Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

France 2019

Organisation des premières visites de site

France 2019 - Stade de Nice
© Getty Images

Le tirage au sort effectué, vous pensiez que c’en était terminé pour le Comité d’Organisation Local (COL) et la FIFA ? Les groupes étaient à peine connus que le département des Services au tournoi devait déjà prendre le relais afin d’organiser les itinéraires des 24 délégations, en repérage des sites hôtes de la compétition dès le lendemain. Inside avec l’équipe mobilisée en ce soir post tirage.

À quelques jours du Tirage au sort de la Coupe du Monde Féminine, France 2019™, les membres du COL et de la FIFA ont pris leur quartier dans un hôtel parisien situé à quelques kilomètres de la Seine Musicale. Le jour J, c’est depuis une salle de réunion aménagée en véritable poste de commandement opérationnel que les départements des Services au tournoi - services aux équipes, transport et terrains d’entraînement- suivent avec attention la cérémonie. Un enjeu de taille les attend : organiser la visite des sites dans lesquels joueront les équipes participantes.

Les yeux rivés sur leurs écrans, ils sont prêts. Et dès l’annonce des premières rencontres, c’est l’effervescence dans la salle. "L’Australie, c’est prêt ?", "Tu en es où avec l’Angleterre ?", "On a reçu la confirmation du Japon ?". La course contre la montre débute. À minima, les équipes se rendent sur un seul site - celui de leur premier match - mais d’autres choisissent d’en découvrir trois, quatre ou même six pour le Japon. Pas de temps à perdre, car une visite de site inclut non seulement les enceintes officielles, mais aussi les hôtels et terrains d’entraînement. Et afin de réduire la durée totale de mobilisation de ces différents interlocuteurs, des visites groupées sont organisées. C’est notamment le cas pour les opérateurs des stades qui ont un calendrier à tenir en fonction des matches de championnat. Ainsi, l’Espagne et de l’Afrique du Sud, opposées pour leur premier match de phase de groupes, ont visité le même jour le stade Océane du Havre.

24 délégations d'équipes, 171 visites planifiées, 284 trajets

Alors que la nuit était déjà bien avancée, l’organisation des visites continuait avec un rythme effréné. Les itinéraires prenaient forme, mais il restait encore quelques interrogations. Certaines nations participantes n’avaient pas encore confirmé leurs souhaits. Or il était primordial que les programmes de chacune soient finalisés au plus vite. Les premiers départs étaient prévus pour le dimanche à 15h00. Cette salve de visite se déroulait jusqu’au jeudi soir, avec l’équipe du Japon, raccompagnée à 21h00 à l’aéroport pour rentrer chez elle.

Au total, 171 visites ont été planifiées, dont 59 sur les terrains d’entraînement, 67 dans les hôtels et 28 dans les stades. Et pour les effectuer, ce sont 238 trajets par route, 28 par train et 18 par avion qui ont été effectués par les équipes. Des chiffres qui marquent bien la complexe organisation d’un tel programme et l’intense activité des Services au tournoi en ce week-end de tirage au sort.

Articles recommandés