La ville de Curitiba est un parfait exemple de centre industriel et économique développé de façon maîtrisée et organisée. Depuis sa désignation en tant que capitale de l'état de Paraná en 1853, Curitiba a été soumise à plusieurs projets d'aménagement urbain afin de contrôler son extension. Cette ville fait aujourd'hui figure de modèle international pour sa politique de transport et environnementale.

Curitiba est aujourd'hui la ville la plus peuplée du sud brésilien, avec 1,8 million d'habitants. Elle s'élève au centre de la quatrième zone économique nationale en termes de contribution au PIB. Par ailleurs, la ville possède les infrastructures nécessaires pour garantir un service public efficace et une qualité de vie remarquable à ses citoyens, grâce à ses innombrables parcs et son riche programme culturel.

Les habitants de Curitiba doivent une grande part de leur patrimoine culturel à l'important phénomène d'immigration intervenu dans le sud du Brésil au 19ème siècle. Nombreuses sont les traces des colonies allemandes, italiennes, ukrainiennes et polonaises : le quartier de Santa Felicidade et ses restaurants italiens renommés, le Bosque Alemão (le bois allemand) et la réplique de l'église ukrainienne située dans le merveilleux parc Tingüi.

D'autres grands parcs illustrent la volonté de Curitiba de préserver les espaces verts au sein du tissu urbain : le parc Tanguá, le parc Barigüi et l'impressionnant jardin botanique. La vie culturelle n'est pas en reste, avec l'Ópera de Arame (théâtre construit uniquement en verre et en fil de fer) et l'étonnant musée Oscar Niemeyer, conçu par l'architecte en personne.

Football
Curitiba abrite deux clubs historiques du football brésilien : Coritiba Foot Ball Club et Clube Atlético Paranaense. Les deux formations s'affrontent à l'occasion d'un des derbies les plus suivis du pays, l'Atletiba, qui met la ville sens dessus dessous depuis 1924.

Surnommé Coxa, le club de Coritiba s'est adjugé le championnat brésilien en 1985 et évolue dans sa propre enceinte, le stade Couto Pereira. L'Atlético Paranaense, également appelé Furacão (ouragan), a été sacré champion national en 2001 et est propriétaire du stade Joaquim Américo, souvent désigné sous le nom de Arena da Baixada. Cet écrin, démoli en 1999 et entièrement reconstruit, est considéré aujourd'hui comme l'un des stades brésiliens les plus modernes.

Le troisième représentant de Curitiba sur la scène footballistique est le Paraná Clube, entité fondée en 1989 après la fusion de Colorado et Pinheiros. Le Tricolor dispute ses rencontres à domicile au stade Durival de Britto e Silva, qui fut l'un des sites de compétition lors de la Coupe du Monde de la FIFA 1950.

Déjà considéré comme l'un des meilleurs stades du pays, l'antre de l'Atletico Paranaense subira des travaux d'aménagement et d'agrandissement en vue de la Coupe du Monde de la FIFA 2014.