Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

12 juin - 13 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Agenda Do Brasil - 15 juin 2014

Lionel Messi of Argentina balances a soccer ball during an open training session
© Getty Images

Le programme - Deux événements sont au menu de la quatrième journée de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ : le retour de la Coupe du Monde au Maracanã et, au même endroit, la première sortie attendue de la star argentine Lionel Messi. Dans quel état physique et psychologique se trouve le quadruple FIFA Ballon d'Or après une saison en demi-teinte ? Supportera-t-il l'énorme pression ? Sera-t-il en mesure de relever le défi de son rival et coéquipier à Barcelone, Neymar auteur d'un doublé pour ses débuts ? Malgré l'heure tardive pour l'Europe, toute la planète foot suivra avec passion les débuts du possible héritier du Pibe de Oro, Diego Maradona.

Autres affiches alléchantes, les premières sorties de deux ambitieuses écuries européennes. L'ancien capitaine des Bleus Didier Deschamps, champion du monde en 1998, est trop expérimenté pour prendre à la légère le match contre le Honduras, même si le représentant de la CONCACAF n'a pas encore remporté un match en six rencontres de phase finale. Enfin la Suisse, première de son groupe de qualification, ne cache pas ses ambitions d'égaler ou surpasser la meilleure performance de son histoire qui remonte à 1954, un quart de finale. Son adversaire, l'Equateur, dernier qualifié direct de la CONMEBOL, sera particulièrement motivé ne serait-ce que pour rendre hommage à son attaquant emblématique Christian Chucho Benítez, décédé tragiquement le 29 juillet dernier à 27 ans.

Les matches du dimanche 15 juin. Suisse - Equateur (Groupe E), Estadio Nacional, Brasilia, 13h00 (heure locale) 
. France - Honduras (Groupe E), Estadio Beira-Rio, Porto-Alegre, 16h00 (heure locale) 
. Argentine - Bosnie-et-Herzégovine (Groupe F), Estadio do Maracanã, 19h00 (heure locale) 

Le saviez-vous ? Débuts sans buts : Depuis sa victoire en 1998, la France connait régulièrement des débuts pour le moins laborieux avec une défaite - contre le Sénégal en 2002 -, et deux nuls vierges contre la Suisse en 2006, et l'Uruguay en 2010, soit aucun but en trois matches. En outre, à l'exception de 1986 où ils ont fini troisièmes, l’Amérique latine ne réussit pas aux Bleus : ils n'ont pas franchi le premier tour en 1930 et 1978, et ne se sont pas qualifiés en 1950 et 1962.

Les deux visages de la Tricolor : L'Équateur a eu deux visages lors des qualifications, battant à Quito tous ses adversaires à l'exception de l'Argentine, contre qui il a concédé le nul. En revanche à l'extérieur, la Tricolor n'a jamais réussi à s'imposer, concédant cinq défaites et trois nuls.

Un mythe remis au goût du jour: Soixante-quatre ans après le traumatisme du Maracanazo, l'enceinte mythique de Rio de Janeiro s'est refait une beauté pour accueillir sept rencontres de la Coupe du Monde 2014. L'ancien "plus grand stade du monde", dont la capacité dépassait officieusement les 200 000 places quand les spectateurs pouvaient rester debout, a été rénové tout en respectant la conception originale. Même si sa capacité a été ramenée à 74 738 places, le Maracanã conserve toute son aura. Ce n'est pas Lionel Messi et ses compatriotes, ou encore moins les Bosniens, seuls néophytes de l'épreuve, qui diront le contraire.

Les suspendusAucun

A voir... ou à revoirSi la Suisse figurait parmi les têtes de série au Tirage au Sort final de Brésil 2014, c’est parce que sa position au Classement Mondial FIFA/Coca-Cola et ses performances en qualifications en ont fait une des meilleures équipes d’Europe. Pourtant, la Nati, performante contre les gros calibres, peine à imposer son rang face aux formations plus modestes. C’est Stephan Lichtsteiner (add link), son latéral droit, qui le dit : "C’est un domaine dans lequel nous devons particulièrement progresser", confie-t-il à FIFA.com. "Je pense que la Suisse est pour n’importe quelle grande équipe un adversaire dur à jouer. Dans le même temps, nous restons des adversaires accessibles aux yeux des ‘petites’ équipes. Nous avons toujours un peu de mal à nous créer des occasions à prendre le jeu à notre compte. Mais on y travaille." Le travail paiera-t-il déjà pour les Suisses, sixièmes au dernier classement, face à l’Equateur situé 20 places derrières ?

Ce jour-làLe 15 juin 1974 à Stuttgart, les buteurs polonais Grzegorz Lato (2) et Andrzej Szarmach, avec le sublime Kazimierz Deyna, à la baguette ont frappé le premier coup de leur incroyable épopée à la Coupe du Monde 1974 en battant l'Argentine 3:2. Par la suite, les jeunes Polonais de Kazimierz Gorski, champions olympiques deux ans plus tôt, allaient faire souffler un vent de fraicheur sur l'Allemagne. Deux autres victoires sur Haïti (7:0) et sur une Italie désabusée (2:1) permettaient aux Polonais de terminer premiers de leur groupe. Dans la deuxième phase, ils venaient à bout de la Suède (1:0) puis de la Yougoslavie (2:1), avant de céder contre le futur champion du monde, l'Allemagne de l'Ouest (0:1), au cours d'une rencontre acharnée disputée dans des conditions météo dantesques. Pour se consoler, Lato marquait le but de la victoire dans la "petite finale" contre le Brésil (1:0) pour terminer meilleur buteur avec sept réalisations, devant son compatriote Szarmach (5). 

Jouez et gagnez !"Pour gagner une Coupe du Monde, il faut être affûté, détendu, garder son sang-froid… et avoir un peu de chance !" Le Brésilien Cafu a le succès dans les gènes, donc croyez-le sur parole. Mais pour le Predictor de la Coupe du Monde de la FIFA Castrol, il vous faudra davantage que de la chance : l'intuition, la connaissance du football et l'étude des équipes sont vos meilleurs atouts. Alors, à vos pronostics, et tentez de gagner de fabuleux prix ! 

"Prouvez-moi que vous avez l’étoffe d’un champion", vous défie Cafu, double champion du monde et ambassadeur Castrol.

Hit of the Tweet

Direction porto alegre #CDM2014#FRAHON pic.twitter.com/KC9NP5sOia

— Mathieu Debuchy (@MatDebuchy) 14 Juin 2014

Explorer le sujet

Articles recommandés

Brésil 2014 : La France à la loupe

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Brésil 2014 : La France à la loupe

13 mai 2014

Le saviez-vous : Le foot en Equateur

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Le saviez-vous : Le foot en Equateur

30 mai 2014

Le saviez-vous : Le foot en Suisse

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Le saviez-vous : Le foot en Suisse

07 juin 2014

Switzerland's Stephan Lichtsteiner celebrates after scoring

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Lichtsteiner, imperméable et imprévisible

07 juin 2014

Football fans hold German flags

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Le petit guide du grand supporteur

11 juin 2014

France's defender Yohan Cabaye (L) vies with Ukraine's midfielder Roman Bezus

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Cabaye : “Donner une belle image de la France“

07 juin 2014

Edinson Cavani of Uruguay celebrates scoring his team's first goal to make the score 1-1 with team-mate Luis Suarez

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Pistolero, Bieber, Pulga : petits noms et grands destins

05 juin 2014

The Official FIFA World Cup App is here... #joinin !

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

#Participez à l'expérience de Brésil 2014 !

12 juin 2014