Suivez nous sur
Coupe du Monde Féminine de la FIFA

L'Amérique du Sud en chemin vers la France

(FIFA.com)
Brazil's Andressa (C) vies for the ball with Colombia's Daniela Montoya 
© AFP
  • ​Début de la Copa América Féminine Chili 2018
  • Le tournoi octroie deux billets et demi pour France 2019
  • Brésil et Colombie sont les deux principaux candidats au titre

La Copa América Féminine, Chili 2018 déterminera les deux premiers participants qui, par le biais des qualifications, rejoindront le pays hôte - la France - à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™.

Le tournoi

  • Quand : du 4 au 22 avril
  • : Coquimbo et La Serena
  • Qui : Chili, Colombie, Paraguay, Uruguay et Pérou (Groupe A) ; Brésil, Équateur, Argentine, Venezuela et Bolivie (Groupe B)
  • Enjeu : 2,5 places pour la Coupe du Monde en France*
  • Comment : la première phase comporte deux groupes, au sein desquels chaque équipe rencontrera toutes les autres. Les deux premiers de chaque groupe seront qualifiés pour un tournoi final à quatre, où une nouvelle fois chaque équipe affrontera toutes les autres. Les deux premiers iront au Mondial, et le troisième disputera un barrage contre le quatrième de la CONCACAF

* Sont également en jeu 2 places pour le Tournoi Olympique de Football Féminin, Tokyo 2020 et 4 pour les Jeux panaméricains, Lima 2019.

Les favoris
Le Brésil est, de par son histoire et sa forme actuelle, un sérieux candidat au titre. Emmenée par Marta, cinq fois Joueuse mondiale de la FIFA, et avec d'autres joueuses expérimentées comme Formiga, Andressa, Thaís et Cristiane, la sélection dirigée par Vadão réunit la qualité et l'expérience nécessaires pour ce type de compétition.

La Colombie se présente comme le principal adversaire du Brésil. Arrivées deuxièmes des éditions 2010 et 2014 avec deux entraîneurs différents, les Colombiennes travaillent désormais sous les ordres de Nelson Abadía, avec l'objectif de franchir enfin la dernière marche. Les principaux atouts côté cafetero ont pour noms Yorely Rincón, Catalina Usme et Daniela Montoya, qui évoluent toutes dans la ligue féminine récemment créée en Colombie. Toutes ces joueuses comptent déjà deux Coupes du Monde à leur actif et aimeraient en disputer une troisième avec le statut de championnes d'Amérique du Sud.

Le Venezuela aspire à jouer les trouble-fêtes et à se qualifier pour sa première Coupe du Monde, avec un groupe de joueurs qui, dans un passé récent, ont réalisé d'excellentes prestations au niveau U-17 et U-20. La star est Deyna Castellanos, candidate au prix The Best - Joueuse de la FIFA 2017. À ses côtés, des valeurs sûres comme Neily Carrasquel, Gabriela García et Ysaura Viso sont autant d'éléments indispensables au sélectionneur José Catoya.

Le fait de jouer à domicile pourrait donner au Chili le supplément d'âme qui lui avait manqué au cours des deux précédentes éditions. Avec dans le rôle de leader la gardienne Christiane Endler, les Chiliennes s'appuieront également sur l'expérience de María José Rojas et de Carla Guerrero.

Lire également

Tout sur France 2019 !

Les outsiders
L'Équateur sera en embuscade, comme il l'avait été il y a quatre ans, lorsqu'il avait atteint les barrages à l'issue du Championnat d'Amérique du Sud, avec à la clé une qualification pour sa première Coupe du Monde. Depuis, Vanessa Arauz a cédé sa place sur le banc à Wendy Villón, ancienne internationale et vainqueur de chacune des quatre éditions du championnat national disputées à ce jour.

Mais le grand handicap des Équatoriennes sera un manque de compétition au niveau international ces dernières années, constat également valable pour des équipes comme le Paraguay, l'Argentine, l'Uruguay, le Pérou et la Bolivie.

L'Albirroja vient toutefois de réaliser un excellent Championnat d'Amérique du Sud U-20, où l'attaquante Jessica Martínez a une nouvelle fois brillé. Avec l'expérimenté Rubén Subeldía comme sélectionneur, l'équipe a des atouts pour créer la surprise.

La stat

  • 6 : C'est le nombre de triomphes du Brésil sur les 7 éditions du tournoi qui ont eu lieu à ce jour. Seule l'Argentine en 2006, à domicile, a réussi à interrompre l'hégémonie auriverde.

  • 5 : Cinq des six joueuses qui ont terminé en tête du classement des buteuses de la dernière Copa Libertadores Féminine, avec 4 réalisations, seront présentes au Chili : Oriana Altuve (Venezuela), Carolina Birizamberri (Uruguay), Catalina Usme (Colombie), Gloria Villamayor (Paraguay) et Maitte Zamorano (Bolivie). La seule absente est Amanda Brunner (Brésil).

Le saviez-vous ?

  • Le Brésil n'a jamais manqué une Coupe du Monde Féminine de la FIFA™, un honneur qu'il partage avec les États-Unis, l'Allemagne, la Norvège, la Suède, le Japon et le Nigeria.
  • Le Chili, le Paraguay, l'Uruguay, le Pérou, la Bolivie et le Venezuela n'ont jamais participé à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™.
  • La Paraguayenne Jessica Martínez (18 ans) aspire à se qualifier pour sa cinquième Coupe du Monde après sa participation à deux éditions en catégorie U-17 (en 2014 et 2016) et deux autres avec les U-20 (en 2014 et 2018).
  • L'Argentine sera entraînée par Carlos Borrello, qui avait conduit son équipe au titre continental en 2006.
  • Le sélectionneur uruguayen Ariel Longo vient d'être champion d'Amérique du Sud avec la sélection U-17.

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

La stratégie Endler pour Paris et le Chili

23 févr. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Les Superpoderosas veulent prendre le pouvoir 

29 mars 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Le Paraguay mise sur la méthode Subeldía

21 mars 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Marta continue d'écrire sa légende

02 janv. 2018