Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019

7 juin - 7 juillet

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Miedema, arme fatale des Pays-Bas

© Getty Images
  • Vivianne Miedema a marqué 14 buts lors de ses huit derniers matches pour Arsenal
  • Elle nous parle du barrage pour France 2019 entre les Pays-Bas et la Suisse
  • Vos billets pour France 2019 !

"J'aime beaucoup trop le football", plaisante Vivianne Miedema pour lancer son interview avec FIFA.com, ce 3 novembre. Il est alors 13h15 à Londres, et elle a spécifiquement demandé à nous parler à cette heure. La raison ? C'est la mi-temps au Vitality Stadium et elle n'a pas l'intention de perdre une miette du match Bournemouth-Manchester United...

L'histoire d'amour entre le football et la joueuse d'Arsenal a commencé il y a bien longtemps. À l'âge où la plupart des petites filles s'affairent à habiller leur poupée, Vivianne préfère se rendre au De Kuip et convainc ses parents de rester au stade après les rencontres, dans l'espoir de se faire prendre en photo avec Pierre van Hooijdonk, Dirk Kuyt ou Robin van Persie.

"Mes parents étaient tous les deux de grands supporters du Feyenoord", explique Miedema. "J'ai commencé à aller aux matches quand j'avais trois ans. J'ai rencontré beaucoup de joueurs et j'adorais ça. J'ai pris l'habitude de taper dans tout ce qui traînait. À la maison aussi et ça énervait vraiment ma mère !"

Tout et n'importe quoi

Son petit frère Lars, aujourd'hui âgé de 18 ans et attaquant au PEC Zwolle, voit le jour trois ans et huit mois après Vivianne. "Mon frère et moi jouions toujours au football ensemble, tous les jours", raconte la buteuse de 22 ans. "Il y avait un terrain juste devant chez nous. On jouait toute la journée. Quand on ne jouait pas, on regardait des matches. On regardait tout et n'importe quoi. Shanghai contre Pékin, franchement tout. Ou alors on jouait à FIFA sur la Playstation. On voulait être Feyenoord tous les deux, donc on se chamaillait à cause de ça et puis, on était tous les deux de mauvais perdants. On rendait notre mère folle et elle finissait par nous confisquer la console."

Si le voetbal tourne à l'obsession chez Miedema, ce n'est que lorsqu'elle devient adolescente qu'elle se rend compte qu'elle pourrait en faire un métier. "Je ne savais même pas qu'il y avait une équipe nationale féminine quand j'étais petite", dit-elle. "Maintenant, après la première participation des Pays-Bas à la Coupe du Monde Féminine et notre victoire à l'EURO, nous sommes des exemples pour les jeunes filles."

Miedema compte aujourd'hui 66 sélections et 51 buts avec les Pays-Bas, et a notamment inscrit un doublé lors de la victoire 4-2 sur le Danemark en finale de l'UEFA EURO féminin 2017. Elle prend part à sa première Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ à l'âge de 18 ans, en 2015. Une deuxième expérience pourrait se profiler, à condition de battre la Suisse en finale des barrages, dont le match aller aura lieu à Utrecht, le 9 novembre prochain.

"Les Suissesses sont très fortes", prévient Miedema. "Elles ont disputé la dernière Coupe du Monde, elles se sont facilement qualifiées pour l'EURO en 2017. Il va leur manquer deux joueuses de talent puisque Lara Dickenmann est blessée et Ramona Bachmann sera absente à l'aller. Mais Lia Wälti, que je connais à Arsenal, est une excellente joueuse et il y a d'autres bons éléments. Il est important d'essayer de prendre l'avantage à l'aller à domicile. Il y aura 23 000 supporters pour nous motiver à fond, il faut essayer de marquer le maximum."

Lire également

France 2019 : Achetez vos billets !

Les buts, justement, Miedema y est habituée. Lors de ses huit derniers matches avec Arsenal, la Néerlandaise a trouvé le chemin des filets à 14 reprises. "L'année dernière, les blessures ont gâché ma saison", explique Miedema. "J'ai fait une longue pause cet été, je me suis reposée et je me sens à nouveau au top. Arsenal se crée beaucoup d'occasions, donc ça me profite. J'ai beaucoup de chance d'évoluer aux côtés de joueuses aussi talentueuses."

Continuer sur cette lancée

L'attaquante - qui a publié un livre - pourrait parler de ses collègues pendant des heures. Elle admire ses compatriotes Danielle van de Donk et Lieke Martens et pense qu'Ewa Pajor, l'attaquante polonaise de 21 ans, a un bel avenir devant elle. Miedema adore aussi voir jouer sa bonne amie Mana Iwabuchi, Ballon d'Or adidas de la toute première Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA. Si elle pense que plusieurs joueuses peuvent prétendre au titre de meilleure joueuse de la planète, elle penche plutôt pour Pernille Harder, la joueuse vedette du Danemark éliminée en demi-finale des barrages UEFA par les Pays-Bas il y a un mois.

"C'est vraiment dommage qu'elle ne soit pas à la Coupe du Monde", estime l'ancienne joueuse du Bayern Munich, qui regretterait encore plus que les Pays-Bas n'y figurent pas. "C'est une étape importante à franchir. Nous nous sommes qualifiées pour la dernière Coupe du Monde, nous avons gagné l'EURO. Le football progresse énormément aux Pays-Bas. Il faut continuer sur cette lancée. Je pense que nous allons nous se qualifier", conclut-elle.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Le dernier défi de Voss-Tecklenburg

02 nov. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Kerr : Les secrets du succès écossais

26 sept. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™

Nouvelle-Zélande 0:1 Pays-Bas en vidéo

07 juin 2015

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™

Japon 2:1 Pays-Bas en vidéo

24 juin 2015

The Best FIFA Football Awards™

The Best : Réaction de Lieke Martens (anglais)

23 oct. 2017

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Achetez vos billets pour France 2019 !

18 oct. 2018