Suivez nous sur
Buenos Aires 2018

Les coups d'éclat de Ndzana

(FIFA.com)
Colette Ndzana #7 of Cameroon celebrates scoring the first goal against Chile 
© Getty Images
  • Colette Ndzana, star du Cameroun à Buenos Aires 2018
  • Elle aime jouer au football à 11 et au futsal
  • Elle a disputé les qualifications pour France 2018

Colette Ndzana a un nom de famille très commun dans la région centrale du Cameroun. Ce qui est moins commun à Yaoundé et dans ses environs, c'est son talent pour le football et le futsal, qu'elle démontre à chaque match du Tournoi de Futsal Féminin des Jeux Olympiques de la Jeunesse, Buenos Aires 2018.

"Je suis heureuse quand je joue au football et j'aime le futsal. Mais de là où je viens, il n'y a pas de structures pour jouer, je n'ai pas de terrain de futsal près de chez moi. J'ai joué pendant deux ans, mais le mois dernier, j'ai travaillé dur pour me préparer à ce tournoi", confie-t-elle timidement à FIFA.com.

Avec seulement 30 jours d'entraînement dans les jambes, elle vient de marquer trois buts au cours d'un succès 5:0 du Cameroun sur le Chili. C'est la deuxième et dernière victoire des Africaines, qui doivent faire leurs adieux au tournoi. Colette était la capitaine de l'équipe et sa meilleure buteuse, avec six réalisations. C'est elle aussi qui a donné le plus de ballons décisifs (7).Au Cameroun, "le futsal est une école pour pouvoir aborder le football à 11 avec de meilleures bases", explique Louis Epée, l'entraîneur de la sélection camerounaise. Colette approuve : "Jouer au futsal rend le football plus facile. Ça apprend à travailler sur les détails".

Visiblement, les leçons sont retenues. Colette a évolué comme ailière gauche lors des qualifications africaines pour la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, France 2018 et a marqué un but. Cinq de ses coéquipières ici à Buenos Aires disputeront dans un mois la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Uruguay 2018.

"Colette a la vitesse, la perception tactique et la morphologie physique pour bien jouer au football et aussi au futsal", explique Epée. Le goût du ballon rond lui a été transmis par son père, ancien joueur. "Le football est très important dans ma famille", explique la jeune fille de 18 ans, avant de s'enthousiasmer en rappelant que sa passion pour le beau jeu l'a menée dans la capitale argentine, à 8 400 km de chez elle.

"C'est la première fois que je quitte mon continent et c'est une expérience très enrichissante. Ce que j'ai vécu ici est très différent de mon quotidien au Cameroun", conclut celle dont le voyage ne fait que commencer...

Documents connexes

Articles recommandés

Tournoi Olympique de la Jeunesse

Le Sénegal accueillera les Jeux Olympiques de la Jeunesse 2022

12 oct. 2018

Tournois de Futsal des Jeux Olympiques de la Jeunesse, 2018 - Femmes

La Bolivie sur un nuage

12 oct. 2018

Tournois de Futsal des Jeux Olympiques de la Jeunesse, 2018 - Hommes

Ogilvie, un talent parmi les géants

12 oct. 2018

Tournois de Futsal des Jeux Olympiques de la Jeunesse, 2018 - Femmes

Espagne et Japon dans le dernier carré

12 oct. 2018