Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015

6 juin - 5 juillet

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™

Thiamale voit encore le bon côté

© Getty Images

Participer à une Coupe du Monde reste le rêve de tous les joueurs et joueuses. Mais que faire lorsque le rendez-vous tant attendu avec l'histoire ne se déroule pas du tout comme on l'avait imaginé ? Pour son entrée en lice en Coupe du Monde Féminine de la FIFA2015™, la Côte d'Ivoire a connu une véritable déroute (10:0). Les Africaines sont passées complètement à côté de leur sujet face à l'Allemagne.

Malgré cette défaite cinglante, Dominique Thiamale conserve un souvenir ému de cette grande première. "J'ai tout de même pris du plaisir. La Coupe du Monde, c'est ce qui se fait de mieux. J'en rêve depuis toute petite et aujourd'hui, nous y sommes", confie la gardienne ivoirienne à FIFA.com, quelques jours après la partie. "C'était merveilleux d'affronter l'Allemagne, même si cette équipe est redoutable. Quoi qu'il en soit, nous sommes très heureuses."

L'expérience aurait pu être traumatisante pour Thiamale, qui a dû aller chercher le ballon par dix fois au fond de ses filets. Aussi curieux qu'une telle affirmation puisse paraître, le dernier rempart des *Éléphantes *n'a pourtant pas à rougir de sa performance. Les Allemandes se sont procuré de très nombreuses occasions, mais Thiamale a limité les dégâts grâce à plusieurs interventions décisives.  

Les spectateurs d'Ottawa ne s'y sont pas trompés et ont applaudi les efforts de la gardienne. "Les supporters ont été magnifiques. Il y avait une ambiance incroyable dans le stade. Les gens sont très chaleureux ici", assure le dernier rempart, qui profite de chaque seconde de cette grande aventure.  

Nouveau départ
Il s'agit maintenant de faire le nécessaire afin d'éviter que cette expérience ne tourne court. Pour prolonger leur séjour au Canada et accéder aux huitièmes de finale, les Ivoiriennes devront s'imposer face à la Thaïlande. Après la lourde défaite concédée d'entrée face à l'Allemagne, la première urgence était de remotiver les troupes. En tant que capitaine, Thiamale a été l'une des premières à s'atteler à la tâche. "J'ai dit à mes coéquipières que rien n'était joué. Nous avons perdu un match, mais il en reste deux autres à disputer. Il faut relever la tête. Tout est encore possible", estime-t-elle.

Au moins, l'objectif est clair : "Nous devons absolument gagner contre la Thaïlande, mais ça ne sera pas facile". De leur côté, les Asiatiques auront également à cœur de se relancer après avoir lourdement chuté (4:0) face à la Norvège. Thiamale en est consciente, ce qui ne l'empêche pas de croire en son équipe. Véritable relais de la sélectionneuse sur le terrain, elle fait partie des personnalités qui comptent au sein du groupe. "Elle motive ses partenaires, elle s'occupe beaucoup des jeunes et m'aide énormément. Elle fait un peu office d'adjointe. Grâce à elle, je sais toujours ce qui se passe dans l'équipe", explique Clémentine Touré lorsqu'on l'interroge au sujet de sa gardienne.

Preuve qu'elle est prête à tout pour ses coéquipières, c'est même ainsi qu'elle a été propulsée gardienne ! Joueuse de champ de formation, elle s'est retrouvée un jour dans le but pour pallier à l'absence de la titulaire. "J'ai proposé de prendre sa place et c'est comme ça que tout a commencé. C'était un hasard." Ces circonstances fortuites ont finalement débouché sur une aventure au terme de laquelle Thiamale peut aujourd'hui goûter aux joies d'une Coupe du Monde. 

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™

Germany 10-0 Côte d'Ivoire (Canada 2015)

07 juin 2015

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™

Allemagne 10:0 Côte d'Ivoire en vidéo

07 juin 2015

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™

Les Kiwis comptent sur Hearn pour mûrir

10 juin 2015