Suivez nous sur
France 2019 - Zone Europe

Deux billets décrochés, six à distribuer

(FIFA.com)
Italy v Portugal - 2019 FIFA Women's World Cup Qualifier
© Getty Images
  • L’Italie et l’Espagne feront le voyage en France
  • L’Islande donne du fil à retordre à l’Allemagne
  • Les derniers matches auront lieu entre le 30 août et le 4 septembre

Deux billets ont trouvé preneurs, six autres restent à saisir dans les qualifications pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™. À une journée du terme, l’Italie et l’Espagne sont les premières sélections européennes à valider leur ticket pour la phase finale. Les autres équipes seront fixées sur leur sort à l’issue des ultimes rencontres, programmées entre 30 août et le 4 septembre. Pour certaines, il faudra même attendre le résultat des barrages.

Le classement complet :

Groupe 1 : Pays de Galles (17 points), Angleterre (16), Russie (7), Kazakhstan, Bosnie-et-Herzégovine (3)
Groupe 2 : Suisse (18), Écosse (15), Pologne (7), Albanie (4), Bélarus (3)
Groupe 3 : Pays Bas (19), Norvège (15), République d'Irlande (10), Irlande du Nord (3), Slovaquie (0)
Groupe 4 : Danemark, Suède (15), Ukraine (10), Hongrie (4), Croatie (2)
Groupe 5 : Islande (16), Allemagne (15), République tchèque (10), Slovénie (6), îles Féroé (0)
Groupe 6 : Italie (21), Belgique (13), Portugal, Roumanie (5), Moldavie (1)
Groupe 7 : Espagne (18), Autriche (13), Finlande (10), Serbie (7), Israël (1)

A retenir

Groupe 1 : Les Galloises continuent à rêver
Le Pays de Galles a tenu bon face à la pression. Fortes de leurs deux succès en deux sorties (contre la Bosnie-et-Herzégovine et la Russie), les Galloises ont réussi l’exploit de devancer les Anglaises. Désormais, la perspective d’une qualification pour France 2019 n’a plus rien d’utopique. Toutefois, les Three Lionesses restent en position de force. Les protégées de Phil Neville ont encore deux matches à disputer, contre un seul pour leurs voisines. Un succès de l’Angleterre face au Pays de Galles le 31 août serait donc pratiquement synonyme de qualification.

Groupe 2 : La Suisse se rapproche d’une deuxième qualification
En s’imposant 5:0 à Minsk contre le Bélarus, les Suissesses ont fait un pas supplémentaire vers la France. Les joueuses de Martina Voss-Tecklenburg affronteront l’Écosse le 31 août prochain, avec la première place du groupe pour enjeu. Un temps menées 2:0 par la Pologne, les Écossaises sont restées dans la course en marquant à trois reprises dans le dernier quart d’heure. Les Confédérées, qui s’étaient imposées 1:0 devant leurs dauphines à l’aller, pourraient cette fois se contenter de partager les points pour assurer leur participation à la phase finale.

Groupe 3 : La Norvège revient
Comme dans les Groupes 1 et 2, il faudra attendre la dernière journée pour connaître le verdict du Groupe 3. Vainqueur 1:0 de la République d’Irlande, la Norvège a préservé ses chances de qualification directe pour France 2019. Les Scandinaves restent cependant à quatre points des Pays-Bas, champions d’Europe en titre. Les deux équipes se mesureront à nouveau le 4 septembre prochain. Rien n’est joué néanmoins, car les Norvégiennes comptent un match de moins. En cas de succès contre la Slovaquie, elles n’accuseraient plus qu’une longueur de retard.

Groupe 4 : Une défaite qui pourrait coûter cher
La Suède a laissé filer des points très importants sur la route de la qualification. Tandis que les Danoises s’imposaient sans trembler face à la Hongrie (5:1), les Damlandslaget concédaient une courte défaite 1:0 à l’Ukraine et perdaient leur fauteuil de leader. Suédoises et Danoises sont désormais à égalité, avec 15 points. La première place se jouera lors de la "finale" entre les deux pays, le 4 septembre.

Groupe 5 : Quitte ou double
Pour connaître le nom du vainqueur du Groupe 5, il faudra attendre l’ultime confrontation entre l’Islande et l’Allemagne. La première a prolongé le suspense en dominant la Slovénie 2:0. Fortes de ce résultat, les insulaires ont repris la première place et totalisent une unité de plus. Les deux prétendantes à la qualification directe se retrouveront le 1er septembre pour un duel décisif. Pendant ce temps, la Mannschaft a fait le plein de confiance en s’imposant 3:2 contre le Canada en amical. "Nous nous sommes mis dans des conditions assez proches de celles qui nous attendent en Islande au niveau de l’attitude, de la mentalité et du public, qui viendra en masse soutenir son équipe. C’était un test intéressant. Je suis maintenant en mesure de dire aux filles : ‘Voilà de quoi vous êtes capables ; ce sera la même chose en Islande"”, confie Horst Hrubesch à l’approche du match décisif.

Groupe 6 : L’Italie est de retour
Les Italiennes peuvent faire leurs valises. À Florence, l’équipe entraînée par Milena Bertolini s’est nettement imposée 3:0 devant le Portugal. Vingt ans après leur dernière apparition en phase finale, les Azzurre feront donc leur retour en Coupe du Monde Féminine. Les locales menaient déjà 2:0 au bout de 13 minutes, grâce à des réalisations signées Cecilia Salvai et Cristiana Girelli. Le dernier but est à mettre au crédit de Barbara Bonansea. Désormais, les Italiennes pourront aborder en toute décontraction l’affiche de la dernière journée, qui les mettra aux prises avec la Belgique.

Groupe 7 : L’Espagne réussit la passe de deux
Le succès de l’Espagne devant Israël, conjugué à la défaite des Finlandaises contre l’Autriche, a scellé le sort du groupe. Quoi qu’il arrive, la Roja ne peut plus être délogée de la première place. Maria Paz et Alexia Putellas ont été les instigatrices de la deuxième qualification consécutive des Espagnoles pour la Coupe du Monde Féminine. Quelques jours plus tard, l’Autriche est montée sur la deuxième marche du podium, à la faveur de son carton 6:0 aux dépens d’Israël. Nina Burger a profité de l’occasion pour entrer dans l’histoire : en honorant sa 104ème sélection en équipe nationale, elle est devenue l’internationale la plus capée du pays en effaçant le record détenu par Andreas Herzog.

Le premier de chaque groupe est directement qualifié pour la Coupe du Monde Féminine 2019. Les quatre meilleurs deuxièmes participeront aux barrages. Le vainqueur des barrages décrochera l’ultime billet pour la phase finale en France.

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

La Thaïlande brille aujourd'hui et se prépare pour demain

17 mai 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Journée chargée pour préparer l’année

07 juin 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Les promesses de la scène européenne

05 juin 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Lancement du programme des Volontaires pour France 2019 

28 mai 2018