Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

Archives de la Coupe du Monde Féminine

Un Haka pour fêter ça

Kristy Hill of New Zealand and her team mates perform the Haka.
© Getty Images
  • La Nouvelle-Zélande a marqué son premier point en Coupe du Monde Féminine en 2011
  • À la 90ème minute, les Néo-Zélandaises étaient encore menées 2-0 face au Mexique
  • John Herdman : "Pour nous, c'est comme d'avoir gagné la Coupe du Monde"

Huit matches joués, huit défaites. C'était le bilan décourageant de la Nouvelle-Zélande au moment d'aborder son match de Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2011 contre le Mexique. Avec un tableau d'affichage qui indiquait 90 minutes écoulées et un score de 2-0 en faveur des Mexicaines, les Kiwis semblaient inexorablement se diriger vers un neuvième revers consécutif dans le tournoi.

La suite des événements ressemble à un conte de fée. Dans les dernières secondes du temps réglementaire, la capitaine Rebecca Smith propulse le ballon de la tête dans les filets mexicains pour obtenir ce que les commentateurs appelleront "un but de consolation". Mal leur en prit : à la 94ème minute, dans une partie devenue endiablée, Hannah Wilkinson égalise d'une magnifique reprise de volée.

Grâce à ce but d'une adolescente entrée en cours de jeu et encore footballeuse amatrice au moment des faits, la Nouvelle-Zélande inscrit le premier point de son histoire en Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. Le résultat était historique, mais la manière l'était encore plus, et c'était probablement cela qui constituait le plus grand motif de fierté dans le camp kiwi.

"Marquer notre premier point comme ça, pour nous, c'est comme d'avoir gagné la Coupe du Monde", avait commenté John Herdman, sélectionneur de l'équipe de Nouvelle-Zélande à l'époque. "C'est fantastique pour une joueuse de 19 ans d'entrer en jeu et d'égaliser sur le dernier ballon du match. Le tout en Coupe du Monde. Peu de jeunes de son âge auront la chance de vivre un moment pareil."

Wilkinson, qui est actuellement en convalescence après une grave blessure, espère être remise à temps pour France 2019, ce qui lui donnerait l'occasion de participer à une troisième Coupe du Monde. Au sujet de son but contre le Mexique, elle avait dit avoir "un peu perdu ses esprits" dans les secondes qui ont suivi. "Je n'ai pas de mots pour exprimer l'importance de ce but pour moi", avait-elle ajouté.

Cette confrontation contre le Mexique était destinée à entrer dans l'histoire, à plus d'un titre. Au coup de sifflet final, toutes les Néo-Zélandaises se sont lancées dans un Haka, premier du nom à être représenté dans une Coupe du Monde Féminine. "Faire le Haka à la fin, ça a été notre manière de saluer nos fans, qui sont venus de très loin pour nous voir", avait commenté Smith.

La célébration était donc à la hauteur du scénario, l'un des plus mémorables de l'histoire de la Coupe du Monde Féminine.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Hannah Wilkinson and Stephanie Skilton of New Zealand take the field to warm up 

France 2019 - Nouvelle-Zélande

La course contre la montre de Wilkinson

07 avr. 2019

Canada coach John Herdman.

France 2019 - Canada/Nouvelle-Zélande

Souvenirs marquants et déchirants pour Herdman

15 avr. 2019

New Zealand's Ria Percival

France 2019 - Nouvelle-Zélande

Percival à la tête des jeunes centenaires

20 mars 2019

Christine Sinclair scores a free-kick against Germany at the 2011 FIFA Women's World Cup.

Archives de la Coupe du Monde Féminine

Sinclair, entre instant d'ivresse et coup dans le nez

21 mars 2019

Homare Sawa of Japan lifts the trophy

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2011™

Dans le rétro : Allemagne 2011

12 avr. 2019