Marcelo Bielsa, sélectionneur du Chili
Le résultat me semble logique : nous avons bien joué, nous n'avons jamais gambergé et nous n'avons pas souffert outre mesure pour aller chercher cette victoire. Le peu de buts marqués pourrait être une source de déception en cas d'égalité dans le groupe. Le Honduras était très handicapé par l'absence de joueurs importants, donc il n'a pas pu donner sa pleine mesure. Nous verrons bien quel niveau d'opposition nous proposera la Suisse en termes de récupération du ballon et de création offensive. Chaque match est un nouveau test.

Alexis Mendoza, sélectionneur adjoint du Honduras
Ce n'est pas un bon début pour nous. Nous voulions réussir une belle performance, mais nous savions qu'il y aurait une grosse équipe en face. Nous avons essayé de nous imposer dans l'entrejeu en leur confisquant le ballon, mais leurs dédoublements dans les couloirs nous ont gênés. Nous avons fait une meilleure seconde période, mais sans briller offensivement. Nous avons eu quelques occasions ici et là, mais seuls les buts comptent. Le Chili mérite sa victoire. Nous allons essayer de nous améliorer pour faire un bon match contre l'Espagne.

Jean Beausejour, attaquant du Chili et Homme du Match Budweiser
Ça n'a pas été un grand match, mais il a engendré beaucoup d'émotion et on a pu se débarrasser du trac en courant. C'était important de gagner contre cette équipe difficile à manœuvrer : elle joue simple, elle ne se complique pas la vie en n'hésitant pas à envoyer de longs ballons pour se dégager. Ça entrave le cours du jeu, mais grâce à Dieu, on s'en est sorti. Je dédie cette victoire à ma famille et à ma femme.

Claudio Bravo, gardien de but du Chili
On a dominé l'équipe adverse dans tous les compartiments du jeu, mais il reste encore du chemin à faire pour rêver du deuxième tour. Comme on découvre la Coupe du Monde, on doit faire attention à ne pas s'enflammer. C'était important de gagner après quasiment 50 ans sans victoire. On en a parlé, on voulait mettre fin à cette série.

Sergio Mendoza, défenseur du Honduras
Je regrette l'action du but. Je n'ai pas pu sortir le ballon. Je trouve ce résultat injuste car le but est arrivé sur un accident. Ensuite, ils ne se sont pas créé d'autres occasions. On a souffert du manque de joueurs importants, mais on ne perd pas espoir. On est fort dans notre tête et prêt à affronter nos deux prochains adversaires. Ce sont deux grosses équipes, mais ce n'est pas impossible.

Carlos Pavón, attaquant du Honduras
Ce match a été très disputé. On a l'esprit tranquille car on a fait du bon boulot et car l'équipe a été très positive dans son attitude. En plus, on perd sur une action malheureuse. Il reste encore deux matches et on espère être à la hauteur.