Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015

7 juin - 7 juillet

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™

Popp a la tête dure

Alexandra Popp of Germany looks dejected
© Getty Images

Le football est bien souvent une affaire de mental. Dans les moments décisifs, il faut savoir rester concentré et ne pas se laisser déstabiliser par les éléments contraires. Lors de sa demi-finale de Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015™ face aux États-Unis, Alexandra Popp et ses coéquipières ont appris à leurs dépens que la tête jouait un rôle primordial.

Au milieu de la première mi-temps, sur un coup franc, l'attaquante de la *Nationalmannschaft *s'est élevée dans la surface adverse pour tenter de reprendre le ballon de la tête, mais n'a trouvé que le crâne de Morgan Brian. Les deux joueuses sont restées longtemps au sol et ont dû recevoir des soins. Popp, le visage en sang, a même dû être suturée. Cela n'a toutefois pas suffi à mettre l'attaquante de 24 ans hors de combat, comme elle l'expliquait au coup de sifflet final : "Je n'ai ressenti absolument aucune douleur parce que j'étais pleine d'adrénaline", assure-t-elle au micro de FIFA.com.

Après la pause, on l'a retrouvée avec un grand bandage blanc autour de la tête, mais aussi avec un état d'esprit plus conquérant que jamais. C'est notamment elle qui, alors que le tableau d'affichage indiquait toujours 0:0, a provoqué un penalty en faveur de l'Allemagne en se jetant dans un duel comme si de rien n'était. Popp est alors passée par toutes les émotions. Célia Šašić, une tireuse habituellement fiable, s'est chargée de la sentence mais a manqué le cadre. L'espoir a ainsi laissé place au désenchantement. Pire, celui-ci a, à son tour, laissé place à une profonde désillusion quelques minutes plus tard, lorsque Carli Lloyd transformait un penalty avec assurance de l'autre côté du terrain et permettait aux Stars and Stripes de prendre l'avantage.

Le bronze pour nouvel objectif
L'équipe de Silvia Neid a eu beau tenter par tous les moyens de revenir au score, elle n'a jamais pu trouver la faille et a dû dire adieu à ses rêves de titre mondial. "Nous sommes évidemment très déçues de ne pas avoir pu nous qualifier pour la finale", confiait Popp d'une voix à peine audible au micro de FIFA.com. "Il nous manqué un petit soupçon de chance, celui dont nous avons bénéficié contre la France." Malgré ce coup d'arrêt, les doubles championnes du monde peuvent se féliciter d'avoir effectué un bon parcours. Elles ont terminé à la première place de leur groupe et se sont hissées jusqu'en demi-finale avec un jeu convaincant et une solidité défensive. "Dans l'ensemble, nous pouvons être fières de ce que nous avons accompli et aujourd'hui, nous pouvons quitter le stade la tête haute", confirme Popp.

Les Allemandes ne s sont donc pas envolées vers Vancouver, comme elles l'avaient espéré, mais vers Edmonton, où elles disputeront le match pour la troisième place. Une victoire leur permettrait de finir sur une bonne note, mais elles devront se méfier de l'Angleterre, éliminée par le Japon dans l'autre demi-finale à l'issue de dernières minutes dramatiques. Pour arriver à leurs fins, Popp et ses partenaires devront donc rapidement évacuer leur frustration et se concentrer sur ce nouvel objectif. Pas question en effet de prendre cette "petite finale" à la légère.

"Nous voulons cette troisième place. Finir quatrièmes, ce serait vraiment bête", lance avec détermination la championne du monde U-20 2010, considérée comme l'une des meilleures joueuses de tête de la planète. La médaille de bronze n'est en outre pas la seule récompense à aller chercher. Nadine Angerer fait partie des trois nominées pour le Gant d'Or adidas, attribué à la meilleure gardienne du tournoi. Une bonne performance pourrait lui assurer la première place. Célia Šašić, de son côté, compte parmi les candidates au Ballon d'Or adidas de la meilleure joueuse et occupe la tête du classement des buteuses avec six réalisations jusqu'à présent, ce qui lui permettrait d'empocher également le Soulier d'Or adidas.

Autant de bonnes raisons pour relever la tête et faire appel, une dernière fois, à toutes ses forces mentales.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Etats-Unis 2:0 Allemagne en vidéo

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™

Etats-Unis 2:0 Allemagne en vidéo

01 juil. 2015

Carli Lloyd of USA runs up to score from the penalty spot

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™

Lloyd assume les reponsabilités

01 juil. 2015

FIFA Women's World Cup Awards

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™

Les nominées pour les récompenses dévoilées

02 juil. 2015

Louisa Necib of France waits in the players tunnel

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™

"Joue-la comme Nécib"

02 juil. 2015