Comme en finale de l’UEFA EURO 2008, l’Espagne s’est imposée sur l’Allemagne au Durban Stadium en demi-finale de la Coupe du Monde de la FIFA 2010. La Roja se paie donc un billet pour le Soccer City Stadium, dimanche 11 juillet.

Dans cette finale avant la finale, l’Espagne prenait l’ascendant psychologique en confisquant le cuir aux Allemands. Ainsi, la Nationalmannschaft n’enregistrait qu’un tir dans les 45 premières minutes, une tentative des 25 mètres de Piotr Trochowski qu’Iker Casillas était obligé de détourner en corner.

L’Espagne domine
Mis à part cette action, la Roja dominait les débats et chaque joueur s’illustrait à sa façon. David Villa en tête à tête avec Manuel Neuer (6’), Carles Puyol de la tête (13’), Sergio Ramos en force dans un angle impossible (18’), Xabi Alonso et Pedro de loin (30’ et 45’+1). Mais leurs frappes ne trouvaient pas le cadre ou étaient bloquées par une défense allemande solide, notamment un Jerome Boateng en forme, même si le joueur de Hambourg était remplacé par Marcell Jansen après quelques minutes en seconde période.

La rencontre devenait plus équilibrée au retour des vestiaires mais les Allemands éprouvaient toujours des difficultés face à la vitesse de Pedro notamment. Par deux fois, Xavi inquiétait la défense allemande en décalant pour ses coéquipiers : pour Xabi Alonso qui tirait à côté (49’) et pour Villa qui ne cadrait pas non plus une frappe enroulée (54’). Et c’est le meneur de jeu du Barça qui libérait l’ensemble du peuple ibère sur corner. Puyol arrivait lancé et trompait Neuer d’une tête ultra-puissante (73’, 0:1).

Première assurée
Les dix dernières minutes étaient très intenses, avec des actions de part et d’autre. Pedro se montrait trop gourmand en ne passant pas à Fernando Torres, entré en cours du jeu (84’). Toni Kroos n’appuyait pas suffisamment sa frappe pour inquiéter le gardien du Real Madrid (69’).

Les hommes de Vicente del Bosque auront donc la joie d’affronter les Pays-Bas en finale qui offrira forcément un champion du monde inédit. Les Néerlandais ont déjà perdu deux finales, tandis que ce sera une première pour les Espagnols.