Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006™

Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006™

9 juin - 9 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2006™

Allemagne - Italie. Les réactions des entraîneurs

Juergen Klinsmann (sélectioneur national de l'Allemagne)

Notre déception est évidemment très, très grande. Ça ne fait aucun doute. C'est tout à fait normal lorsqu'il y a autant d'émotions en jeu et qu'un rêve se brise. Ça fait mal d'être mis KO en toute fin de match, c'est difficile à digérer. Même un entraîneur a besoin d'un certain temps pour avaler la pilule. Mais j'ai déjà dit aux joueurs qu'ils pouvaient être fiers. Ils ont fait un super tournoi et sont allés au bout d'eux-mêmes. Nous avons montré que nous pouvions tenir tête aux meilleures équipes. On est passés tout près de marquer un but, il y a eu des occasions des deux côtés.

Mais nous sommes tombés contre un adversaire qui a fait preuve de beaucoup de sang-froid pour forcer la décision dans les dernières minutes. Félicitations à l'Italie et à Marcello Lippi. Je leur souhaite bonne chance pour la finale. Nous voulons maintenant offrir une bonne petite finale à nos supporters et jouer avec beaucoup de rythme. Le tournoi est quand même un grand succès pour l'équipe. Certains joueurs démontrent un incroyable potentiel, ils feront parler d'eux. Ils ont réalisé d'énormes progrès en très peu de temps. Nous pouvons envisager l'avenir avec optimisme. Plusieurs de mes gars se sont fait un nom sur la scène internationale.

Marcello Lippi (sélectionneur national de l'Italie)

Cela aurait été injuste si nous avions perdu ou si le match s'était terminé aux tirs au but. On était légèrement supérieurs à l'Allemagne. On a tiré sur le poteau et la transversale, on a eu les meilleures occasions. Même les Allemands le concèderont. Nous sommes très heureux d'avoir remporté un tel match ici en Allemagne, devant 60 000 supporters. Mes joueurs ont fait preuve de beaucoup de caractère. Ils se sont montrés très sûrs et ont dominé la possession. Je suis très satisfait et je pense que tous les supporters italiens peuvent être heureux.

Il était évident que les derniers instants de la prolongation seraient décisifs. C'est pourquoi j'ai fait entrer un attaquant supplémentaire. Nous avons pris le dessus sur la fin, mais nous étions prêts également pour une séance de tirs au but. Ça nous a donné beaucoup de confiance, même si les occasions n'ont pas été nombreuses. Je suis heureux qu'Alessandro del Piero ait contribué à cette victoire. Mais ce n'est pas fini. Nous attendons à présent le nom de notre adversaire en finale. Peu importe de qui il s'agit, nous n'avons pas de préférence.

Explorer le sujet