Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Chine 2007 ™

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Chine 2007 ™

7 juin - 7 juillet

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2007™

Mon année 2006 : Ma Xiaoxu

"Rien n'est impossible". Voilà une maxime que Ma  ne reniera pas au terme d'une année 2006 incroyable pour elle. Cette saison, on a plus d'une fois demandé à cette jeune fille de 18 ans de réaliser l'impossible, l'irréalisable, mais elle n'a jamais déçu.

Son premier grand défi, elle l'a relevé lors de la finale de la Coupe d'Asie féminine, au mois de juillet, face aux organisatrices australiennes. Lors de ce match, les Chinoises étaient menées de deux buts à la pause et les Matildas semblaient se diriger vers une victoire facile face à un public déchaîné. Malheureusement pour les locales, la jeune Ma a sonné la révolte. A la 23ème minute de la seconde période, elle a servi Han Duan, qui a réduit le score, avant de se charger elle-même d'égaliser. Après une prolongation stérile, la gardienne Zhang Yanru, elle aussi grand espoir du foot chinois, a permis aux Roses d'Acier de reconquérir un titre cédé il y a sept ans.

Non contente de cela, l'attaquant a poursuivi sur sa lancée au  Championnat du Monde de Football Féminin U-20 de la FIFA en Russie . Avec ses trois buts, elle a mené la Chine jusqu'à la finale, décrochant au passage le  Ballon d'or et le Soulier d'or adidas . En fin d'année, Ma a réalisé un autre doublé, encore plus historique celui-là. Lors de la cérémonie des récompenses du football asiatique, elle a été élue Meilleure Joueuse et Meilleure Espoir féminine de l'AFC pour l'année 2006. Un tel cumul était parfaitement inédit dans la confédération.

*Mon année 2006 : Ma Xiaoxu
*
"L'année 2006 a été formidable pour moi. Quand j'y repense, je suis très heureuse de tout ce que j'ai accompli. Le moment le plus inoubliable de cette année a été la reconquête du titre asiatique que nous avions perdu face à la Corée il y a sept ans. La Chine était une grosse cylindrée mondiale et elle se retrouvait en difficulté, même sur son continent. Cette victoire est venue à point nommé pour nous remotiver.

Pour moi, cette année mémorable a vraiment commencé avec le Championnat d'Asie Juniors de l'AFC, en avril, où nous nous sommes qualifiées pour Russie 2006. Nous avons remporté cette compétition en battant au passage des équipes comme le Japon et la RDP Corée. J'ai marqué dix fois en cinq matches, ce qui a fait de moi la meilleure buteuse de la compétition.

Ensuite, il y a donc eu le temps fort de cette année 2006, avec ce titre continental. Nous avons battu la RDP Corée en demi-finale avant de dominer l'Australie aux tirs au but. Cette finale a été ma première véritable épreuve. Nous étions dos au mur, menées de deux buts après la première mi-temps. Tout le monde nous voyait perdre, mais nous avons eu beaucoup de force de caractère et nous sommes revenues au score.

De ce match, je garde d'excellents souvenirs et une bonne dose d'expérience. J'ai appris que la détermination est très importante sur un terrain ; il ne faut jamais baisser les bras. Cette expérience nous a été très utile en demi-finale en Russie, où nous avons tenu les Etats-Unis en échec 0:0 au bout de la prolongation, avant de nous imposer aux tirs au but.

Ce n'est pas une coïncidence si nous avons gagné deux matches importants aux tirs au but. Mes coéquipières et moi, nous avons regardé la Coupe du Monde à la télévision dans le cadre de notre préparation à la Coupe d'Asie. Nous avons été impressionnées par la victoire de l'Italie. Je sais que pour certains, les Italiens peuvent dire merci à Dame Chance, mais on a pu voir, à travers ce match, le genre de préparation qu'ils ont suivie.

Une équipe ou une joueuse, ça connaît toujours des hauts et des bas. Je ne fais pas exception à la règle. Malgré toutes nos réussites, la défaite 5:0 face à la RDP Corée en finale de Russie 2006 m'a fait très mal. Tout le monde a pu se rendre compte que ce résultat ne reflétait pas la réelle différence de niveau entre les deux équipes. Mais cette défaite nous a appris une bonne chose : contre des équipes difficiles comme la RDP Corée, il faut être à la fois agressives et intelligentes.

Je pense que j'ai encore beaucoup de choses à apprendre. Je dois encore m'améliorer dans de nombreux domaines. Quand j'ai été élue Meilleure Joueuse et Meilleur Espoir de l'AFC, j'ai envisagé ces prix comme des récompenses individuelles, mais aussi comme de nouveaux défis. Quand tu as reçu de telles distinctions, tu te dois de montrer le meilleur de toi-même. Je pense être encore jeune, ces récompenses sont peut-être venues un peu trop tôt. Alors bien sûr, je ressens une certaine pression, mais ce n'est pas forcément une mauvaise chose car cette pression devrait m'aider à rester concentrée pour faire de mon mieux. Que ce soit sur le terrain ou en dehors.

Je suis impressionnée par la façon de jouer de  Ronaldinho  ; il est tellement facile… Mais j'apprécie également la ténacité, comme celle de  Kristine Lilly , la joueuse américaine. J'ai eu l'occasion de jouer contre elle lors du dernier Tournoi des Quatre Nations. Malgré son âge, elle se donne toujours à fond et ne baisse jamais de niveau. Du coup, elle est toujours là dans les temps forts. Pour ma part, je pense être une attaquante assez talentueuse, mais je suis convaincue qu'une joueuse douée n'arrivera à rien si elle ne travaille pas dur.

La  Coupe du Monde Féminine de la FIFA , c'est pour très bientôt. La Chine va jouer chez elle. Mon objectif pour 2007 est que l'équipe réalise de grandes choses dans cette compétition. Quant à moi, j'espère que je ferai bien mon travail."

Explorer le sujet