Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

France 2019 - Nigeria

Nnadozie, du talent plein les gants

 Chiamaka Nnadozie of Nigeria poses for a portrait
© Getty Images
  • Chiamaka Nnadozie est entrée dans l’histoire de la #FIFAWWC contre la République de Corée
  • La jeune femme de 18 ans est la comique de l’équipe
  • Nnadozie l’affirme, le Nigeria ne perdra pas contre la France

De notre reporter d’équipe avec le Nigeria, Ann Odong

Les gardiennes de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™ nous a déjà offert quelques performances de haute volée. Pour preuve, Chiamaka Nnadozie a profité de ses premières sorties pour s’offrir un record. Le Nigeria abordait sa deuxième sortie face à la République de Corée sous pression, après sa lourde défaite 3-0 contre la Norvège. La victoire était donc impérative pour espérer finir à l’une des deux premières places du Groupe A.

Dans ces conditions, beaucoup d’entraîneurs auraient fait le choix de la sécurité. Thomas Dennerby, lui, n’a pas hésité à titulariser la jeune internationale de 18 ans originaire de l’État d’Imo. Celle-ci a justifié la confiance placée en elle en participant à la victoire 2-0 des Africaines. "Le sélectionneur m’a convoquée et il m’a dit : ‘À toi de jouer’", explique Nnadozie dans un entretien accordé à FIFA.com. "À ce moment, mon rêve est devenu réalité."

Il faut dire que la jeune femme a connu une ascension fulgurante. Après avoir découvert le football à l’âge de 12 ans, elle s’est rapidement frayé un chemin vers les sélections nationales U-17 et U-20. L’an dernier, elle s’est illustrée durant la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, en livrant notamment une performance héroïque contre Haïti en Bretagne. À l’issue de ce tournoi, Nnadozie était plus décidée que jamais à revenir en France pour goûter à nouveau aux plaisirs d’une Coupe du Monde.

"Je savais que ça viendrait. Quand j’étais plus jeune, mon entraîneur me répétait tout le temps : ‘Si tu travailles dur, tu y arriveras’. C’est ce que j’ai fait. À chaque fois, je donnais le meilleur de moi-même à l’entraînement. Même lorsque j’étais fatiguée, je continuais à me dépasser," explique-t-elle.

Arrivée en France, Nnadozie s’est fixé un objectif clair : "Avant la fin du tournoi, si Dieu le voulait, je devais garder le but du Nigeria au moins une fois. J’étais un peu effrayée quand on m’a appelée, mais je me suis motivée. Je me suis rappelé que je l’avais déjà fait à l’occasion de matches amicaux et qu’il n’y avait pas de raison pour que ça se passe mal".

Contre la République de Corée, Nnadozie a atteint son objectif en démontrant une maturité et un sang-froid étonnants pour une joueuse de son âge. À 18 ans et 186 jours, elle est devenue la plus jeune gardienne à conserver ses cages inviolées dans un match de Coupe du Monde Féminine.

"J’étais tellement heureuse en apprenant ça après le match", poursuit l'intéressée. "Pour une fille de mon âge, c’est dur de battre un record. Je me suis sentie très fière. Je suis très reconnaissante à mes défenseuses. Elles m’ont énormément aidée. Sans elles, je n’y serais jamais arrivée. Je leur dois ce record."

La bonne communication entre Nnadozie et sa défense prouve que la jeune portière n’a pas perdu de temps pour trouver ses marques au sein du groupe. La sérénité dont elle fait preuve sur le terrain contraste de manière saisissante avec l’énergie qu’elle dégage en dehors.

"J’aime jouer et plaisanter avec les autres. Si je vois quelqu’un qui me paraît triste ou en colère, je vais essayer de le faire rire. J’aime voir les gens heureux autour de moi," poursuit-elle. "Parfois, quand je ne suis pas là, on m’appelle pour me dire : ‘Tu nous manques’. Quand j’arrive quelque part, si les gens font la tête, je trouve tout de suite quelque chose pour détendre l’atmosphère."

Lundi, le Nigeria donnera la réplique au pays hôte de la compétition. Nnadozie était titulaire lors de la défaite 8-0 des Super Falcons face aux Bleues en amical l’année dernière. Mais, elle l’assure, l’histoire ne risque pas de se répéter. "J’imagine qu’elles seront détendues. Peut-être s’imaginent-elles qu’elles pourront en mettre plus de huit, cette fois-ci," affirme Nnadozie.

Et de conclure : "Ce sera un match difficile. La France fait partie des meilleures équipes du tournoi, mais les Françaises vont vite découvrir que ce match n’aura rien à voir avec le précédent. Ça, c’était l’année dernière. Je sais que nous ne perdrons pas. Nous allons faire honneur à notre pays."

Explorer le sujet

Articles recommandés

France 2019 : Nigeria 2-0 Rép. de Corée en vidéo

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

France 2019 : Nigeria 2-0 Rép. de Corée en vidéo

12 juin 2019

France 2019 : Norvège 3-0 Nigeria en vidéo

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

France 2019 : Norvège 3-0 Nigeria en vidéo

08 juin 2019