Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019

7 juin - 7 juillet

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Wiegman joue gros à Oslo

© Getty Images
  • Les Pays-Bas affrontent la Norvège le 4 septembre
  • Le vainqueur validera son billet pour France 2019
  • Rencontre avec la sélectionneuse Oranje Sarina Wiegman

En consultant les statistiques, on pourrait croire que les Néerlandaises ont d'ores et déjà validé leur billet pour la France : 21 buts marqués et aucun encaissé dans les qualifications pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. En réalité, il n’en est rien.

Mardi, les championnes d’Europe en titre se rendent en Norvège pour un match qui sent la poudre. En effet, une défaite les priverait définitivement de la première place du Groupe 3. Rappelons que seuls les premiers de chaque groupe sont assurés de participer à la phase finale. L’enjeu est donc de taille pour ce choc au sommet, entre deux sélections européennes de premier plan.

À l'aller en octobre, il avait fallu attendre la 93ème minute et une frappe de Vivianne Miedema pour voir la victoire basculer définitivement dans le camp néerlandais. La sélectionneuse des Pays-Bas Sarina Wiegman s’attend à une rencontre tout aussi indécise à Oslo.

"C’est un match très important et je pense que le spectacle sera au rendez-vous", explique l’intéressée dans un entretien accordé à FIFA.com. "Les deux équipes ne manquent pas de talent. D’ordinaire, ce serait déjà une belle affiche, mais les récents résultats la rendent plus passionnante encore."

"Nous sommes en tête actuellement et, bien entendu, nous allons tout faire pour conserver notre avance. Mais depuis leur défaite contre nous, les Norvégiennes ont gagné tous leurs matches. Ça prouve que cette équipe possède d'énormes qualités. Je m’attends à un match de haut niveau, serré et excitant. J’ai vraiment hâte d’y être."

Wiegman a toutes les raisons d’aborder cette rencontre à quitte ou double avec enthousiasme. Son équipe n’est certes pas assurée d’être du voyage en France, mais elle aurait difficilement pu faire mieux : avec six victoires en sept matches et un petit nul concédé à la République d'Irlande, les Néerlandaises ont rempli leur contrat. Ces récentes performances prouvent en outre que les joueuses ont su retrousser leurs manches au lendemain de leur sacre en finale de l’UEFA EURO féminin, afin de trouver des solutions tactiques à de nouveaux problèmes.

"Je trouve que mon équipe s’en est vraiment bien sortie", confirme Wiegman. "Il ne faut pas oublier que nous ne faisions pas partie des favoris de l’Euro, loin de là. Après notre victoire, notre statut a changé du tout au tout."

"Désormais, nos adversaires sont beaucoup plus motivées car tout le monde rêve de battre les championnes d’Europe en titre. Nous trouvons également face à nous des équipes plus prudentes. Il nous a fallu travailler dur à l’entraînement pour trouver des réponses à cette nouvelle situation. Personnellement, je suis très heureuse de voir que mes joueuses ont su s’adapter."

Si les supporters n’ont pas oublié le parcours triomphal de leurs héroïnes durant l’Euro, Wiegman a déjà les yeux fermement rivés sur la prochaine échéance : France 2019. La technicienne était déjà présente sur le banc néerlandais lors de la première apparition des Pays-Bas en phase finale, lors de Canada 2015. Elle est donc bien placée pour rappeler que ses protégées devront encore hausser leur niveau de jeu, en cas de qualification.

"L’Euro était très important pour nous, d’autant qu’il a eu lieu chez nous, mais la Coupe du Monde est une compétition encore plus exigeante. J’étais sélectionneuse ajointe au Canada en 2015 et c’était une expérience magnifique. J’ai très envie de la revivre et je sais que mes joueuses aussi. Mais avant toute chose, il faut commencer par se qualifier. Si nous voulons être en France, il va falloir livrer un très bon match contre la Norvège", conclut-elle.

Explorer le sujet

Articles recommandés

The Best FIFA Football Awards™

Wiegman, cinq étapes d'une ascension

29 août 2018

The Best FIFA Football Awards™

Revivez l'annonce des finalistes en vidéo

31 août 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

De l'or pour le Japon

02 sept. 2018

The Best FIFA Football Awards™

Lerch atteint les sommets sans tarder

01 sept. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Cinq billets à distribuer

29 août 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

O’Sullivan, dernier rempart en première ligne

28 août 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Troelsgaard prête pour le match de sa vie

29 août 2018