Suivez nous sur

Équipes

France 2019

RP Chine

China PR prior to the 2018 AFC Women's Asian Cup third place match against Thailand in Amman.
© FIFA.com

Passé en Coupe du Monde Féminine de la FIFA™
La RP Chine fait partie des pionniers du football féminin mondial. Hôte de l’édition inaugurale de l’épreuve mondiale en 1991, elle s’est distinguée en atteignant les quarts de finale. Quatre ans plus tard en Suède, les Roses d’Acier ont forcé les portes du dernier carré, avant de mordre la poussière aux tirs au but face aux États-Unis en finale de l’édition 1999. Mais le départ de plusieurs membres de la génération dorée a freiné la progression de l’équipe, qui a dû se contenter d’une place en quarts de finale lors des deux rendez-vous suivants, dont celui disputé sur ses terres en 2007. Au plus fort de la crise, la RP Chine a même raté la qualification pour Allemagne 2011. Depuis quelques années, les dirigeants s’attachent donc à reconstruire. Pour leur retour sur la scène mondiale en 2015, les Chinoises ont réalisé un parcours encourageant, interrompu en quarts de finale.

En route pour la France
Les Roses d’Acier ont validé leur billet pour France 2019 sans trembler. Pour leur première sortie en Coupe d’Asie Féminine de l’AFC 2018, elles ont battu la Thaïlande 4:0, avant de dominer les Philippines 3:1 pour décrocher une septième participation au rendez-vous mondial. Le revers (3:1) subi face au Japon en demi-finale a mis fin au rêve de reconquête du titre continental, mais les Chinoises ont réagi en prenant le meilleur sur la Thaïlande dans le match pour la troisième place.

Jia Xiuquan

a pris les rênes de la sélection en mai 2018, en remplacement de Siggi Eyjolfsson. L'Islandais avait mené les Roses d'Acier à France 2019. L'ancien défenseur international apporte avec lui une expérience en tant que joueur de grande valeur. Xiuquan a notamment décroché la deuxième place de la Coupe d'Asie de l'AFC 1984 et remporté le titre de meilleur joueur de tournoi. Il a acquis une réputation d'entraîneur accompli depuis ses premiers pas sur les bancs de touche en 1994. Il a fait ses preuves depuis avec une série de clubs ainsi qu'à la tête de plusieurs équipes nationales de jeunes.

La stat
7 - Comme le nombre de réalisations de l’attaquante chinoise Li Ying pendant les qualifications asiatiques. Elle a trouvé le chemin des filets lors de cinq matches, a conforté son statut de titulaire en terminant meilleure buteuse du tournoi.