Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

France 2019 - Thaïlande

Tous les moyens de préparation sont bons pour Srangthaisong 

Sunisa Srangthaisong of Thailand kicks the ball
© Getty Images
  • La capitaine thaïlandaise Sunisa Srangthaisong évoque France 2019
  • Elle explique que la Thaïlande a supervisé ses adversaires par le biais des réseaux sociaux
  • La star de la pop thaïlandaise Thongchai "Bird" McIntyre a invité l'équipe sur scène durant un concert

Aller voir l'une des plus grandes pop stars de son pays et être invité sur scène, c'est ce qui est arrivé aux joueuses de la Thaïlande, qui ont rejoint sur scène l'une des plus grandes stars de la pop thaïlandaise, Thongchai "Bird" McIntyre, à Bangkok le mois dernier.

Les membres de l'équipe ont été invitées à se joindre à l'artiste pour participer à son spectacle et promouvoir la participation du pays à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019. Cela a pu se faire en partie grâce à la directrice générale de la sélection, Nualphan Lamsam, qui a contacté McIntyre. Les internationales thaïlandaises savaient que le chanteur, qui a vendu plus de 25 millions d'albums, les voulait sur scène. Tout le monde avait répété ensemble plus tôt dans la journée.

Se sentir plus fortes

La capitaine Sunisa Srangthaisong, qui mènera son équipe en Coupe du Monde, assure que le moment a été passionnant pour toutes les joueuses, malgré pas mal de nervosité avant de monter sur scène. "Nous étions très excitées à l'idée d'être sur scène avec le chanteur numéro un en Thaïlande", dit-elle. "Nous avions peur de nous tromper mais après la répétition, le fait de jouer sur scène nous a soulagées."

"Quand nous étions sur scène, nous avons compris comment il réussit à rassembler les fans. Depuis ce jour-là, nous ne sommes plus nerveuses. Nous avons adoré le concert et les fans, qui nous ont fait nous sentir plus fortes. Il est évident qu'à la Coupe du Monde, nous allons voir beaucoup de fans. Nous espérons qu'ils nous apporteront la même force", confie-t-elle.

Faire mieux

La Thaïlande a fait ses débuts en Coupe du Monde il y a quatre ans, à Canada 2015. Tombées dans un groupe difficile où figuraient notamment l'Allemagne et la Norvège, les Thaïlandaises étaient pourtant restées jusqu'à l'ultime journée en position de se qualifier en huitièmes de finale. Elles n'y sont pas parvenues, mais en revanche, elles ont pu s'enorgueillir de leur premier succès dans l'épreuve, un 3-2 sur la Côte d'Ivoire. Elles ont finalement terminé troisièmes, à un cheveu des meilleurs troisièmes places qualificatives pour les huitièmes.

Srangthaisong affirme que la Thaïlande peut s'inspirer de l'expérience acquise à Canada 2015 et espère que, malgré un groupe difficile, son équipe pourra créer la surprise. "La Coupe du Monde au Canada a été notre première, donc l'entraîneur nous faisait regarder des vidéos des autres équipes, parce que nous ne les avions jamais vraiment jouées. Nous avons examiné le style de jeu des grandes équipes, alors jouer contre elles a été une grande expérience", se souvient-elle. "Ce fut un grand honneur de revenir en Thaïlande. C'était nouveau, donc cette fois nous voulons faire mieux."

Srangthaisong s'exprimait lors de la Tournée du Trophée de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA qui a vu la statuette faire étape à Bangkok. Plusieurs joueuses et de membres du personnel de l'équipe nationale étaient présents, ainsi que la conseillère technique de l'équipe, Vera Pauw, que beaucoup connaissent depuis ses passages à la tête des élections d'Écosse et d'Afrique du Sud.

La capitaine estime que son équipe "a de la chance" de pouvoir compter sur Pauw. Elle lui attribue d'ailleurs une partie des progrès réalisés par les Thaïlandaises depuis le Canada. "Nous avons eu beaucoup plus d'opportunités d'améliorer notre jeu et notre système, car nous avons disputé plus de matches et de tournois", poursuit-elle. "Maintenant, nous avons beaucoup de chance d'avoir Vera pour nous aider pour cette Coupe du Monde. Cela montre à quel point le jeu a progressé ici."

Préparation sociale

En France, la tâche de la Thaïlande sera à peu près aussi ardue qu'en 2015, puisqu'elle a été versée dans le même groupe que les États-Unis, champions du monde en titre, la Suède et le Chili. Certes, les Thaïlandaises ont rencontré des équipes solides, récemment en Coupe de Chypre, mais la Coupe du Monde constituera à coup sûr un palier bien plus élevé.

Alors, comment les joueuses se préparent-elles pour ces grands matches ? "Par les réseaux sociaux, évidemment", répond Srangthaisong avec un grand sourire. "Nous savons que nous allons affronter de bonnes équipes et nous avons travaillé dur pour nous préparer à ces matches. L'encadrement technique nous a préparées tactiquement en nous montrant des vidéos, et nous avons suivi les joueuses des autres équipes sur Instagram pour voir comment elles se préparent", plaisante-t-elle. "Nous avons plus d'expérience maintenant. Nous nous sentons prêtes et nous allons faire de notre mieux."

Explorer le sujet

Articles recommandés

Côte d'Ivoire 2:3 Thaïlande en vidéo

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™

Côte d'Ivoire 2:3 Thaïlande en vidéo

12 juin 2015

Suchawadee Nildhamrong, aka Miranda Nild, in action for Thailand at the 2018 AFC Asian Women's Cup.

France 2019 - Thaïlande

Nildhamrong, deux cultures et un rêve

14 janv. 2019

Kim Jungmi of Korea Republic

France 2019 - République de Corée

Kim est prête à mettre le turbo 

23 mars 2019