Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015

7 juin - 7 juillet

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™

Les Libanaises à la conquête des coeurs

© Others

Pendant que la sélection masculine d'Iran se prépare à disputer ses derniers matches dans le Groupe A des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014, l'équipe féminine va participer pour la première fois de son histoire aux qualifications pour la Coupe d'Asie Féminine de l'AFC.

Les Libanaises entameront ces qualifications, porte d'entrée vers la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015™, le 5 juin. Elles affronteront la Jordanie, l'Ouzbékistan et le Koweït.

Dans un pays conservateur, où le football féminin ne suscite pas beaucoup d'intérêt, d'autant que l'équipe masculine a monopolisé l'attention ces dernières années. l'équipe féminine n'a participé qu'à une seule compétition jusqu'à présent : le championnat d'Asie de l'Ouest Féminin, en 2007 et 2011. De plus, le championnat national ne dure que trois mois et les joueuses s'arrêtent totalement durant le reste de l'année.

"Bien sûr, cette première participation aux qualifications asiatiques est importante, mais nous n'avons effectué que huit séances d'entraînement pour nous préparer et le championnat est terminé depuis trois semaines", regrette au micro de FIFA.com le sélectionneur Farid Nujaim, qui voit cette première participation comme une occasion de faire grandir le football féminin dans son pays. "Pour ne rien arranger, il y a un manque de compétition dans le championnat, qui ne regroupe que six équipes et est mal organisé. Bref, nous ne sommes pas préparés au mieux."

L'exemple des hommes
De quoi aborder la rencontre face à la Jordanie face à une certaine inquiétude, contre une équipe plus avancée dans le développement du football féminin. "Là-bas, le football féminin suscite beaucoup d'intérêt", constate Nujaim. "Le championnat est plus long et l'équipe a pu se préparer grâce à son arrêt et l'organisation de plusieurs matches amicaux. Ça leur donne un avantage."

Pourtant, le Liban aurait bien besoin de mettre toutes les chances de son côté dans un groupe de qualification relevé. "L'Ouzbékistan possède des joueuses d'un niveau physique supérieur au nôtre", juge l'entraîneur libanais. "L'équipe jordanienne a de nombreuses joueuses talentueuses. Honnêtement, j'étais optimiste pour le premier match face à la Jordanie, mais nous avons été privés de trois joueuses importantes pour raisons administratives".

Malgré les événements que vit actuellement le pays et l'absence d'intérêt pour le football féminin, Nujaim espère que l'équipe réalisera de bons résultats, qui permettront de développer ce sport et de progresser au classement mondial. Le Liban occupe actuellement la 110ème place et la 25ème au niveau continental. "Lors de ma première réunion avec les joueuses, je leur ai cité en exemple la sélection libanaise masculine et les bons résultats qu'elle a réalisés, malgré l'absence de ressources financières et un niveau modeste", raconte Nujaim.

Talent et combativité
"Au Liban, il y a un gros potentiel et plein de talents, sans oublier un esprit combatif propre à nos joueurs", poursuit-il. "C'est la première fois qu'elles vont jouer contre des équipes de ce niveau et j'espère que cette participation n'est que le début d'une grande aventure."

Mais le technicien, qui a récemment remporté le championnat et le Coupe du Liban avec Al Sadaqa, pense que la discipline doit susciter davantage d'intérêt pour parvenir en Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. "J'ai présenté à la fédération un projet de développement du football féminin, qui se concentre sur les équipes de jeunes, les écoles et les universités", détaille le jeune entraîneur de 29 ans, titulaire de plusieurs diplômes de l'AFC. "Le regard porté sur le football féminin doit changer. Il faut commencer le travail à la base pour avoir des fondations solides. En football féminin, il est possible d'accéder à la Coupe du Monde en peu de temps. Notre sport bénéficie de l'attention de la FIFA et de l'AFC, mais la fédération libanaise doit s'y intéresser davantage afin de le développer, car ce ne sont pas les talents qui manquent."

C'est justement sur ces talents que Nujaim s'appuiera pour marcher sur les traces de la sélection masculine et démontrer qu'après cette participation aux qualifications pour la Coupe d'Asie Féminine de l'AFC, plus rien ne sera comme avant pour le football libanais.

Documents connexes

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™

Premier obstacle franchi pour quatre pays

10 avr. 2013

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™

La Lituanie et Malte ouvrent le bal

03 avr. 2013

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™

Montopoli : "Nous voulons marquer l'histoire"

21 mars 2013