Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Afrique du Sud 2010 en chiffres

Fireworks explode as the Spain team celebrate victory with the World Cup trophy
© Getty Images

FIFA.com dresse le bilan statistique d'une Coupe du Monde de la FIFA inoubliable et historique.

18449

bénévoles, dont le doyen avait 80 ans, ont joué un rôle considérable dans la réussite de la première Coupe du Monde de la FIFA organisée en Afrique.

669

passes ont été tentées par Xavi durant le tournoi, soit 104 de plus que son premier poursuivant en la matière, Bastian Schweinsteiger. Xavi occupe par ailleurs la deuxième place au classement des centres réalisés, avec 42 unités, derrière Diego Forlan (50).

261

fautes ont été commises pendant la Coupe du Monde de la FIFA 2010, ce qui marque une baisse sensible par rapport à 2006 (346). Logiquement, les arbitres ont moins eu recours au carton rouge, avec 17 exclusions en Afrique du Sud, contre 26, il y a quatre ans en Allemagne.

145

buts ont été inscrits en Afrique du Sud, ce qui représente le plus faible total depuis le passage de l'épreuve au format comportant 64 matches. L'édition qui vient de prendre fin s'inscrit dans une tendance régulière observée depuis France 1998, première mouture du tournoi avec 64 rencontres. Dans l'Hexagone, 171 buts avaient été marqués, contre 161 à Corée/Japon 2002 et 147 à Allemagne 2006.

116

ème minute : c'est le moment choisi par Andrés Iniesta pour ouvrir le score face aux Pays-Bas, inscrivant ainsi le but victorieux le plus tardif dans une finale de Coupe du Monde de la FIFA.

39

ans et 330 jours : David James était le joueur le plus âgé de cette Coupe du Monde de la FIFA. Le doyen chez les joueurs de champ était le mexicain Cuauhtemoc Blanco (37 ans et 156 jours), également buteur le plus âgé d'Afrique du Sud 2010. À 18 ans et 120 jours, le Danois Christian Eriksen était le benjamin de cette Coupe du Monde de la FIFA.

31

raids balle au pied font de Sergio Ramos le dribbleur le plus actif du tournoi. Le latéral espagnol devance ainsi des candidats plus naturels à cette distinction comme Lukas Podolski (27), Andrés Iniesta (26), David Villa et Lionel Messi (tous les deux à 25).

22

buts marqués au Green Point Stadium. C'est dans l'enceinte du Cap que les filets ont troublé le plus souvent pendant la Coupe du Monde de la FIFA 2010. Soccer City (Johannesburg) est deuxième, avec 20 buts.

22

joueurs ont été utilisés par l'Allemagne pendant le tournoi. C'est plus que n'importe quelle autre équipe. À l'autre bout du spectre, la Slovénie, la Nouvelle-Zélande et la RDP Corée n'ont eu recours qu'à 15 de leurs 23 sélectionnés.

19

fautes commises : c'est le total qui fait du Japonais Keisuke Honda l'improbable leader de ce classement à l'issue de la Coupe du Monde de la FIFA 2010. L'Espagnol Sergio Ramos et le Néerlandais Mark van Bommel suivent à deux longueurs (17).

14

buts inscrits en Coupe du Monde de la FIFA font de l'attaquant allemand Miroslav Klose le deuxième meilleur artilleur de l'histoire du tournoi, à égalité avec son compatriote Gerd Müller et à une unité de Ronaldo (15).

14

cartons (jaunes et rouges ajoutés) ont été distribué lors de la finale entre les Pays-Bas et l'Espagne, ce qui représente plus du double du précédent record dans ce domaine, à savoir six avertissements durant la finale 1986 entre l'Argentine et l'Allemagne de l'Ouest.

12

buts ont été marqués par des joueurs du Bayern Munich à Afrique du Sud 2010. Le grand club bavarois termine ainsi en tête de ce classement, suivi de son tombeur en finale de la Ligue des champions de l'UEFA, l'Inter Milan (9), et de l'Atlético de Madrid (8). Le championnat le mieux représenté en la matière est la Liga (29 buts réussis pas des pensionnaires du championnat d'Espagne), devant la Bundesliga allemande (21), la Serie A italienne (16) et la Premier League anglaise (12).

9

heures et 19 minutes d'invincibilité en Coupe du Monde de la FIFA : en Afrique du Sud, la Suisse a établi un nouveau record. Le précédent appartenait à l'Italie, avec 550 minutes.

8

pays ont remporté la Coupe du Monde de la FIFA. Le dernier en date est bien sûr l'Espagne, qui est aussi la première équipe à remporter l'épreuve suprême après avoir perdu son premier match dans le tournoi. La Roja est également la première nation européenne à soulever le trophée en dehors du Vieux Continent.

6

éditions de la Coupe du Monde de la FIFA en tant que sélectionneur, à la tête de cinq équipes nationales différentes : c'est le nouveau record établi en Afrique du Sud par Carlos Alberto Parreira. Il dépasse ainsi Bora Milutinovic, qui a dirigé quatre sélections dans la compétition reine du football mondial.

6

équipes européennes ont atteint les huitièmes de finale d'Afrique du Sud 2010 et trois étaient présentes en quarts. C'est la plus faible représentation de tous les temps pour les sélections du Vieux Continent. Néanmoins, malgré les cinq pays sud-américains qualifiés pour les huitièmes, dont quatre comme vainqueur de groupe, la finale a une nouvelle fois été une affaire 100% européenne.

3,18

millions de spectateurs ont assisté aux 64 matches d'Afrique du Sud 2010. On n'est pas loin du record en la matière, établi à États-Unis 1994 (3,59 millions).

3

joueurs - David Villa, Andrés Iniesta et Carles Puyol - ont inscrit à eux seuls l'intégralité des bus espagnols à Afrique du Sud 2010. Avant cela, aucune équipe n'avait remporté la Coupe du Monde de la FIFA avec moins de quatre buteurs différents. Avec huit buts réussis, la Roja est l'équipe championne du monde la moins prolifique de l'histoire.

3

frères dans la même sélection : c'est une première en Coupe du Monde de la FIFA. Ce nouveau record est le fait de Jerry, Jhony et Wilson Palacios, tous les trois retenus dans la liste des 23 Honduriens pour l'Afrique du Sud.

3

passes décisives pour Kaka, Thomas Müller, Bastian Schweinsteiger, Dirk Kuyt et Mesut Özil, qui terminent la compétition à égalité en tête de ce classement des créateurs.

2

participants à la finale de la Coupe du Monde de la FIFA éliminés dès le premier tour de l'édition suivante. Il faut remonter à 1966, où la Tchécoslovaquie ne s'était pas qualifiée et le Brésil n'était pas sorti des poules, pour trouver trace du seul précédent d'Afrique du Sud 2010 dans ce domaine.

2

matches nuls et une défaite : l'Italie n'était jamais descendue aussi bas en Coupe du Monde de la FIFA. Jamais, dans l'épreuve suprême, la Squadra Azzurra n'avait quitté le tournoi sans remporter le moindre match ou en terminant dernière de son groupe. La sélection dirigée par Marcello Lippi n'a pas encore connu la victoire en 2010.

2

minutes et 39 secondes : c'est le temps qu'il a fallu à Thomas Müller pour inscrire le but le plus rapide du tournoi, à l'occasion de la victoire de l'Allemagne sur l'Argentine (4:0).

1

seule équipe n'a pas connu la défaite en Afrique du Sud : la Nouvelle-Zélande. Le dernier rival des Kiwis était les Pays-Bas qui, avant leur défaite en finale contre l'Espagne, restaient sur une série de 14 victoires (en qualifications et lors de la phase finale).

Explorer le sujet

Articles recommandés

World Cup moments

Coupe du Monde de la FIFA™

World Cup moments

12 juil. 2010

Final stats preview

Coupe du Monde de la FIFA™

Final stats preview

10 juil. 2010

Group stage statistical analysis

Coupe du Monde de la FIFA™

Group stage statistical analysis

26 juin 2010

La fête dans les vestiaires espagnols

Coupe du Monde de la FIFA™

La fête dans les vestiaires espagnols

12 juil. 2010

Prix d'Afrique du Sud 2010 - Les vainqueurs

Coupe du Monde de la FIFA™

Prix d'Afrique du Sud 2010 - Les vainqueurs

11 juil. 2010

L'Espagne fête la victoire

Coupe du Monde de la FIFA™

L'Espagne fête la victoire

11 juil. 2010

Cérémonie de clôture

Coupe du Monde de la FIFA™

Cérémonie de clôture

11 juil. 2010

Afrique du Sud 2010 - Cérémonie de clôture

Coupe du Monde de la FIFA™

Afrique du Sud 2010 - Cérémonie de clôture

11 juil. 2010