Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019

7 juin - 7 juillet

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Søndergaard met les Pays-Bas en garde

© Others
  • Le Danemark affrontera les Pays-Bas en barrages
  • Le sélectionneur Lars Søndergaard a repris l’équipe en janvier
  • Revanche de la finale de l'UEFA EURO Féminin 2017

Nous sommes au soir de la dernière journée des qualifications européennes pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™ et lela Suède s’impose 1-0 sur le terrain du Danemark. Sur la pelouse, les locales ont bien du mal à masquer leur déception. Cinq points séparent les deux équipes au moment du décompte final. Les Danoises doivent donc se contenter de la deuxième place.

"Nous pensions avoir nos chances, mais nous n’avons pas très bien joué. Nous savions qu’il nous faudrait tout donner face à un adversaire de ce calibre. Malheureusement, nous n’avons pas montré notre vrai visage. Dans un sens, c’est une déception, mais les choses vont s'améliorer au fil du temps”, confiait le sélectionneur Lars Søndergaard après que son équipe venait de laisser passer sa chance d’obtenir une qualification directe pour France 2019. Mais tout espoir n’est pas encore perdu pour le Danemark, qui participera aux barrages européens. Il lui faudra cependant surmonter un obstacle de taille : les Pays-Bas.

"Au moins, nous savons à quoi nous en tenir", poursuit le technicien au micro de FIFA.com. "Suite à la défaite 3-0 sur tapis vert face à la Suède en début d’année, nous savions qu’il serait très difficile d’obtenir une qualification directe. Mais en gagnant le match retour, les portes de la phase finale se seraient ouvertes. Nous étions conscients de l’ampleur de la tâche qui nous attendait et ces barrages s’annoncent, eux aussi, très compliqués."

Le stratège de 59 ans, qui a pris la succession de Nils Nielsen en janvier 2018, a occupé différents postes dans son pays natal et en Autriche, où il a notamment dirigé le centre de formation du RB Salzbourg. "Notre deuxième place lors de l’Euro a suscité un vif enthousiasme. Jusqu’à présent, j’avais toujours travaillé avec des équipes masculines, mais j’ai été séduit par la perspective de prendre en main une équipe nationale", confie le Danois, qui a fait toute sa carrière de joueur à Aalborg.

"En fait, j’en avais toujours rêvé, même si je dois bien admettre que je n’avais jamais imaginé me retrouver un jour sur le banc d’une équipe féminine. Quand l’occasion s’est présentée, j’ai discuté avec les représentants de la fédération et, très vite, j’ai su que c’était le bon choix."

À l’issue d’une double confrontation contre les championnes d’Europe en titre, Søndergaard aura peut-être l’occasion de réaliser un autre rêve : celui d’une cinquième participation à la Coupe du Monde Féminine pour le Danemark, après 1991, 1995, 1999 et 2007.

"Depuis que nous savons que nous allons les affronter, mes adjoints et moi-même avons passé beaucoup de temps à étudier les Pays-Bas. Cette équipe ne nous est pas inconnue. Contrairement à moi, mes collaborateurs ont, pour la plupart, participé à la finale de l’Euro l’année dernière. Nous nous sommes préparés très soigneusement pour ces matches. Nous avons également supervisé nos joueuses au Danemark et à l’étranger, afin de faire les bons choix."

Une joueuse est pratiquement assurée de figurer sur la feuille de match. "Nous avons quelques individualités au sein du groupe, à commencer par Pernille Harder. Elle est aujourd’hui l’une des meilleures joueuses en Europe, si ce n’est la meilleure", répond Søndergaard lorsqu’on l’interroge sur les Danoises qui pourraient faire pencher la balance en faveur de son équipe.

"Il faut évidemment trouver un équilibre collectif, mais Pernille a un rôle très important à jouer. Nos adversaires la surveillent toujours de près. Ça ne sera pas un match facile pour elle, mais cette situation pourrait profiter à d’autres joueuses. Je pense par exemple à Nadia Nadim. Avec un peu plus d’espace devant elle, elle pourrait faire la différence au cours de ces deux matches."

Les barrages en bref

  • Les matches auront lieu les 5 et 9 octobre
  • Les Pays-Bas ont battu le Danemark à deux reprises durant l’UEFA EURO féminin 2017, y compris en finale (4-2)
  • Les Pays-Bas restent sur sept victoires consécutives face au Danemark, la dernière en date en Coupe de l’Algarve 2018
  • Le Danemark a échoué en barrages en 2003 et 2011 ; sa dernière qualification directe remonte à 2007
  • Les Pays-Bas se sont qualifiés pour leur première Coupe du Monde Féminine en 2015, via les barrages

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Kerr : Les secrets du succès écossais

26 sept. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Belgique-Suisse et Pays-Bas-Danemark en barrages

07 sept. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Un final héroïque, historique et classique

04 sept. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Lee au sommet par la grande porte

20 sept. 2018