Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

France 2019 - Allemagne

Marozsán jugée par ses glorieuses aînées

Celia Sasic (Germany) and Dzsenifer Marozsan
© imago
  • Deux légendes de l’Allemagne jugent Dzsenifer Marozsán, star de la Nationalmannschaft
  • Celia Sasic et Nadine Kessler ont été ses coéquipières en sélection et en club
  • Elles jugent les qualités de leur héritière sur et en dehors du terrain

Dzsenifer Marozsán fait l’unanimité. Sur le terrain d’abord, où elle vient récemment d’être élue pour la troisième fois d’affilée Meilleure Joueuse du Championnat de France… qu’elle a remporté avec l’Olympique Lyonnais pour la troisième fois d’affilée ! Pour la troisième année consécutive - et la quatrième en tout, après son sacre en 2015 avec le FFC Francfort -, elle a également remporté la Ligue des champions féminine de l’UEFA, en marquant notamment en finale contre le FC Barcelone (4-1). Quelques mois plus tôt, elle était parmi les trois finalistes du Prix The Best - Joueuse de la FIFA.

Mais l’Allemande pourrait avoir un deuxième CV au moins aussi garni s’il existait un trophée pour chacune de ses qualités hors du terrain. C’est en tout cas ce que pensent deux de ses anciennes coéquipières. Et pas n’importe lesquelles…

Au micro de FIFA.com, Nadine Kessler et Celia Sasic, évoquent le talent et la personnalité de celle qui sera la chef d'orchestre de l’Allemagne à la Coupe du Monde de la FIFA. Quand on sait que la première a été élue Joueuse Mondiale de la FIFA en 2014, et que la seconde a terminé deuxième pour la même récompense en 2015, cela donne encore plus de poids à leur jugement.

Marozsán balle au pied

Sasic :
Dzsenifer est une joueuse extraordinaire. Je n’ai jamais vu une femme - et rarement un homme – manier le ballon comme elle le fait. C’est exceptionnel. Je pense que si c’était un garçon, elle serait également au plus haut niveau, surtout dans la maîtrise du ballon. C’est… wow ! Il n’y a personne qui puisse l’égaler. De plus, elle tire, passe, lit le jeu et fait particulièrement briller les attaquantes parce qu’elle peut vous donner le ballon où vous le souhaitez. C’est agréable d’avoir quelqu'un comme elle dans votre équipe.

Kessler :
Je l’ai pratiquement vue grandir. Elle était ma ramasseuse de balle et avait environ 12 ans. Parfois, nous devions arrêter de jouer car elle jonglait trop longtemps avec le ballon et ne le rendait pas. Même alors, beaucoup ne pouvaient pas en croire leurs yeux et se demandaient qui était cette fille. Elle est vraiment incroyablement douée avec le ballon, le ballon colle à son pied : la numéro 10 parfaite ! Ce sont deux choses différentes d'être d'une part talentueuse techniquement, et d’autre part, de pouvoir l’appliquer efficacement sur le terrain. Dzeni le fait très bien, elle est probablement le summum de l’exécution technique dans le football féminin en général.

En dehors du terrain

Sasic : En tant que personne, c’est une super coéquipière, qui ne se met jamais en avant en disant "Je suis Dzsenifer Marozsan, je suis l’une des meilleures joueuses du monde", mais qui reste naturelle et prend du plaisir à jouer un jeu qu’elle aime vraiment. Nous partagions la même chambre à la Coupe du Monde 2015. Dzsenifer aime être entourée par sa famille et ses amis, c’est très important pour elle. Elle est plutôt discrète, mais elle est toujours là quand vous voulez faire quelque chose ou aller quelque part. Elle est généreuse et aimable avec tout le monde et ne veut jamais faire de mal à personne. On ne peut pas ne pas l’aimer !

Kessler :
Je ne peux pas le nier: je suis très, très fier d'elle et de ce qu'elle a accompli, et aussi de la manière dont elle s'est développée en tant que personnalité sur et en dehors du terrain. Elle a incroyablement grandi au cours des dernières années et a subi des défaites amères et des problèmes de santé. Tout ce qu'elle a réalisé est donc durement gagné et ce n'est certainement pas fini ! Elle est clairement folle de football, mais avec tous ses succès, elle n’a jamais oublié d’où elle vient, qui sont ses amis et à quel point sa famille est importante. C'est une personne spéciale.

Son influence sur l'équipe

Sasic :
Le rôle de Dzsenifer a beaucoup changé. Dans les Coupes du Monde précédentes, elle était une jeune joueuse au milieu d’autres joueuses avec une grande personnalité. Maintenant, elle est un pilier de l’Allemagne, une équipe que tout le monde regarde et qui a connu beaucoup de succès par le passé. C’est une chance pour elle de grandir, comme le fait de s’être éloignée de sa famille pour vivre dans un autre pays. C’est bon pour sa personnalité et son développement et, maintenant que c’est une joueuse d’expérience, je pense qu’elle guidera cette jeune équipe et jouera un rôle important dans cette Coupe du Monde.

Kessler :
Dzseni jouera un rôle de premier plan dans cette Coupe du Monde et l’a déjà fait la saison dernière à l’Olympique Lyonnais. Elle a la classe, l'expérience internationale et le calme pour résister à la pression de ce grand événement et pour jouer un rôle-clé dans l'équipe nationale et pour l'entraîner dans son sillage. Avec la capitaine Alexandra Popp et d'autres joueuses de premier plan, elle devra façonner le jeu allemand de manière décisive et également faire preuve de leadership afin de pouvoir continuer à obtenir de très bonnes performances à la Coupe du Monde. L'Allemagne sera certainement une équipe soudée à orientation tactique claire. C'est une équipe qui ne rendra pas les choses faciles à ses adversaires et qui a donc de bonnes chances de réaliser de grandes performances à la Coupe du Monde, une Coupe du Monde dans laquelle Maroszan laissera son empreinte.

Marozsan à propos de Sasic

Tout le monde se souviendra du sang-froid dont Celia a fait preuve en quart de finale contre la France en égalisant sur penalty, avant de confirmer pendant les tirs au but. Avec six réalisations, elle a d'ailleurs reçu le Soulier d'Or récompensant la meilleure buteuse du tournoi. Tout est dit ! Celia est une personne très ouverte, elle est toujours disponible pour bavarder ou pour donner un coup de main. C'est vraiment quelqu’un d’adorable ! En tant que joueuse, elle n'a jamais reculé devant les responsabilités. Elle était toujours là pour vous remonter le moral quand vous en aviez besoin. Elle était toujours de la partie quand on chantait et dansait dans le bus. Elle avait beau être assise tout au fond, on n'entendait pratiquement qu'elle !

Marozsan à propos de Kessler

Nadine est une joueuse que j’ai toujours admirée. J’étais sa ramasseuse de balle et j’ai toujours voulu lui ressembler. C’était un modèle fantastique pour moi, et elle continue de me me servir d'exemple en tant que personne. Je suis heureuse qu'on ait passé autant de temps ensemble. C’est dommage qu’elle ne puisse plus jouer, mais elle reste mon modèle.

Dzsenifer Marozsan and Nadine Kessler of Germany
© Getty Images

Explorer le sujet

Articles recommandés