Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Antigua mise sur ses expatriés

Opposés à leurs voisins d'Aruba au premier tour de la compétition préliminaire pour la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010, les Wadidli Boys d'Antigua-et-Barbuda nourrissent de sérieuses ambitions. Très discrète sur la scène internationale depuis sa quatrième place en Coupe des Caraïbes en 1998, l'équipe nationale compte pourtant bien profiter de l'occasion qui lui est offerte de renouer avec son glorieux passé.

Il faut dire que les insulaires entretiennent des relations pour le moins chaotiques avec les éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA. Tout a mal commencé avec une cuisante défaite 13:2 concédée dès le tour préliminaire face à Trinité-et-Tobago en 1972, pour leur première participation. Aujourd'hui, Derrick Edwards a choisi de miser sur un trio de professionnels pour dynamiser un groupe composé de bouchers, de boulangers et d'artisans de toutes sortes.

En l'occurrence, ces trois expatriés n'auront que 500 miles nautiques à parcourir pour rejoindre leurs partenaires. En effet, Peter "Big Pete" Byers, Gayson "Bubbler" Gregory et l'expérimenté défenseur George "Sowa" Dublin évoluent tous trois parmi l'élite de Trinité-et-Tobago. "Cette fois, nous aborderons la rencontre en position de force, grâce à la présence de ces trois professionnels", pense Derrick "Pretty Boy" Edwards, qui était présent sur le terrain lors de la défaite (1:9 sur l'ensemble des deux manches) concédée face au Guatemala lors des éliminatoires de Corée/Japon 2002. "

Je souhaite construire mon équipe autour d'eux. Leur expérience, leur talent et leur condition physique les placent au-dessus du lot.

"

"Leur présence au sein du groupe a fait naître de formidables espoirs à l'approche de notre double confrontation avec Aruba", conclut le sélectionneur, qui espère bien attirer nombre de ses concitoyens dans un stade Sir Vivian Richards entièrement rénové. Ses hommes auront sans aucun doute besoin de tout le soutien possible lors du match retour, programmé le 26 mars. Auparavant, les deux formations auront eu l'occasion d'en découdre une première fois à Oranjestad (Aruba), le 6 février.

Jusqu'à maintenant, tout semble donner raison à Edwards. Lors d'une récente victoire (2:0) en amical sur Saint-Kitts-et-Nevis, Byers s'est offert un doublé. Certaines rumeurs font même état d'un intérêt du Real Salt Lake, une formation de MLS, qui pourrait lui proposer prochainement de venir effectuer un essai aux Etats-Unis. De leur côté, Dublin et Gregory ont également marqué des points en livrant un match de haut niveau.

Byers reste sur une excellente saison qui l'a vu terminer en tête du classement des buteurs de Trinité-et-Tobago avec 15 réalisations à son actif. Gregory, son coéquipier à San Juan Jabloteh, une formation dirigée par l'ancien international anglais Terry Fenwick, s'est lui aussi illustré en Premier League. Quant à Dublin, qui joue pour Joe Public, le club de Tunapuna, il fait l'unanimité chez ses partenaires.

Un style atypique
Sur le plan tactique, Edwards insiste régulièrement sur le fait que son équipe ne misera pas sur l'improvisation et la technique individuelle, qui sont pourtant les marques de fabrique de la plupart des formations caribéennes.

"Nous devons jouer long afin de profiter au mieux de notre bon jeu de tête et de nos qualités athlétiques, explique-t-il. Nous possédons de bons joueurs de couloirs et nous jouons généralement avec une défense à plat. Nous pratiquons un jeu plus direct que celui de nos voisins. On peut même dire que nous nous inspirons du style britannique."

A l'en croire, le match contre Aruba ne devrait pas poser trop de problèmes à son équipe, composée uniquement de joueurs originaires d'Antigua. "J'ai eu l'occasion d'observer leurs U-21 et ce que j'ai vu m'a laissé sceptique, confiait-il encore récemment à FIFA.com. Leurs joueurs sont très jeunes et nous partirons logiquement favoris."

Si, comme le pense l'actuel sélectionneur, en poste depuis trois ans, Antigua-et-Barbuda franchit ce premier obstacle, les insulaires peuvent s'attendre à un programme corsé pour la suite. En effet, en cas de succès face à Aruba, les hommes d'Edwards seraient opposés à Cuba au tour suivant.

"Ca vaut toujours mieux que les Etats-Unis ou le Mexique, plaisante-t-il. Cuba fait incontestablement partie des meilleures équipes de la région, mais je crois qu'avec une bonne préparation, nous aurons toutes les raisons d'aborder cette rencontre avec optimisme."

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Un derby atypique

14 déc. 2007

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Le Nouveau Monde prêt à en découdre

25 nov. 2007

Antigua & Barbuda's Wadidli Boys take aim

Coupe du Monde de la FIFA™

Antigua & Barbuda's Wadidli Boys take aim

07 janv. 2008