Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015

7 juin - 7 juillet

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™

Thomis dépasse les limites de vitesse

Elodie Thomis of France
© Getty Images

"En principe, je voulais faire de l'athlétisme. Mais ce jour-là, il y avait un match de football devant la salle dans laquelle je me rendais. J'ai observé un peu la partie et j'ai tout de suite eu envie de participer", explique Élodie Thomis lorsqu'on l'interroge sur sa découverte du beau jeu. Tout s'est donc joué sur un coup de tête, à l'âge de 15 ans. Treize années plus tard, force est de constater qu'elle a fait le bon choix.  

Internationale depuis dix ans, la native de Colombes participe actuellement avec les* Bleues* à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015™. Il y a quatre ans, elle avait déjà contribué à l'excellent parcours de la France en Allemagne. Ceux qui suivent de près sa carrière et ses performances savent que Thomis est une rapide et pas seulement lorsqu'il s'agit de prendre des décisions.

Sa vivacité est sa marque de fabrique est l'un de ses principaux atouts sur le terrain, comme elle le reconnaît elle-même. "Ma vitesse m'a permis de faire carrière." Son surnom, Speedy, elle y a fait honneur face au Mexique. Intenable dans son couloir droit, l'ailière française a fait des ravages dans la défense adverse. Pratiquement toutes les attaques françaises se sont développées sur son aile. "Le sélectionneur nous avait signalé qu'il y aurait beaucoup de place sur mon côté et nous voulions évidemment en profiter. J'apprécie particulièrement d'avoir de l'espace devant moi. Ça me permet de faire jouer ma vitesse à plein", poursuit l'intéressée.

Presque un record
Le premier but des *Bleues *illustre parfaitement son propos. Servie sur l'aile droite, Thomis s'est débarrassée d'une défenseuse avant de placer une accélération et de centrer. Profitant d'une mésentente entre la gardienne et une défenseuse, Marie-Laure Delie a ouvert le score d'une reprise de la tête. On jouait depuis 34 secondes. Il s'agit là du deuxième but le plus rapide de l'histoire de la Coupe du Monde Féminine.  

Mais en football, sans maîtrise technique, la vitesse a vite ses limites. Impossible donc de ne pas noter les progrès réalisés par Thomis sur le plan technique. Dans ses jeunes années, la joueuse de l'Olympique lyonnais avait essuyé quelques critiques en raison de sa conduite de balle incertaine. "Quand je suis arrivée au centre de formation de Clairefontaine, j'ai dû beaucoup travailler pour rattraper mon retard sur les autres pensionnaires", se souvient-elle. "Aujourd'hui, j'ai la chance de m'entraîner avec d'excellentes joueuses à l'OL. Ça m'aide énormément. Je n'ai pas ménagé mes efforts pour m'améliorer dans certains domaines. Je suis contente de voir que ça paye."  

Sa prestation remarquée lors de la troisième journée du Groupe F a permis à la France de décrocher la première place. Au prochain tour, les *Bleues *ont rendez-vous avec la République de Corée, une équipe également réputée pour sa vivacité. Thomis éprouve du respect pour ses adversaires, mais aucune crainte : "Quoi qu'il arrive, il faudra se donner à 100%. Pour gagner une Coupe du Monde, il faut être capable de battre n'importe quel adversaire".

Un futur champion du monde doit aussi être capable de prendre rapidement les bonnes décisions. Dans ce domaine, Thomis a déjà fait ses preuves depuis longtemps.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Mexique 0:5 France en vidéo

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™

Mexique 0:5 France en vidéo

17 juin 2015