Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Allemagne 2011 ™

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Allemagne 2011 ™

7 juin - 7 juillet

Histoire de la Coupe du Monde Féminine

Le jour où Wambach a fait pleurer les Brésiliennes

Abby Wambach of USA scores her goal during the FIFA Women's World Cup Quarter Final match between Brazil and USA
© Getty Images
  • Abby Wambach a inscrit l'un des buts les plus célèbres de l'histoire du foot féminin
  • Il a été inscrit en quart de finale d'Allemagne 2011 face au Brésil
  • Au micro de FIFA.com, l'Américaine revient sur cette réalisation

Un an après la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ 2015, FIFA.com a lancé un grand sondage pour élire le plus beau but de l'histoire de la compétition. Très vite, l'un des candidats s'est détaché.

Des 15 réalisations en lice, la frappe d'Abby Wambach n'était sans doute pas la plus époustouflante sur le plan technique, ni la plus agréable à l'œil. En revanche, son importance, le contexte dans lequel ce but a été inscrit et son impact à travers le globe ont fait la différence dans le cœur des supporters. "Ce but possède une aura extraordinaire", considère l'Américaine. "Tous les gens que je croise ne manquent jamais de me dire qu'ils se souviennent précisément de ce qu'ils faisaient au moment où le ballon est rentré."

La principale intéressée ne risque évidemment pas d'oublier ces instants exceptionnels. Les émotions qui ont précédé et suivi sa reprise de la tête sont également gravées à jamais dans sa mémoire. Isolée à l'autre bout du terrain, l'attaquante des Stars and Stripes voit défiler les 120ème et 121ème minutes du quart de finale contre le Brésil sans pouvoir intervenir. Quatre ans plus tôt, les Sud-Américaines ont déjà sorti Wambach et ses partenaires sans ménagement au même stade de la compétition. L'histoire semble bien partie pour se répéter, puisque le Brésil mène 2-1.

Les joueuses de Pia Sundhage ont pourtant ouvert le score en début de rencontre, mais l'expulsion de Rachel van Hollebeke en seconde période a totalement relancé la partie. Dans la foulée, Marta a profité du penalty consécutif à la faute de l'Américaine pour remettre les deux équipes à égalité. Deux minutes après le coup d'envoi de la prolongation, la superstar brésilienne double la mise. Wambach est alors au plus bas. "Je me suis dit que c'était fini pour nous", confie-t-elle à ESPN. "C'est difficile d'inverser la tendance après avoir pris un but [en prolongation]. Je savais qu'elles allaient se contenter de défendre, alors que nous étions en infériorité numérique. J'avais vraiment l'impression que tout se liguait contre nous."

"Carli, joue sur moi!"

Mais Wambach ne renonce pas et elle n'est pas la seule. L'inusable défenseuse Christie Rampone récupère le ballon dans les dernières secondes, alors que les Brésiliennes cherchent à gagner du temps. Elle transmet directement à Ali Krieger, qui trouve à son tour Carli Lloyd au centre du terrain. Consciente que l'arbitre peut sifflet à tout moment la fin du match, Wambach se met à hurler : "Carli, joue sur moi ! Ne balance pas sur les ailes !" Fort heureusement, la meneuse de jeu ignore les ordres de sa coéquipière et sert Megan Rapinoe sur la gauche.

Cantonnée au banc de touche en début de rencontre, Rapinoe s'est faite discrète depuis son entrée en jeu, à dix minutes de la fin de la deuxième mi-temps. "À un moment donné, Pia a hésité à me faire sortir, quitte à remplacer une remplaçante", admet la Californienne. "Par chance, j'ai fini par justifier sa confiance."

La milieu de terrain se rachète effectivement, en délivrant l'une des plus belles passes décisives de l'histoire du tournoi. Sur l'instant, bien avant de revoir l'action des centaines de fois au ralenti, Wambach est émerveillée. "Cette passe de Rapinoe", glisse-t-elle à *FIFA.com *après la partie, "est sûrement la plus extraordinaire de toute cette Coupe du Monde."

Ce centre millimétré à destination du second poteau, adressé depuis l'aile gauche, est d'autant plus remarquable que Rapinoe l'a décoché… de son mauvais pied. "Je ne l'ai pas quitté des yeux", se souvient Wambach. "Je pensais que Pinoe avait peut-être vu que je me trouvais là." Sa partenaire est cependant suffisamment honnête et modeste pour avouer que ce n'était pas le cas. "J'aimerais bien pouvoir vous dire que j'ai trouvé Abby de 40 mètres avec mon mauvais pied, mais ce serait complètement faux. Je me doutais qu'elle irait se placer par là-bas, mais je me suis surtout dit que j'avais intérêt à faire ma passe le plus vite possible, parce que [le coup de sifflet] pouvait retentir à tout moment. J'ai frappé aussi fort que je pouvais et Abby a fait le reste."

Avec les compliments de Mia

Wambach évalue à la perfection la trajectoire de la balle, pourtant déviée par sa garde du corps Daiane et la gardienne brésilienne Andreia. L'attaquante américaine s'élève dans les airs et décoche une tête précise au fond des filets. Les supporters comme les simples spectateurs bondissent littéralement de leurs sièges. On retrouve parmi les plus enthousiastes une icône du football féminin américain, qui n'est autre que l'idole de Wambach.

"À cette vitesse, quand on essaye de reprendre une passe aussi longue, on a toutes les chances de percuter la gardienne", explique Mia Hamm à ESPN. "Il faut un sacré courage pour rester concentrée sur son geste et sur la trajectoire du ballon alors que la gardienne vient à votre rencontre."

En guise de récompense, Wambach inscrit un but hors du commun, qui lui vaudra à jamais une place à part dans l'histoire de la discipline. Son équipe en profite pour opérer un retournement de situation des plus inattendus. Lors de la séance de tirs au but qui s'ensuit, les Américaines, portées par cet exploit, s'imposent sans trembler. "Quand nous avons marqué, je me suis dit que la qualification ne pouvait plus nous échapper."

Plus tard, elle confiera à FIFA.com : "J'ai vécu le moment le plus intense de ma vie ce jour-là". L'importance de ce but somptueux s'impose au fil du temps. "Je crois que cette tête était un tournant, pas seulement pour moi ou pour ma carrière, mais pour toute l'équipe", constate Wambach. "Aux États-Unis, ces quelques secondes magiques contre le Brésil ont replacé le football féminin sur le devant de la scène."

Explorer le sujet

Articles recommandés

Wambach (2011 : BRA - USA)

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™

Wambach (2011 : BRA - USA)

08 mai 2015

Souvenirs de Coupe du Monde : Abby Wambach

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™

Souvenirs de Coupe du Monde : Abby Wambach

06 juin 2015