Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

12 juin - 13 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Agenda do Brasil - 4 juillet 2014

Germany's midfielder Mesut Ozil (C) vies with France's defender Mamadou Sakho (L) and midfielder Blaise Matuidi
© AFP

Le programme - Les deux premiers quarts de finale de la Coupe du Monde de la FIFA offrent deux affiches contrastées avec un classique européen entre la France et l'Allemagne et une grande première dans le derby sud-américain entre le Brésil et la Colombie.

En raison du palmarès de l'Allemagne, on a tendance à penser que la ligne est nettement en faveur des hommes de Joachim Löw. Mais il n'en est rien. En 25 confrontations entre ces deux vieux rivaux ce sont les Bleus, avec 11 victoires et six nuls pour huit défaites qui sont en tête. Surprise également car ces deux voisins ne se sont rencontrés que trois fois en Coupe du Monde, avec une large victoire française en 1958 pour la 3ème place (6:3) pour deux victoires allemandes en demi-finale en 1982 (3:3, 5 tab 4) au terme de la prolongation, puis en 1986 au Mexique (2:0). Cette année, après un début tonitruant contre le Portugal (4:0), l'Allemagne n'a pas affiché son assurance habituelle contre le Ghana (2:2), les Etats-Unis (1:0) et surtout pas en huitième de finale contre l'Algérie (2:1 a.p). La France a elle aussi débuté fort contre le Honduras (3:0) et surtout la Suisse (5:2), son match référence, avant de marquer le pas contre l'Equateur (0:0) et de faire la différence dans le dernier quart d'heure contre le Nigeria (2:0). A l'arrivée, ce quart de finale s'annonce très ouvert entre deux formations efficaces en attaque (10 buts pour les Bleus, 9 pour la Nationalmannschaft) et solides en défense (2 buts encaissés pour la France, 3 pour l'Allemagne).

Le Brésil et la Colombie ne se sont jamais rencontrés en Coupe du Monde mais en 25 confrontations, la Seleçao *s'est imposée 15 fois, pour huit nuls et seulement deux défaites avec une différence de buts très marquée (55/11). Par ailleurs, le Brésil n'a jamais été battu à domicile par son futur adversaire (6 victoires et 3 nuls) qui arrive pour la première fois à ce stade de la compétition. Mais, même si Neymar (4 buts) confirme son immense talent, le collectif *auriverde donne l’impression d’avoir des ratés et a éprouvé de grosses difficultés contre le Mexique (0:0) et le Chili (1:1, 3:2 t.a.b.). A l'inverse, malgré l'absence de son maître buteur Radamel Falcao pour cause de blessure, la Colombie pratique un football fluide et réaliste à l'image du jeune James Rodriguez (5 buts) que l'on n'attendait pas à pareille fête. En plus, le Brésil, qui va devoir remplacer Luiz Gustavo, suspendu, se présentera avec six joueurs sous la menace d'un deuxième carton, dont Neymar et Thiago Silva.

Les matches du vendredi 4 juilletFrance - Allemagne, Estadio do Maracana, Rio de Janeiro, 13h00, heure locale Brésil - Colombie, Estadio Castelao, Fortaleza, 17h00, heure locale

Le saviez-vous ?Premiers : Les huit équipes ayant remporté leur groupe lors de la première phase se sont qualifiées pour les quarts de finale pour la première fois dans l'histoire de la Coupe du Monde. Par ailleurs, c'est également la première fois que cinq des huitièmes de finale se sont joués en prolongation. Enfin, les buteurs venus du banc des remplaçants sont désormais au nombre de 29, un record qui ne cesse de progresser cette année.

Buts : Avant le début des quarts de finale, tous les records sont déjà battus. Pas moins de 154 buts ont en effet été inscrits au Brésil, soit sept de plus que dans le tournoi entier en 2006 et neuf de plus qu'en Afrique du Sud en 2010. 

Série : L'Allemagne arrive en quart de finale pour la 16ème fois consécutive depuis 1954. La France, de son côté, n'a pas été éliminée en quart de finale depuis 76 ans et sa défaite contre l'Italie (1:3), champion en titre et futur vainqueur. Pour sa part, le Brésil reste sur deux échecs en quart de finale de la Coupe du Monde. En 2006 en Allemagne contre la France (0:1), puis en 2010 en Afrique du Sud contre les Pays-Bas (1:2).

Précocité : Meilleur buteur du tournoi avec cinq réalisations et deux passes décisives, le Colombien James Rodriguez (22 ans et 11 mois) est le quatrième joueur le plus jeune de la Coupe du Monde à avoir marqué au moins un but dans quatre matches consécutifs. Il est devancé par le Péruvien Teofilo Cubillas (21 ans et trois mois en 1970), le Hongrois Ferenc Bene (21 ans et sept mois en 1966), tout comme Pelé (1958 et 1962).

SuspenduLuiz Gustavo (BRA)

*Sous la menace d'un deuxième carton jaune
*Paul Pogba, Blaise Matuidi, Patrice Evra (FRA)
Benedikt Höwedes, Philipp Lahm (GER)
Neymar, Hulk, Ramires, Thiago Silva, Jô, Dani Alves (BRA)
Pablo Armero, Carlos Sanchez, Fredy Guarin (COL)

A voir... ou à revoirFrance-Allemagne, ça vous dit quelque chose ? Les résumés des matches de 1982 et 1986, et même de 1958 sont à voir sur FIFA.com.

Michel Hidalgo, qui a vécu Séville 1982 en tant que sélectionneur, évoque pour FIFA.com cette affiche si particulière à travers ses souvenirs et ses espoirs pour les *Bleus *de 2014. L'ancien international allemand Andreas Brehme, buteur en 1986, a lui aussi son mot à dire sur ce quart de finale à venir.

De son côté, Pablo Armero nous parle de son envie de faire danser la Colombie contre le Brésil.

Ce jour-làLe 4 juillet 1998 à Lyon, la Croatie, qui dispute sa première Coupe du Monde, crée une sensation en infligeant un sec 3:0 en quart de finale à une Allemagne au croisement de deux générations. Robert Jarni, dans le temps additionnel de la première mi-temps, puis Goran Vlaovic et Davor Suker porteront le coup de grâce dans les cinq dernières minutes. Suker finira meilleur buteur du tournoi (6 buts en 6 matches) après avoir ouvert la marque contre la France en demi-finale (1:2), avant d'inscrire le but de la victoire pour la troisième place dans la "petite finale" contre les Pays-Bas (2:1). Pour sa part, Lotthar Matthäus devient le deuxième joueur à avoir disputé cinq Coupes du Monde après le Mexicain Antonio Carbajal (1950 à 1966).

Jouez et gagnez *
*
Votre 11** vous permet de jouer au sélectionneur pour chaque rencontre. Amusez-vous à sélectionner votre onze de départ pour chaque équipe et chaque match de la Coupe du Monde de la FIFA 2014™ et vous pourrez remporter des prix fabuleux !

En jeu, 40 lots premium Hyundai comprenant un ballon brazuca d'adidas hors-série et une peluche de Fuleco, ainsi qu’un appareil photo Sony α SLT-A58 et neuf PlayStation®4s ! Allez-vous vraiment laisser passer cette occasion ?

Le Hit des Tweets

Demain, Mañana, Tomorrow... FRANCE vs ALLEMAGNE - 18h00 !!!! #CM2014 #allin or nothing #AllezLesBleus #FRAALL pic.twitter.com/mMt68B5a0O

— Karim Benzema (@Benzema) 3 Juillet 2014

Explorer le sujet

Articles recommandés

Thiago Silva and Neymar of Brazil celebrate as Mauricio Isla, Charles Aranguiz and Marcelo Diaz of Chile look on

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Le Brésil compte sur la loi des séries

03 juil. 2014

Pablo Armero and Colombia players celebrate

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Armero veut faire danser les Cafeteros

03 juil. 2014

Neymar of Brazil looks on

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Neymar, l'origine d'un futur mythe

03 juil. 2014

Michel Platini of France with coach Michel Hidalgo

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Hidalgo : "Faire des grands matches ne suffit pas"

02 juil. 2014

Arjen Robben of the Netherlands celebrates

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Robben : "Je me sens fort"

02 juil. 2014

France - Nigeria en images

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

France - Nigeria en images

30 juin 2014

Brésil-Chili en images

Coupe du Monde de la FIFA™

Brésil-Chili en images

28 juin 2014

Allemagne - Algérie en images

Coupe du Monde de la FIFA™

Allemagne - Algérie en images

30 juin 2014

Colombie - Uruguay en images

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Colombie - Uruguay en images

28 juin 2014

Classique : Allemagne - France (1982)

Coupe du Monde de la FIFA 1982™

Classique : Allemagne - France (1982)

01 juil. 2014

Classique : Allemagne - France (1958)

Coupe du Monde de la FIFA 1958™

Classique : Allemagne - France (1958)

01 juil. 2014