Suivez nous sur
Brésil 2014

BRA-COL : Les déclarations

(FIFA.com)
Brazil players acknowledge the fans
© Getty Images

Luiz Felipe Scolari, sélectionneur du Brésil
Nous n’avons pas connu de problème d’usure physique, comme face au Chili. Nous avions pleinement récupéré, comme nous avons pu le voir en première période. Si nous avions mis le deuxième but à ce moment-là, nous aurions été plus tranquilles. Nous avons encaissé le but sur une perte de balle qui nous a déséquilibrés. Ils ont vraiment placé du monde aux avant-postes, avec trois attaquants et JamesRodriguez qui flottait entre les lignes. Nos joueurs offensifs ont dû courir beaucoup plus. Mais nous sommes arrivés à décrocher cette qualification. Il nous reste deux marches à gravir et nous avons les moyens de le faire.

David Luiz, Homme du Match Budweiser (BRA)Je tiens d’abord à féliciter les deux équipes, car ça a été un grand match. La Colombie a fait une excellente Coupe du Monde, en pratiquant un football enjoué. Mais aujourd’hui, notre équipe s’est donnée à fond, elle a pratiqué ce beau jeu qui plaît à tout le monde, en mettant beaucoup d’intensité et en cherchant systématiquement le but. Mon coup franc, j’ai attendu toute la saison pour en mettre un comme ça, même avec Chelsea. Willian est venu me chambrer à ce sujet. Je suis très heureux de réussir ce geste un jour comme aujourd’hui. J’ai réussi à bien frapper la balle, ça a été génial de la voir aller au fond, avec cette trajectoire. Ça complique la tâche du gardien.

José Pékerman, sélectionneur de la Colombie
Nous savions que le Brésil aurait tiré les enseignements de son match contre le Chili et qu’il serait plus performant. Nous avons abordé ce quart sans avoir pris de but en huitième et nous en avons encaissé un très vite, ce qui a apporté de la sérénité aux Brésiliens et nous a mis un peu de pression. Nous avons eu du mal à retrouver notre jeu. Peut-être que nous avons perdu notre équilibre en cherchant à égaliser très vite. Nous avons été meilleurs en seconde période, en accélérant notre circulation de balle. Les Brésiliens se méfiaient de nos joueurs. On les a souvent vus dégager leur camp à la va-vite. Sur la fin, nous avons réussi à faire peser notre intensité et nous nous sommes procuré des occasions plus dangereuses. Nous avons été surpris par leur deuxième but, mais nous avons continué à nous battre et nous échouons de très peu.

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Brésil - Colombie en images

04 juil. 2014

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Le Brésil défend son rêve (2:1)

04 juil. 2014