Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

VIDÉO : Bassett et le cauchemar nippon

  • Laura Bassett buteuse contre son camp en 2015
  • L'Anglaise s'est rattrapée dans le match pour la troisième place
  • Elle se prépare aujourd'hui à la naissance de son premier enfant

Le beau jeu est parfois cruel, comme Laura Bassett en a fait la douloureuse expérience en demi-finale de la dernière Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. Ce jour-là, l'Anglaise a signé un coup de théâtre en inscrivant le but de la victoire à la 92ème minute… dans les mauvais filets.

La pilule a été d'autant plus amère que Bassett, une défenseuse de l'ombre à l'époque âgée de 32 ans, avait joué un rôle moteur dans l'accession des siennes au dernier carré. Mais elle s'est effondrée en larmes à l'issue du match, car elle a tout de suite compris que sa Coupe du Monde serait à jamais entachée.

"Ce sera toujours : 'En 2015, l'Angleterre a échoué à cause du but contre son camp de Laura Bassett'", a-t-elle déploré plus tard. "Donc, j'en assume la responsabilité. Ce sera toujours associé à moi et à mon nom."

"Dévastée, abattue, totalement démunie", Bassett a pourtant réussi à rebondir pour aider les Lionesses à décrocher la troisième place sans encaisser un seul but face à l'Allemagne, ce qui lui a valu des éloges amplement mérités. Quatre ans plus tard, elle n'envisage cependant pas de revenir en Coupe du Monde, préférant se concentrer sur la naissance de son premier enfant le mois prochain.

"Je ne peux rien planifier. Ma seule priorité est de devenir mère", a-t-elle expliqué récemment, tout en laissant la porte ouverte à un retour au football. "J'ai eu la chance de porter le maillot de l'Angleterre depuis la catégorie des moins de 16 ans jusqu'à la sélection senior. J'ai disputé cinq tournois internationaux et je suis très fière de ce que j'ai réalisé."

"Ce but reste douloureux. La Coupe du Monde masculine cet été et celle des femmes l'an prochain réveillent des cicatrices, comme toujours. Je dois juste faire la paix avec ces souvenirs. J'assume pleinement mes responsabilités, mais j'ai pris du recul et cet épisode fait partie de notre histoire. Nous devons être fières de notre parcours et de nos accomplissements. Certaines choses arrivent pour une raison et je n'ai pas laissé ce moment me définir", confie-t-elle.

Le saviez-vous ?

Le geste malheureux de Bassett a, bien sûr, retenu toute l'attention, au point qu'on a souvent oublié de mentionner la joueuse qui a ouvert la marque pour le Japon ce jour-là à Edmonton, l'emblématique Aya Miyama. Le maillot dédicacé qu'elle portait lors de cette mémorable finale est aujourd'hui exposé au Musée du football mondial de la FIFA de Zurich.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™

Bassett, de la désolation à la rédemption

27 août 2016

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

De 2003 à 2019, les Coupes du Monde de Lindahl 

26 nov. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

VIDÉO : L’avènement d’Abby Wambach

15 nov. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Le top 3 de la reine Marta

01 nov. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Neid au tapis, la Norvège au paradis

19 oct. 2018