Suivez nous sur
Buenos Aires 2018 - Féminin

Fifó, arme fatale du Portugal

(FIFA.com)
Fifo #9 of Portugal celebrates after she scores her team's 10th goal
© Getty Images

• Fifo a a connu un baptême précoce en sélection portugaise
• Elle est la meilleure buteuse de Buenos Aires 2018 (17)
• "J'ai le futsal dans le sang", affirme-t-elle

Un ballon sous chaque bras, Ana Sofia Simões Gonçalves, Fifó, vient de signer un sextuplé, dont une superbe talonnade, face à la Bolivie en demi-finale du Tournoi de Futsal Féminin des Jeux Olympiques de la Jeunesse, Buenos Aires 2018.

"J'ai pris goût au futsal toute petite. Mon père et mon frère jouaient au football, mais j'ai choisi ce sport en raison de son intensité. C'est ce qui me plaît le plus. J'ai le futsal dans le sang", confie-t-elle à FIFA.com, après la qualification du Portugal pour la finale qui se disputera le 17 octobre prochain.

La pépite d'1m72 a fêté sa première cape à 16 ans, volant au passage un record à Cristiano Ronaldo et Ricardinho : personne au Portugal, que ce soit en futsal ou en football, n'a été lancée aussi jeune dans le grand bain. Aujourd'hui âgée de 18 ans, elle a déjà inscrit 20 buts en 17 sélections et elle est l'une des révélations de Buenos Aires 2018 : avec 17 réalisations, elle est la meilleure buteuse du tournoi.

Son palmarès avec Benfica n'est pas moins impressionnant : elle a remporté sept trophées, dont deux championnats nationaux. Javier Lozano, ex-technicien double vainqueur de la Coupe du Monde masculine avec l'Espagne et membre du Groupe d'étude technique de la FIFA (TSG), ne tarit pas d'éloges à son égard : "C'est une attaquante talentueuse, mais elle se distingue particulièrement dans la prise de décisions."

Fifó, comme sa famille l'a surnommée quand elle était petite, dit vivre une expérience fabuleuse à Buenos Aires. "J'adore les gens d'ici, ils sont très accueillants. C'est génial ! En plus, j'ai l'occasion de rencontrer d'autres sportifs, de passer du temps avec eux et de partager mes impressions."

Ses coéquipières et elle n'ont plus qu'une étape à franchir. Ce qui s'annonçait comme un nouveau chapitre du classique ibérique face à l'Espagne, sera finalement une lutte pour l'or contre le Japon. "C'est une très bonne équipe, mais nous sommes concentrées et nous nous savons capables de gagner la médaille d'or", annonce-t-elle pour conclure.

Articles recommandés

Tournois de Futsal des Jeux Olympiques de la Jeunesse, 2018 - Femmes

Le Portugal et le Japon sont les patrons

16 oct. 2018

Tournois de Futsal des Jeux Olympiques de la Jeunesse, 2018 - Femmes

Les Européennes prennent les rênes

14 oct. 2018