Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

L’Allemagne dans un jour sans (0:1)

Sami Khedira of Germany shows his frustration
© Getty Images

On ne compte plus les résultats surprenants depuis le début de la Coupe du Monde de la FIFA 2010. Il faut désormais rajouter à la liste la victoire de la Serbie face à l’Allemagne pour le compte de la deuxième journée du Groupe D. Après sa démonstration de force contre l’Australie, on attendait monts et merveilles de la Nationnalmannschaft contre une Serbie inoffensive contre le Ghana.

Mais les plus grosses cylindrées ont aussi des ratés. Sur la pelouse du Port Elizabeth Stadium, le moteur allemand a calé sur le dos d’âne serbe. La machine de Joachim Löw avait pourtant de l’essence, comme le montrent les 30 premières minutes marquées par une volée de Lukas Podolski (7’), ou une combinaison 100 % Bayern Thomas Müller - Bastian Schweinsteiger - Miroslav Klose. L’attaquant pousse bien le ballon au fond des filets, mais il est logiquement signalé hors-jeu. Ce n’est que le début de son cauchemar.

Averti une deuxième fois, le meilleur buteur d’Allemagne 2006 n’aura pas l’occasion d’améliorer son compteur avant un éventuel deuxième tour et laisse ses partenaires à dix (37’). Sanction immédiate, l’intenable Milos Krasic déborde à droite, centre pour les 202 centimètres de Nikola Zigic et Milan Jovanovic n’a qu’à reprendre à bout portant la remise du géant serbe (38’, 0:1). Les Allemands ont l’occasion de remettre le moteur en marche juste avant la pause, mais la frappe de Sami Khedira, sur un corner mal renvoyé par Vladimir Stojkovic, ne trouve que la transversale (45’+1).

Podolski refuse le cadeau
Au retour des vestiaires, l’Allemagne a beau jouer à dix, elle attaque à six ! Müller centre en retrait de la droite, Schweinsteiger arrive lancé, mais son boulet est repoussé par Stojkovic (54’). Özil fait admirer sa vision du jeu, son ouverture géniale arrivant dans les pieds de Podolski, mais l’attaquant de Cologne croise trop son tir (57’). On prend les mêmes et on recommence : Özil remet instantanément un centre d’Olger Badstuber sur Podolski, dont la frappe finit dans le petit filet (59’). Dans la foulée, Nemanja Vidic n’a visiblement pas retenu la leçon du premier match où une main de Zdravko Kuzmanovic avait entraîné le penalty victorieux du Ghana. Mais Podolski, décidemment maladroit, refuse l’offrande en tirant mollement le penalty dans les gants de Stojkovic (60’).

Si Podolski enchaîne les occasions manquées, Jovanovic, lui, passe près d’enchaîner les buts. Sa frappe à la conclusion d’un contre de Krasic heurte le poteau (67’). Löw tente de passer la vitesse supérieure en fin de match en faisant entrer simultanément Cacau et Marko Marin, mais rien n’y fait, la défense serbe tient le choc et joue en contre. Sur l’un d’eux, l’insaisissable Krasic adresse un énième centre que Zigic parvient à couper, mais le ballon effleure le dessus de la barre.

De barre, il en est encore question avec le coup qui assomme les triple champions du monde au coup de sifflet final. Les Allemands sont K.O., les Serbes relèvent la tête. Avant même l’autre match entre le Ghana et l’Australie, la troisième journée s’annonce passionnante.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Vladimir Stojkovic of Serbia celebrates after he saved a penalty

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Stojkovic maintient la Serbie à flot

18 juin 2010

Arne Friedrich of Germany speaks to the media

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Première fausse note pour l'Allemagne

18 juin 2010