Coupe du Monde de la FIFA 2026™

Coupe du Monde de la FIFA 2026™

Coupe du Monde de la FIFA

Fin des séminaires pour les villes hôtes candidates de la Coupe du Monde de la FIFA 2026™

The FIFA World Cup™ Trophy
© Getty Images

La Coupe du Monde de la FIFA 2026™, première édition comportant 48 équipes et 80 matches, a pris une forme encore plus concrète avec la conclusion d’une série de trois séminaires animés par la FIFA auprès des associations organisatrices et de leurs villes hôtes candidates. Confirmant l’immense intérêt suscité par la compétition dans les trois pays, ce séminaire interactif tenu aujourd’hui en ligne a réuni l’ensemble des 17 villes hôtes candidates des États-Unis. Des réunions avaient déjà eu lieu plus tôt dans l’année à Mexico et Toronto, respectivement, pour les villes mexicaines et canadiennes.

Des représentants des 23 villes hôtes candidates suivantes ont assisté aux séminaires :

Canada: Edmonton, Montréal, Toronto

Mexique : Guadalajara, Mexico, Monterrey

États-Unis : Atlanta, Baltimore, Boston, Cincinnati, Dallas, Denver, Houston, Kansas City, Los Angeles, Miami, Nashville, New York/New Jersey, Orlando, Philadelphia, San Francisco Bay Area, Seattle and Washington DC.

À l’occasion de ces rendez-vous, la FIFA a présenté les grandes lignes du processus de sélection des villes hôtes, soulignant les principaux aspects de l’évaluation et rappelant les règles et procédures à respecter.

La prochaine étape du processus de sélection prévoit l’organisation par la FIFA de rencontres individuelles avec chacune des villes hôtes candidates au cours des semaines à venir. Conformément à l’engagement de la FIFA à suivre les recommandations des autorités sanitaires en lien avec la pandémie de Covid-19, les visites dans les villes concernées auront lieu quand les conditions le permettront. L’administration de la FIFA soumettra ensuite une proposition au Conseil de la FIFA, qui doit désigner les villes hôtes en 2021.

"Lors de nos échanges avec les trois associations organisatrices et les villes hôtes candidates, nous avons ressenti un engagement et un enthousiasme profonds, qui témoignent de la volonté d’offrir au monde entier une expérience unique, à l’intérieur comme à l’extérieur des stades. La Coupe du Monde 2026 entrera non seulement dans les annales en tant que première édition disputée par 48 équipes, mais aussi en raison de ses répercussions sur le développement du football dans son ensemble, conformément à notre objectif visant à rendre ce sport véritablement mondial", a expliqué Colin Smith, directeur de la division Compétitions et Événements de la FIFA.

FIFA’s Chief Tournaments & Events Officer Colin Smith
© FIFA.com

"Si les stades demeurent le socle d’une bonne organisation d’une Coupe du Monde, il est également primordial de trouver les meilleures solutions possibles en termes d’infrastructures, de développement durable, de droits humains et d’héritage. Nous nous réjouissons de pouvoir vivre dans les mois à venir un processus de sélection qui s’annonce extrêmement compétitif" a ajouté Smith.

"L’un des nombreux atouts de notre candidature conjointe pour accueillir la compétition au Canada, au Mexique et aux États-Unis était le nombre de villes et de sites haut de gamme capables d’accueillir la compétition dans les meilleures conditions. Ceci est particulièrement vrai aux États-Unis, où nos 17 villes disposent de tous les ingrédients nécessaires pour recevoir cette première Coupe du Monde de l’histoire à 48 équipes" a souligné Dan Flynn, ancien directeur général de la Fédération de Football des États-Unis et actuel superviseur du processus de sélection des villes américaines. "Le choix des villes hôtes aux États-Unis ne sera pas une tâche aisée, mais nous attendions le lancement du processus avec impatience et c’est désormais chose faite avec notre séminaire. Je suis sûr que tout le monde est prêt."

Peter Montopoli, secrétaire général de l’Association Canadienne de Soccer, a lui aussi livré ses impressions : "Nous avons hâte de recevoir le monde entier en 2026 avec cette Coupe du Monde disputée au Canada, au Mexique et aux États-Unis. Le séminaire pour les villes hôtes candidates a permis aux villes canadiennes de découvrir et de partager les opportunités qui s’ouvriront à notre pays grâce au plus grand événement sportif de la planète."

"Le premier séminaire sur la route de la Coupe du Monde 2026 constitue un grand moment", a commenté Maurico Culebro, le directeur des Opérations de la Fédération Mexicaine de Football. "Le Mexique est particulièrement fier de pouvoir organiser cette épreuve prestigieuse, dont nous savons qu’elle sera une source d’inspiration et un vecteur de transformation sociale. Aussi gratifiant que cela puisse être, accueillir la Coupe du Monde est également une grande responsabilité et c’est pourquoi nous sommes déjà à pied d’œuvre. Nous allons recevoir chez nous le reste du monde et nous avons pour ambition de proposer la plus belle Coupe du Monde de tous les temps, main dans la main avec le Canada et les États-Unis".

Simultanément, la FIFA a introduit aujourd'hui une section dédiée au Tournoi de 2026. En plus des profils des trois pays hôtes et de leurs villes candidates, la nouvelle section propose des informations relatives au tournoi dans quatre langues (dont le français).

Explorer le sujet