Suivez nous sur
Coupe du Monde Féminine de la FIFA

Le Paraguay mise sur la méthode Subeldía

(FIFA.com)
Rubén Subeldía
  • Rubén Subeldía est le sélectionneur du Paraguay depuis janvier 2018
  • Il a déjà qualifié le Paraguay en Coupe du Monde de Futsal et en Handball féminin
  • Sa méthode des "4 P"

Le Paraguayen Rubén Subeldía a pris les rênes de la sélection féminine de son pays début janvier avec un objectif clair : réinventer une équipe restée trois ans sans disputer de compétition et la préparer pour la Copa América.

Le tournoi, qui débute le 4 avril au Chili, fait office de qualification pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™ et le Tournoi Olympique de Football Féminin, Tokyo 2020, deux épreuves auxquelles l'Albirroja n'a jamais pris part jusqu'ici.

Le choix de Subeldía ne tient pas uniquement à sa longue expérience dans le football féminin national : grâce à sa méthode de travail, l'entraîneur a déjà qualifié le Paraguay pour une Coupe du Monde de Futsal de la FIFA et pour deux Championnats Mondiaux Féminins de Handball. "J'ai réalisé vers 19 ans que je ne serai jamais footballeur professionnel, alors j'ai décidé de me consacrer à l'enseignement sportif", confie Subeldía à FIFA.com. "J'ai cherché à réaliser mon rêve en prenant un autre chemin, qui m'a apporté beaucoup de satisfaction."

Le CV de Subeldía

• Date de naissance : 11 avril 1961.
• Qualifications : professeur d'éducation physique et diplômé en sciences de l'éducation.
• Handball : il a conduit la sélection féminine aux Championnats du Monde 2007 (23ème sur 24) et 2013 (21ème sur 24), et s'est adjugé la médaille d'or aux Jeux Bolivariens 2013.

• Futsal : il a qualifié le Paraguay pour la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Brésil 2008 (7ème).
• Football féminin : après avoir décroché plusieurs titres locaux, il a gagné la Copa Libertadores 2016 avec le Sportivo Limpeño, seul club paraguayen à l'avoir remportée.

Les "4 P"

"Quelle que soit l'équipe, je m'appuie sur quatre grands principes, que j'appelle les quatre 'P'. Il en découle des sous-principes que je tente d'enseigner à mes athlètes afin de leur transmettre une philosophie qui s'incarne ensuite dans un style de jeu", poursuit-il.

  1. Position : "En premier lieu, la position sur le terrain. Elle est fondamentale et elle donne l'équilibre nécessaire à l'union du savoir et du faire".

  2. Possession : "Mais il ne suffit pas de garder le ballon, il faut avoir un objectif."

  3. Profondeur : "La possession systématique ne sert à rien sans cet objectif de la profondeur".

  4. Pression : "Si on perd le ballon, il faut presser pour le récupérer. Les quatre principes se travaillent en corrélation, puisqu'ils sont interconnectés."

Comment les transmettre à la sélection ? "Nous voulons tout d'abord redonner une identité au football féminin paraguayen. Je préfère le jeu de passes au jeu direct qui se pratique ici, et jouer avec le ballon, plutôt que contre le ballon. Si nous y parvenons, nous sortirons de l'ombre. Le Paraguay en a besoin pour ne pas se scléroser."

Le défi de la Copa América
Subeldía est convaincu de pouvoir inculquer sa philosophie à l'équipe qu'il a choisie pour disputer la Copa América. Le groupe comprend plusieurs joueuses avec lesquelles il a remporté la Copa Libertadores en 2016 et l'épine dorsale de la sélection U-20. Récemment sacrée vice-championne d'Amérique du Sud, la jeune Albirroja prendra part à la Coupe du Monde U-20 prévue cette année. "Nous espérons que ce brassage libèrera des énergies différentes qui feront évoluer la sélection", commente-t-il.

Concernant les résultats, Subeldía n'ignore pas que rien ne garantit le succès. "Il ne faut pas se laisser obséder par la soif de titres. Nous devons valoriser nos atouts et nous fixer des objectifs sur cette base. Le premier est de revenir dans le classement FIFA", affirme-t-il. Du fait de son inactivité, le Paraguay a disparu du Classement mondial féminin de la FIFA depuis mars 2016. "Le deuxième est d'accéder au dernier carré de la Copa América et de tout faire pour aller plus loin", ajoute-t-il.

Le technicien sait qu'il n'aura pas la partie facile, bien que dans son groupe, seule la Colombie possède une expérience mondialiste. Ses autres adversaires sont le Chili, le Pérou et l'Uruguay, qu'il a vaincu à deux reprises cette année lors des premiers matches disputés depuis septembre 2014. "Nous nous permettons de rêver et nous nous préparons à jouer pour gagner, ce qui pour nous, reviendrait à nous qualifier pour la Coupe du Monde et les Jeux Olympiques. Nous cherchons le chemin qui nous y mènera."

Le saviez-vous ?

La Copa América Féminine, Chili 2018 met en jeu :

• Deux places et demie pour France 2019 (les deux premiers iront à la Coupe du Monde ; le troisième jouera un barrage contre le quatrième de la CONCACAF)
• Deux places pour le Tournoi Olympique de Football, Tokyo 2020
• Quatre places pour les Jeux Panaméricains, Lima 2019

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine de la FIFA™

La Copa América Féminine se dessine

01 mars 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA™

La stratégie Endler pour Paris et le Chili

23 févr. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA™

Marta continue d'écrire sa légende

02 janv. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA™

France 2019 : l'Emblème et le Slogan Officiels dév...

19 sept. 2017

Coupe du Monde Féminine de la FIFA™

Découvrez les villes hôtes de France 2019 !

19 sept. 2017