Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

#WorldCupAtHome

Les USA sortent le grand jeu et l'Angleterre

  • Lancement de la campagne #WorldCupAtHome
  • Pendant 6 semaines, revoyez des matches de légende des Coupes du Monde masculine et féminine
  • Episode 2 : une demi-finale de haut niveau entre USA et Angleterre à France 2019

La victoire des États-Unis sur la France en quart de finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019 reste un match référence dans ce tournoi, tant en termes de qualité de jeu que de rythme sur le terrain et d'ambiance dans les gradins. La suite du tournoi sera-t-elle à la hauteur de cette rencontre ?

Les Américaines répondent à cette question quatre jours plus tard en livrant une nouvelle performance de haut niveau, cette fois contre l'Angleterre.

Les États-Unis sortent à nouveau triomphante, mais Phil Neville estime que ses Trois Lionnes ont offert "les 90 minutes les plus fascinantes auxquelles il a jamais participé en tant qu'entraîneur".

📝En bref

Angleterre 1-2 États-Unis

2 juillet 2019 | Stade de Lyon, Lyon

Buts :
Angleterre : White (19') ; États-Unis : Press (10'), Morgan (31')

Compositions :

  • Angleterre : Telford, Bronze, Houghton, Bright, Stokes, Parris, Walsh (Moore 71'), Scott, Daly (Stanway 89'), White, Mead (Kirby 58')
  • États-Unis : Naeher, Sauerbrunn, O’Hara (Krieger 87'), Dahlkemper, Ertz, Horan (Mewis 65'), Morgan, Lavelle, Heath (Lloyd 80'), Dunn, Press

🤓 Le contexte

Les Américaines, tenantes du titre, démarrent la rencontre avec le statut de favorites, surtout après leur victoire spectaculaire contre les Bleues, hôtes de la compétition, au tour précédent.

Les Anglaises, de leur côté, n'ont pas encore tremblé dans le tournoi. Elles ont terminé premières de leur groupe avant de facilement disposer de la Norvège 3-0 en quart. Les Lionnes se voient bien créer la surprise après avoir remporté la SheBelieves Cup aux États-Unis quelques mois plus tôt.

🗝️Les clés du match

Trois buts sont marqués au cours de 21 minutes époustouflantes en milieu de première période. Mais ces réalisations - des frappes imparables de Christen Press et d'Alex Morgan avant et après un tir précis d'Ellen White - ne résument pas à elles seules cette rencontre.

Dans un match aussi tendu qu'équilibré, les deux équipes déroulent un jeu léché et dur, le tout dans une superbe ambiance, jusqu'au carton rouge de l'Anglaise Millie Bright en fin de partie. Le VAR ajoute du suspense également : il annule tout d'abord l'égalisation de White en deuxième période avant d'accorder un penalty à la 78ème minute à l'Angleterre pour une faute sur la même joueuse.

Alyssa Naeher devine de quel côté va tirer la capitaine anglaise Steph Houghton. Les Lionnes, blessées mentalement, n'ont plus que leurs yeux pour pleurer.

Alyssa Naeher goalkeeper of the USA saves a penalty from Steph Houghton of England
© Getty Images

🌟Une joueuse dans le match

Le lendemain, les journaux ne parlent que de Morgan qui, après avoir inscrit le but décisif le jour de ses 30 ans, a fêté cela en faisant mine de boire une tasse de thé. Mais c'est Naeher qui s'attire la plupart des louanges.

Morgan elle-même lui rend hommage : "C'est Alyssa Naeher qui devrait être joueuse du match aujourd'hui. Sans elle, on était fichues."

🗣🎙 Entendu...

"Le slogan du tournoi est 'Le moment de briller'. Donc j'ai dit à mon équipe : 'C'est nous qui allons briller le plus'. Nous avons eu moins de jours de repos que n'importe quelle autre équipe et nous avons sans doute eu le parcours le plus difficile jusqu'en finale de l'histoire. Mais nous avons trouvé le chemin et pour moi, c'est grâce à la force mentale de mon équipe. Nous sommes ici pour une seule chose : gagner le trophée." - Jill Ellis, sélectionneuse des États-Unis

"Nous avons joué exactement comme nous le voulions, même si nous avons perdu. Elles ont eu le courage de déployer du jeu et de ne jamais baisser les bras. Elles ont tout donné. Nous n'avons aucun regret, nous nous sommes donné à 100 %. Mais on ne retient que la victoire. Je ne peux pas dire à mes joueuses que nous avons fait preuve de malchance. Nous étions là pour gagner et nous avons perdu." - Phil Neville, sélectionneur de l'Angleterre

"L'Angleterre a été excellente. Alyssa Naeher a été sensationnelle sur le penalty. Cette équipe nous a donné beaucoup de fil à retordre. Les émotions étaient très vives parmi toutes mes coéquipières et je sais que cela signifie beaucoup pour nous. Nous avons tellement donné pour vivre tout cela ensemble." - Alex Morgan, attaquante des États-Unis

La suite

Inarrêtables face à la Suède, à la France et à l'Angleterre, les États-Unis sont favorites face aux Pays-Bas en finale. Une victoire 2-0 aisée permet aux Américaines de décrocher leur quatrième titre en Coupe du Monde Féminine, un record. Les Lionnes, de leur côté, ne parviennent pas à se remettre de cette demi-finale éprouvante et s'inclinent 2-1 face à la Suède dans la petite finale.

Explorer le sujet

Articles recommandés