Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Schüller veut briller là où tout a commencé

© Getty Images
  • La passion de Lea Schüller pour le football est née en France
  • Elle a inscrit six buts en six matches de qualification
  • Elle compte parmi les grands espoirs de l'Allemagne

La France occupe une place à part dans la carrière de Lea Schüller. Si l'Allemande entretient une relation spéciale avec ce pays, ce n’est pas seulement parce que la prochaine Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ aura lieu là-bas. En effet, sa passion pour le football est née en France. C’est même dans ce pays qu’elle a débuté sa carrière ! "Nous étions en vacances en France en 2004 et j’ai vu l’Euro à la télévision. Ça m’a tellement plu qu’une fois la compétition terminée, je suis allée m’inscrire tout de suite dans le club du village", explique en souriant la joueuse de 21 ans à FIFA.com. "Je n’ai pas de frères et sœurs et mes parents n’ont jamais joué au football. Je ne sais donc pas d’où me vient cette passion."

À chacune de ses sorties, que ce soit avec le SGS Essen ou en équipe nationale, Schüller s’applique pourtant à prouver qu’il n’est pas nécessaire de posséder un pedigree exceptionnel pour briller. Durant les qualifications pour France 2019, elle a inscrit six buts en autant de matches. Elle s’est notamment illustrée en signant un quadruplé lors de la large victoire 4-0 sur la République tchèque. Horst Hrubesch, ancien sélectionneur par intérim, a évidemment joué un rôle important dans son ascension.

Un quadruplé qui a tout changé

"J’ai eu beaucoup de chance de croiser la route d’un entraîneur comme Horst. Il m’a tout de suite accordé sa confiance et il m’a permis d’accumuler du temps de jeu", explique l’attaquante. "Grâce à lui, j’ai joué beaucoup de matches. Bien entendu, il y a eu ce fameux quadruplé. Il a toujours cru en moi. Avant le match, il m’a prise à part et il m’a dit : 'maintenant, il faut faire avancer ton compteur'. J’avais déjà marqué en équipe d’Allemagne, mais il a vu quelque chose en moi dont je n’avais peut-être pas encore pris conscience à l’époque. En tout cas, il a toujours su tirer le meilleur de moi."

Dans tous les médias, cette performance a fait de l’attaquante le grand espoir du football féminin allemand. "Bien sûr, c’est toujours très agréable de lire ce genre de choses. Quand on est encore relativement jeune et qu’on voit des commentaires élogieux, on ne peut pas s’empêcher d’y penser. Pour autant, je n’ai pas l’impression de subir une pression particulière. Au contraire, je considère ça comme une motivation supplémentaire. Ça me donne envie de jouer un rôle pendant la Coupe du Monde et d’aider mon équipe", annonce-t-elle.

Directement concernée

Schüller espère évidemment faire partie de cette Nationalmannschaft qui partira à la conquête d’un troisième titre mondial, après les sacres de 2003 et 2007. "Participer à une Coupe du Monde est un objectif qui réclame beaucoup d’efforts au quotidien. Pour l’instant, je préfère ne pas trop y réfléchir. Si mon nom apparaît dans la liste des sélectionnées, je serai évidemment très heureuse. Il sera temps alors de laisser éclater sa joie car, pour une footballeuse, il n’y a rien de plus grand", admet-elle. "Notre but est évidemment d’aller jusqu’au bout en Coupe du Monde. Nous allons tout faire pour marcher sur les traces des anciennes championnes du monde."

L'Allemagne connaîtra le 8 décembre prochain ses adversaires à l'occasion du Tirage au Sort de la Coupe du Monde Féminine et Schüller ne manquera rien de l’événement. "Ça fait déjà partie de la compétition", estime-t-elle. "A plus forte raison si on a une chance d’être directement concernée."

Et dès lors qu'il s'agit de France et de football, Schüller se sent forcément concernée, pour briller là où tout a commencé.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Le bon endroit et le bon moment pour briller !

04 déc. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Pour tout savoir sur vos équipes préférées !

05 déc. 2018