Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006™

Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006™

9 juin - 9 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2006™

Allemagne - Italie. Les réactions des joueurs

Andrea Pirlo (Italie, milieu de terrain et 'Homme du Match')

C'était un match fantastique, incroyablement chargé en émotions. Jouer une demi-finale, c'était un rêve de gosse qui se réalisait pour moi. Je pense que notre victoire est méritée. Nous avons eu beaucoup d'occasions et aussi un peu de chance, c'est vrai.

Gianluigi Buffon (Italie, gardien de but)

On voulait la finale, on l'a ! Lippi nous a surmotivés. Je remercie mes coéquipiers d'avoir mis deux superbes buts. J'ai commencé à penser aux tirs au but dès le début de la prolongation. Toutes nos victoires sont le fruit d'un travail de groupe. C'est vrai que l'Italie arrive en finale tous les 12 ans ; on y est arrivés encore cette fois-ci et on espère la gagner.

Alessandro Del Piero (Italie, attaquant)

Vous avez tous vu comme j'étais content après le second but. On la voulait tellement, cette victoire. La force de cette équipe, c'est son effectif, il est vraiment très fort. Pour le moment, je n'ai pas la tête à dimanche, je me contente de profiter de l'instant présent et de penser à notre superbe parcours jusque-là. Mais il n'est pas terminé.

Fabio Grosso (Italie, défenseur)

C'est une joie immense, le fruit du travail d'un groupe extraordinaire. La soirée a vraiment été difficile, on pensait déjà aux tirs au but, mais par chance, il y a eu mon but. J'en ai pleuré de joie, je n'arrivais pas à y croire. La finale sera tout aussi difficile et mémorable. Je dédie mon but à ma femme, mon fils et tous ceux qui m'aiment.

Gianluca Zambrotta (Italie, défenseur)

On est heureux, c'est ce qu'on voulait. C'est une sensation incroyable de se savoir en finale. On a souffert dans ce match, mais eux aussi, ils ont eu chaud à plusieurs reprises. Finalement, on méritait de gagner, on a une superbe équipe.

Luca Toni (Italie, attaquant)

L'équipe a fait un match incroyable, ç'a été une vraie souffrance, mais au final, c'est la victoire d'un groupe. Gagner dans ce stade presque intégralement hostile, c'est une performance qui fera date. Maintenant, on va jouer la finale et on veut la gagner.

Miroslav Klose (Allemagne, attaquant)

La déception est évidemment énorme. Le match était équilibré et les deux équipes ont eu des occasions. Félicitations aux Italiens. Ils nous ont intelligemment contrés de bout en bout et ils ont marqué deux beaux buts. Nous pouvons néanmoins être fiers.

Lukas Podolski (Allemagne, attaquant)

On était à deux minutes des tirs au but. On a eu les meilleures occasions pendant tout le match. En seconde période, on a eu trois occasions en or. Je n'ai aucun regret, c'est le football.

Philippe Lahm (Allemagne, défenseur)

Je n'ai pas l'impression que nous avons moins bien joué que les Italiens. C'est une défaite très amère. Nous avons fait tout ce qu'il fallait et nous sommes restés concentrés jusqu'au bout. Et puis il y a eu ce but. Nous voulons absolument gagner le match pour la troisième place.

David Odonkor (Allemagne, milieu de terrain)

Nous sommes évidemment très déçus et très tristes, car nous avions d'autres objectifs. Les Italiens étaient forts, mais nous aussi. C'est dommage de perdre de cette façon dans les deux dernières minutes.

Bernd Schneider (Allemagne, milieu de terrain)

On a cédé dans les derniers instants. C'est une grosse déception, car c'est notre seule erreur de la rencontre. Ce sera sans doute très difficile de relever la tête pour le dernier match. C'est génial que le public nous ait encore encouragés après le 0-1. Je ne sais pas si nous pouvons être fiers.

Per Mertesacker (Allemagne, défenseur)

On aurait pu gagner. On savait évidemment que l'Italie était un très gros morceau. Mais je pense qu'on a bien joué le coup. On n'a pas essayé de forcer la décision trop tôt.

Christoph Metzelder (Allemagne, défenseur)

Nous n'avons pas concrétisé nos occasions. La déception est grande chez tous les joueurs. J'ai déjà vécu une situation similaire. Finir troisième d'une Coupe du Monde, c'est très bien, nous voulons absolument gagner ce match.

Tim Borowski (Allemagne, milieu de terrain)

Ce n'était pas notre jour malheureusement. On a tout donné devant. L'Italie était un peu plus forte encore que l'Argentine. Au bout du compte, il ne nous a pas manqué grand-chose. On aurait pu aller chercher le titre.

Explorer le sujet