Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

France 2019

Samoura : "L’organisation devra être parfaite"

© Getty Images

Début février, à quatre mois du début de la Coupe du Monde de la FIFA, France 2019™ (7 juin-7 juillet), se tenait à Paris un colloque organisé par News Tank : le Think Football. À cette occasion, Fatma Samoura, Secrétaire Générale de la FIFA, et Erwan Le Prévost, Directeur du Comité d’Organisation, ont exprimé d’une même voix leur souhait de voir ce tournoi mondial réussi aussi bien du point de vue des performances sportives sur le terrain que dans les coulisses.

À quatre mois jour pour jour du coup d’envoi de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019, elle ne se voyait pas être ailleurs. Fatma Samoura, Secrétaire Générale de la FIFA, avait fait le déplacement à Paris, le 7 février, pour assister à la troisième édition du Think Football, une conférence organisée par News Tank et axée, cette année, sur le Mondial féminin et la place des femmes dans le sport comme la société.

En guise d’introduction, Fatma Samoura a fixé les objectifs de cette huitième édition : qu’elle soit la plus belle jamais organisée. Rappelant que la Coupe du Monde Féminine au Canada, en 2015, avait réuni 750 millions de téléspectateurs, elle a fixé la barre du milliard pour l’évènement à venir. Mais la préoccupation principale réside dans le remplissage des stades afin que les joueuses des 24 équipes participantes soient soutenues par une ferveur populaire. "Nous avons un pari audacieux et je sais que la France est prête pour établir de nouveaux records, a déclaré Fatma Samoura. Les neuf villes hôtes de cette Coupe du monde ont de belles infrastructures pour accueillir toutes les personnes qui ont envie de briller hors des pelouses et pour accompagner les équipes qui vont livrer des matches de haute pointure."

Les sites de la compétition doivent en effet jouer un rôle primordial. Erwan Le Prévost, Directeur du COL précise qu’un travail conjoint avec les acteurs locaux - Villes, Clubs résidents, Ligues et Districts - est indispensable pour la réussite de l’événement, comme ce fut le cas pour la Coupe du Monde U-20, du 5 au 24 août 2018 : "Il n’était pas question de faire comme certains événements passés, à savoir prendre possession des villes et des stades. Le modèle appliqué en Bretagne a été le bon et nous le dupliquons en 2019." Chacune des 9 villes sélectionnées va ainsi pouvoir apporter sa propre touche à l’organisation. Si les sites de Rennes et Valenciennes accueillent tous deux 7 matches, le public qui s’y rendra a l’assurance de vivre deux aventures différentes.

Pour les organisateurs du Mondial 2019, le succès de l’événement se jugera aussi à cette expérience vécue aussi bien par le spectateur que tous les autres participants. "Nous organisons 52 matches dans 9 villes. Tous les collaborateurs du Comité d’Organisation sont passionnés par cette aventure", reprend Erwan Le Prévost. "Notre philosophie est qu’au-delà d’une Coupe du Monde, nous soyons capables d’en délivrer neuf, soit une par site hôte. Il faut satisfaire toutes les populations qui y participeront : joueuses, arbitres, volontaires, villes hôtes, médias, sponsors… Nous organisons un événement qui doit faire rayonner et la France et le sport. Il est de notre responsabilité de faire aussi bien que tous ceux qui nous ont précédé et faire ainsi perdurer l’excellence à la française. L’organisation devra être parfaite."

Pour ne rien manquer de la fête en juin et juillet prochains, vous pouvez réserver vos billets sur FIFA.com.

Lire également

France 2019 : Achetez vos billets

Articles recommandés