Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Sissi (BRA)

© Getty Images

Née le : 2 juin 1967
Lieu de naissance : Esplanada
Poste : Milieu de terrain

Principaux titres : Troisième place à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 1999, Soulier d'Or adidas de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 1999 (avec Sun Wen)

Si le football féminin brésilien a enfin décollé ces dernières années, sous la baguette magique de Marta, c’est entre autres grâce au travail réalisé en amont par la génération précédente. Celle-ci avait aussi son leader, Sisleide Lima do Amor, plus connue comme Sissi.

Sissi commencé très jeune à défier les préjugés et à se mélanger aux garçons pour jouer au football dans la rue. "Tout ou presque pouvait devenir un ballon : une orange, une chaussette enroulée, même la tête d’une poupée, que j’arrachais parfois pour pouvoir assouvir ma passion du ballon rond", se souvient la talentueuse meneuse de jeu, qui quitte le domicile parental à 14 ans pour rejoindre le centre de formation d’une équipe professionnelle.

A posteriori, on peut dire qu’elle a fait le bon choix. Pendant 25 ans, Sissi ne va rien faire d’autre que se consacrer au football, entre autres pour offrir au Brésil, un pays mineur du football féminin à cette époque, une place de choix dans toutes les épreuves à venir. C’est à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, États-Unis 1999 que sa contribution se fait sentir pour la première fois, avec une médaille de bronze pour les Brésiliennes. Sisi enlève le Soulier d'or adidas, couronnant la meilleure buteuse de l’épreuve, en compagnie de la Chinoise Sun Wen. Les Jeux Olympiques de Sydney 2000 confirment la progression des Auriverdes, qui s’invitent dans le dernier carré, mais se voient privées de la médaille de bronze par l’Allemagne.

Précieuse dans le jeu, Sissi joue également un rôle décisif dans la préparation de la nouvelle génération, qui va parvenir en finale des Jeux Olympiques d’Athènes 2004 et Pékin 2008, puis de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Chine 2007. "Sissi a été une énorme source d’inspiration pour nombre de fillettes brésiliennes", a reconnu René Simões, l'ancien sélectionneur verdeamarelho, à Athènes.

Après trois Coupes du Monde Féminines de la FIFA (1991, 1995 et 1999) et deux Jeux Olympiques (1996 et 2000), Sissi ne raccroche pas pour autant les crampons. En 2001, elle rejoint les États-Unis, où elle alterne entre le statut de meneuse de jeu et celui de membre de la commission technique du centre de formation. Elle foulera pour la dernière fois les terrains en 2009, à 42 ans, pour le compte de FC Gold Pride, dont elle deviendra responsable technique. "Le football m’a beaucoup donné et j’espère pouvoir lui rendre. Je n’arrive pas à m’éloigner de ce sport."

Explorer le sujet

Articles recommandés

Sissi (BRA)

23 nov. 2010