Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006™

Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006™

9 juin - 9 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2006™

Allemagne - Portugal. Les réactions des entraîneurs

Juergen Klinsmann (sélectionneur national de l'Allemagne)

J'ai encore du mal à réaliser cette victoire. Il n'y a vraiment rien à ajouter. Les supporters ont été fantastiques. Toute l'équipe s'est montrée très solidaire. Ce soir, je suis vraiment fier de mes joueurs. Nous allons fêter ça toute la nuit. Il va me falloir quelques jours pour récupérer et redescendre sur terre.

C'était un match passionnant. Les deux équipes se sont crée de nombreuses occasions. Il n'y a que le football pour procurer un tel bonheur. Après le match, Franz Beckenbauer est venu me voir et m'a dit : "Il faut absolument que tu restes". Et je lui ai répondu : "On verra". Pour un jeune entraîneur comme moi, c'est extraordinaire de recevoir des compliments venant de grandes pointures du football, comme Beckenbauer, Eusebio et Luiz Felipe Scolari.

Ce soir, nous nous sommes vraiment surpassés. En fait, nous ne pensions pas réaliser une si belle performance. Je suis submergé de bonheur. J'ai encore du mal à réaliser ! Ces quatre dernières semaines, les jeunes ont très bien joué.

Ces deux dernières années, j'ai établi un lien particulier avec cette génération de joueurs. Ils se sont tous améliorés dans différents domaines. J'ai aussi développé une amitié avec chacun d'entre eux.

Luiz Felipe Scolari (sélectionneur national du Portugal)

Nous avons bien joué pendant la première mi-temps et nous n'avons pas eu de chance dans la deuxième. Nous avons encaissé deux buts quasiment identiques, sur deux frappes en dehors de la surface de réparation. Ces ballons étaient très difficiles pour Ricardo. En plus, on prend ce but malheureux de Petit. Nous avons eu des occasions, mais ça ne voulait pas rentrer.

Malgré tout, je suis satisfait. Les joueurs se sont vraiment battus et nous avons perdu contre une très bonne équipe. C'était une belle rencontre, un match entre amis. Le public a été fantastique et s'est montré respectueux envers tous les Portugais.

Bien sûr, ça ne me fait jamais plaisir de perdre, mais je suis content pour Klinsmann. C'est un ami et je l'admire beaucoup. Tous comptes faits, je suis content, parce que dans un tel contexte, la victoire sera plus bénéfique aux Allemands qu'elle ne l'aurait été pour moi.

Sans aucun doute, ça valait vraiment la peine de diriger cette équipe du Portugal. Nous avons obtenu d'excellents résultats. Nous avons été finalistes à l'EURO, nous avons terminé premiers de notre groupe de qualification pour cette Coupe du Monde, où nous finissons quatrième.

J'ai beaucoup de respect pour (Oliver) Kahn. On s'était déjà rencontré lors de la finale de la dernière Coupe du Monde. A la fin du match, il est venu plaisanter avec moi. Il m'a dit : "Ça aurait été bien si le résultat avait été le même il y a quatre ans". Heureusement que ce n'est pas ce qui s'est passé !

Je n'aime pas vraiment ces matches pour la troisième place. Le vainqueur ne gagne pas grand-chose et le perdant rentre chez lui sur une impression de défaite. Ce n'est pas l'image que nous voulons ramener avec nous. Nous figurons parmi les quatre meilleures équipes du monde !

Explorer le sujet