États-Unis

3 victoires


Allemagne

2 victoires


Norvège

1 victoire


Japon

1 victoire

Tableau d'honneur

7 éditions , 4 vainqueurs

RP Chine 1991

Les États-Unis gagnent la première Coupe du Monde Féminine grâce à leur "épée à triple tranchant", un trio offensif composé d'April Heinrichs, Carin Jennings et Michelle Akers.


Akers inscrit un doublé dans la finale contre la Norvège


États-Unis 1999

Les États-Unis s'emparent d'un deuxième titre mondial devant les 90 185 spectateurs massés dans les tribunes du Rose Bowl de Pasadena


Brandi Chastain signe le penalty de la victoire et se lance dans une célébration mémorable 

États-Unis 2003

De nouveau hôtes quatre ans plus tard, les États-Unis ne parviennent cependant pas à défendre leur titre.


L'Allemagne remporte sa première Coupe du Monde Féminine sous l'impulsion de Birgit Prinz, lauréate du Ballon d'Or et du Soulier d'Or


Allemagne 2011

Après le but de Homare Sawa contre les États-Unis en fin de prolongation, la finale se décide aux tirs au but pour la deuxième fois de l'histoire du tournoi.

Le Japon conquiert le titre mondial, apportant un peu de bonheur à un pays frappé par un terrible séisme quelques mois plus tôt.


LE MOMENT DE BRILLER


Du but en or de Nia Kunzer à la reprise de tête inoubliable d'Abby Wambach, notre section Classiques de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA évoque les moments les plus célèbres du tournoi, les temps forts des finales, les joueuses de légende et bien plus encore !