Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

France 2019

Le président Infantino loue France 2019 et présente des propositions sur l'avenir du football féminin

  • Le président de la FIFA, Gianni Infantino, présente cinq propositions sur l'avenir du football féminin
  • Noël Le Graët et Brigitte Henriques s'expriment également sur France 2019
  • Revivez l'intégralité de la conférence de presse en vidéo ci-dessus

La FIFA et le Comité Organisateur Local (COL) ont tenu une conférence de presse de clôture de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™ avant les deux derniers matches de la compétition. À cette occasion, le président de la FIFA, Gianni Infantino, a présenté cinq propositions clés portant sur le futur développement du football féminin, qu'il souhaite soumettre au Conseil de la FIFA.

L'intégralité de la conférence de presse a été diffusée en direct sur FIFA TV sur YouTube. Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF) et du COL, ainsi que Brigitte Henriques; vice-présidente de la FFF et du COL, se sont joints à M. Infantino.

Un large éventail de sujets a été abordé pendant la conférence de presse, dont les cinq propositions suivantes :

  1. création d'une Coupe du Monde Féminine des Clubs de la FIFA le plus rapidement possible ;
  2. création d'un Championnat du Monde Féminin - projet déjà proposé en 2017 -, qui se disputerait via des tournois dans le monde entier ;
  3. élargissement de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ de 24 à 32 équipes, peut-être dès l'édition 2023 ;
  4. doublement du montant des dotations allouées à la prochaine Coupe du Monde Féminine de la FIFA™;
  5. doublement de l'investissement alloué au football féminin au cours du prochain cycle quadriennal, pour le faire passer de 500 millions USD à 1 milliard USD.

Gianni Infantino, président de la FIFA

À propos du tournoi

"Cette Coupe du Monde Féminine de la FIFA en France a été phénoménale, riche en émotions et en passion. C'est la plus belle des éditions du tournoi. Quelque chose d'extraordinaire s'est produit ici, grâce au public français. C'est pourquoi il y aura un avant et un après France 2019."

"Beaucoup de téléspectateurs ont regardé pour la première fois un match de football féminin aux quatre coins de la planète. Ils ont vu du beau jeu, pratiqué par des athlètes dotées de qualités physiques, techniques et tactiques. Hormis la Coupe du Monde masculine, quel autre événement peut s'enorgueillir de réunir un milliard de personnes ?"

À propos de l'avenir du football féminin

"Nous devons faire davantage pour éviter que cet écart entre l'Europe et les autres continents ne se creuse. Nous voulons consacrer une partie de cet investissement au football local dans le monde entier. Nous devons investir beaucoup plus dans les régions où le football féminin est absent, plutôt que là où il est déjà ancré."

À propos de l'utilisation de la VAR pour la première fois dans une Coupe du Monde Féminine

"Je tiens à féliciter Pierluigi Collina et toute son équipe, car c'était un pari difficile. Je pense que l'expérience a été réussie et j'en suis ravi. La VAR ne peut que s'améliorer, parce qu'elle fait définitivement partie du paysage. Ceux qui ne sont pas entièrement convaincus le seront un jour ou l'autre."

Lire également

Faits et chiffres de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™ (au 4 juillet inclus)

Noël Le Graët, président de la FFF

À propos du succès du tournoi

"Nous avons montré du football féminin de haute volée. Ce type d'événement est indispensable. C'est une source d'enrichissement du football. Nous avons obtenu d'excellents résultats. Nous avons besoin de ces grands tournois. Nous devons travailler aux côtés des clubs pour promouvoir le football féminin. Il nous faut quelque chose de différent du football masculin."

Brigitte Henriques, vice-présidente de la FFF et du Comité Organisateur Local

À propos de l'avenir du football féminin en France

"Aujourd'hui, les footballeuses peuvent trouver un club dans un rayon de 15 km autour de chez elles. Grâce à ce tournoi, nous rencontrons de nouveaux directeurs et managers, de nouvelles femmes entraîneurs rejoignent le football et nous avons pu accroître le nombre d'arbitres féminines. Pour conclure, je dirais que ma plus grande satisfaction est venue de l'excellente qualité des matches. Ces joueuses se sont transcendées. Rien ne sera plus jamais pareil."

Articles recommandés

360FanPic_Awareness_Final

France 2019 - #LaGrandeFinale

Une photo à 360° à couper le souffle en finale

05 juil. 2019

Brandi Chastain celebrates winning the 1999 Women's World Cup

France 2019 - #LaGrandeFinale

Stars et stats de sept finales

03 juil. 2019

France 2019 : Conférence de presse de clôture

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

France 2019 : Conférence de presse de clôture

03 juil. 2019