Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Allemagne 2011 ™

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Allemagne 2011 ™

7 juin - 7 juillet

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2011™

Schelin met une pièce sur sa Suède

Sweden starlet Lotta Schelin in action
© FIFA.com

La Suédoise Lotta Schelin fait incontestablement partie des plus grandes stars du football féminin mondial. Elle a déjà donné aux fans l'occasion d'admirer toute l'étendue de talent lors des Tournois Olympiques de Football Féminin à Athènes en 2004 et à Pékin en 2008 et lors de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, RP Chine 2007™.

Pourtant, si la joueuse de 27 ans avait écouté les médecins il y a quelques années, elle n'aurait pas eu l'occasion de révéler ses qualités à la face du monde. Adolescente, elle souffrait en effet de graves problèmes de dos suite à une brusque poussée de croissance, si bien que les docteurs lui avaient fait comprendre qu'elle devait renoncer au football. Un conseil que la brillante attaquante a eu la bonne idée de ne pas suivre...

En Allemagne, Schelin, fraîchement auréolée d'une victoire en Ligue des champions de l'UEFA avec l'Olympique lyonnais, participera pour la deuxième fois à une Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. En exclusivité pour FIFA.com, elle évoque ses attentes concernant le tournoi, les joueuses qu'elle admire et celles qu'elle considère comme ses plus redoutables adversaires.

*Lotta Schelin, la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ commence dans quelques jours. Êtes-vous impatiente ?
*
Oui, ça commence à me démanger, j'ai vraiment hâte que le tournoi démarre. Nous sommes réunies depuis quelques jours déjà, nous nous préparons. J'ai discuté avec les joueuses de l'équipe qui évoluent en Allemagne, elles m'ont dit que ce qui se préparait là-bas était un événement extraordinaire. On commence à se faire une idée de ce que cette Coupe du Monde va être.

Qu'attendez-vous le plus ?
Nous allons disputer trois matches et chacun de ces matches sera un grand moment. Mais nous savons que les rencontres avec les États-Unis en particulier sont toujours de belles affiches. Beaucoup de monde viendra de Suède rien que pour assister à cette rencontre. Nous avons bien sûr hâte de disputer chacun des trois matches, mais affronter les Américaines, c'est toujours une expérience hors du commun.

*La Suède se mesurera aux États-Unis, à la Colombie et à la RDP Corée dans le Groupe C.  En 2007, vous avez également été confrontées aux États-Unis et à la RDP Corée lors de la phase de groupes. Est-ce un bon ou un mauvais présage ?
*
Je pense que c'est une bonne chose. Lors de la dernière Coupe du Monde, ces deux sélections ont atteint les quarts de finale. J'ai le sentiment que nous formons cette année une meilleure équipe et que nous pouvons tirer notre épingle du jeu. Ce sont de petits détails qui font la différence. J'espère en tout cas que la chance sera de notre côté et que nous irons jusqu'en quart de finale. Ce serait formidable, étant donné que nous n'y sommes pas arrivées en 2007.

Que pensez-vous de vos adversaires cette année ?
Nous sommes dans un groupe très relevé. Nous savons comment fonctionnent les Américaines et les Nord-Coréennes, car nous avons déjà joué contre elles. Mais nous ne nous sommes encore jamais mesurées aux Colombiennes. Le football féminin a progressé en Colombie ces dernières années. Elles peuvent donc se montrer très dangereuses. Nous ne pouvons pas aborder notre premier match en croyant la victoire acquise d'avance. Nous devons faire notre travail.

*On vous décrit comme la successeuse de Hanna Ljungberg et de Victoria Svensson. Comment gérez-vous la pression qui pèse sur vos épaules ?
*
Quand on me parle de Hanna et de Victoria, je ne le ressens pas comme un fardeau. Ce sont toutes deux de fantastiques footballeuses. Victoria Svensson et moi étions de bonnes coéquipières. Cela me manque de ne plus l'avoir à mes côtés sur le terrain. Nous prenions beaucoup de plaisir à jouer ensemble. Je sais ce qu'elles ont apporté toutes les deux au football féminin suédois. Je suis en tout cas très heureuse d'avoir pu jouer avec elles. Aujourd'hui, j'ai moi-même une bonne réputation et je crois que les gens savent quel type de joueuse je suis. Par ailleurs, une attaquante est toujours sous pression, parce qu'elle doit marquer des buts. Mais je sais que je suis en forme et ça va m'aider à livrer de bonnes prestations.

Avant la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2007™, Victoria Svensson avait déclaré au cours d'un entretien avec FIFA.com que vous étiez l'une des valeurs montantes de l'équipe. Depuis, quel bilan dressez-vous ?
Je vais disputer mon cinquième tournoi, c'est donc un peu devenu la routine pour moi (rires). Je sais de quoi je suis capable et j'ai déjà de nombreux matches importants à mon actif. La Coupe du Monde qui arrive ne représente donc pas quelque chose de nouveau. Mais en même temps, j'espère bien sûr pouvoir me donner à 100 % lors de chaque rencontre et jouer à mon meilleur niveau. Ce sera une belle compétition, j'en suis convaincue.

*Les grands noms du football féminin suédois sont presque toutes des attaquantes. Diriez-vous que le football suédois est surtout offensif ?
*
Non, je ne crois pas. Nous sommes très bonnes en défense et c'est l'une des raisons pour lesquelles notre attaque est bonne. Nous travaillons très dur, nous avons de bonnes joueuses et beaucoup de bonnes défenseuses. Mais de manière générale, on parle plus des attaquantes. C'est la seule différence...

*Comment caractériseriez-vous la mentalité de la Suède ?
*
Elle est très bonne. Nous travaillons toujours ensemble et cela nous rend plus fortes. Quand on est soudées comme nous le sommes et qu'il y a un vrai travail collectif, on peut tout réussir. J'espère qu'en Allemagne, nous parviendrons à montrer que nous formons un vrai groupe.

*Quels objectifs vous-fixez vous pour ce tournoi ?
*
Bien sûr, nous l'espérons. Nous avons de bonnes joueuses dans nos rangs, nous disposons du talent nécessaire. Notre équipe souhaite aller aussi loin que possible. Mais nous en avons beaucoup parlé entre nous et ce que nous voulons, c'est atteindre les quarts de finale. C'est notre principal objectif. Pour le reste, nous verrons ensuite. Nous sommes dans un groupe difficile, nous devons commencer par en venir à bout. Ensuite, une fois qu'on a atteint les quarts de finale, on n'a plus envie de s'arrêter !

*Quel regard portez-vous sur l'Allemagne, pays hôte et tenante du titre mondial ?
*
L'équipe d'Allemagne est toujours très forte et il est important pour nous d'être confrontées à cette équipe. Je pense que cette Coupe du Monde sera un fantastique tournoi pour les Allemandes. Elles vont jouer en Allemagne, c'est formidable pour elles. J'espère sincèrement qu'elles obtiendront de bons résultats. Mais si nous jouons contre les Allemandes en finale, nous ne les laisserons pas gagner (rires).

Quels sont vos objectifs personnels pour 2011 ?
Je me réjouis de pouvoir disputer ce tournoi. En Coupe du Monde, on se concentre à la fois sur ses propres prestations et sur celles de son équipe. J'espère que la Suède va réaliser un beau parcours et que j'y contribuerai en inscrivant quelques buts et en livrant de bons matches. Voilà mon programme dans l'immédiat.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Lotta Schelin : l'espoir de la Suède

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2011™

Lotta Schelin : l'espoir de la Suède

12 janv. 2011