Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

France 2019 - Pays-Bas

Van de Donk, la fierté derrière les regrets

Danielle van de Donk of the Netherlands walks on the podium
© imago
  • Van de Donk est fière malgré la défaite en finale de la Coupe du Monde
  • Elle s'est tenue à l'écart des réseaux sociaux pour rester concentrée pendant le tournoi
  • La milieu d'Arsenal met le succès de l'équipe en perspective

De notre reporter d'équipe avec les Pays-Bas, Emma Coolen*_*

La milieu de terrain des Pays-Bas Danielle Van de Donk est "fière de son équipe" malgré l'échec face aux États-Unis en finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. Van de Donk a joué les 90 minutes du match au sommet, mais n'a pu empêcher les Stars and Stripes de décrocher leur quatrième trophée mondial, le deuxième consécutif.

Si les Pays-Bas s'étaient imposés, ils auraient été le deuxième pays à cumuler les titres de champions du monde et d'Europe. En dépit de la défaite, le football féminin rencontre un franc succès en terres bataves. Les audiences télévisées ont explosé pendant France 2019, tandis que l'orange a envahi les stades lors de chaque match des Oranjeleeuwinnen.

Van de Donk n'a pas manqué de relever cet engouement, tout comme les progrès de l'équipe. "Le football féminin connaît un essor spectaculaire aux Pays-Bas", commente-t-elle. "La couverture médiatique est incroyable. Ce dont je suis le plus fière, c'est d'avoir gagné le respect de notre pays."

Danielle Van De Donk of the Netherlands runs with the ball under pressure from Rose Lavelle of the USA
© Getty Images

Un nouveau statut

Pourtant, elle ignore tout des scènes de liesse aux Pays-Bas et des marches de supporters en France. Comme beaucoup de joueuses, elle s'est tenue à l'écart des distractions durant la compétition afin de se concentrer pleinement sur le parcours de l'équipe jusqu'en finale. "Je me suis isolée de tout. Je ne suis pas sur les réseaux sociaux", confirme-t-elle. "D'autres ont peut-être fait un autre choix, mais moi, je préfère ne pas savoir. Mais mes parents m'ont dit que les Pays-Bas étaient fiers de nous."

Van de Donk et ses coéquipières vont à présent se tourner vers la qualification pour l'UEFA EURO Féminin 2021, qu'elles disputeront dans la même position que les Américaines à France 2019, à savoir en tenantes du titre.

Si elle est heureuse de l'essor du football féminin dans son pays, la milieu d'Arsenal estime que les joueuses doivent remporter des trophées pour se montrer dignes du soutien de leurs supporters et leur faire honneur. "Nous devons faire le métier, nous qualifier pour les phases finales, et remporter des tournois. Et c'est ce que nous faisons. Je suis fière de l'équipe et je suis fière des Pays-Bas", conclut-elle.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Players of the USA celebrate with the trophy following victory 

France 2019 - #LaGrandeFinale

Les USA grands gagnants de #LaGrandeFinale

06 juil. 2019

Julie Ertz and Crystal Dunn of the USA celebrate winning the FIFA Women's World Cup France 2019™

France 2019 - États-Unis

Jeunesse et expérience, la recette du succès

07 juil. 2019

Megan Rapinoe of the USA poses for a photograph with both the adidas Golden Boot award and the adidas Golden Ball award

France 2019 - #LaGrandeFinale

Rapinoe les bras chargés d'or

07 juil. 2019