Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

France 2019 - République de Corée

Yeo, entre gloire précoce et ambition féroce

Korea Republic women's team forward Yeo Minji
© Others
  • Yeo Minji a fini Ballon d'Or de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2010
  • La Sud-Coréenne a fait son retour en équipe nationale en début d'année
  • Elle affiche de grandes ambitions pour France 2019

La République de Corée aura une véritable montagne à gravir lors de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™. Elle se trouve dans le Groupe A, au sein duquel figurent également la Norvège, championne du monde 1995, le Nigeria et un pays hôte en pleine forme. Malgré cette opposition, l'attaquante Yeo Minji est convaincue que son équipe est capable de créer la surprise.

"Nous allons disputer notre troisième Coupe du Monde Féminine", explique la joueuse de 25 ans à FIFA.com. "Il y a quatre ans au Canada, nous avons atteint pour la première fois les huitièmes de finale, nous avons l'ambition de faire mieux en France. Notre équipe masculine a été performante en Coupe du Monde l'année dernière et nous voulons à notre tour impressionner le monde entier, comme nos homologues masculins l'ont fait en Russie."

Et d'ajouter : "Ce sera ma première participation à la Coupe du Monde puisque j'ai raté Canada 2015 pour cause de blessure. J'ai vraiment hâte de faire mes premiers pas dans cette compétition, d'autant que j'ai participé aux Coupes du Monde U-17 et U-20."

Entrée dans l'histoire

La Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2010 a permis à Yeo de se révéler. L'attaquante sud-coréenne et ses coéquipières ont décroché leur tout premier titre mondial à Trinité-et-Tobago. Non contente d'être couronnée au terme du tournoi, Yeo a aussi fini Soulier d'Or et Ballon d'Or.

On se souvient surtout de son quadruplé dans le triomphe 6-5 après prolongation face au le Nigeria lors d'un quart de finale d'anthologie, une prestation qui lui a permis de se forger une belle réputation parmi les joueuses les plus prometteuses de la planète. "Nous avions puisé notre inspiration dans les belles prestations de notre équipe en Coupe du Monde U-20 cette année-là", raconte-t-elle. "Nos compatriotes avaient fini troisièmes et Ji Soyun avait marqué huit buts. Nous nous étions fixé un objectif plus élevé encore : gagner la Coupe du Monde U-17."

"Je savais très bien qu'en tant qu'attaquante de pointe, je me devais de marquer le plus possible. Je n'arrêtais pas d'y penser et j'avais ce rêve en partant. Une copine m'avait aussi promis de m'emmener faire un très bon repas si je marquais huit buts comme Ji", poursuit-elle. "J'ai rempli ma part du contrat !"

Se préparer pour gagner

À l'époque, rien ne semblait pouvoir arrêter Yeo. Et pourtant, les années suivant ce titre ont été marquées par une accumulation de problèmes physiques. Après avoir honoré sa première sélection chez les A il y a cinq ans, Yeo a dû abandonner tout espoir de participer à Canada 2015 en raison d'une grave blessure. Elle n'a pas baissé les bras pour autant. À force de travail, elle a fait son retour en équipe nationale en début d'année. Elle a même ouvert le score face à la Roumanie, pour une victoire 3-0, dans un tournoi à quatre nations en RP Chine.

"Ce n'est qu'après une longue absence que j'ai fait mon retour. Lors des derniers matches amicaux, j'ai pris confiance. Maintenant, je suis concentrée sur la Coupe du Monde Féminine, où je vais affronter des équipes très solides physiquement. Nous devons nous entraîner plus dur et bien nous préparer," explique l'intéressée.

Yeo affiche en tout cas de grandes ambitions pour cette compétition en terres françaises, elle qui a raflé pratiquement toutes les récompenses en Coupe du Monde Féminine U-17 il y a neuf ans. "Je veux montrer sur le terrain que je peux me mesurer à de tels adversaires, même si le groupe est très relevé. Je sais que les trois matches seront compliqués, mais rien n'est impossible", annonce-t-elle, avant de conclure : "On se prépare à gagner, quel que soit l'adversaire. Quant à moi, je veux marquer mon premier but en Coupe du Monde Féminine et contribuer au succès de mon équipe."

Explorer le sujet

Articles recommandés