Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Argentins et Chiliens de retour sur le droit chemin

© AFP

LE FILM DE LA JOURNÉE - Le Chili et l’Argentine sont les grands gagnants de la 12ème journée des qualifications sud-américaines pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018, après avoir obtenu des victoires qui leur permettent d’accéder respectivement aux places de qualification directe et aux barrages.

L’autre bénéficiaire est l’Équateur, large vainqueur du Venezuela et troisième du classement derrière l'impressionnant Brésil et un Uruguay qui reste dans la course malgré son revers à Santiago du Chili.

De son côté, la Colombie quitte les rangs les plus prisés et dispose de quatre mois, tout comme le Paraguay et le Pérou, pour préparer la fin de ce marathon de qualification. FIFA.com revient sur les moments forts de la journée.

Résultats de la 12ème journée
15 novembre

Bolivie 1:0 Paraguay
Équateur 3:0 Venezuela
Chili 3:1 Uruguay
Argentine 3:0 Colombie
Pérou 0:2 Brésil

L’affiche
*
Argentine 3:0 Colombie
Buts : Lionel Messi (9'), Lucas Pratto (22'), Ángel Di María (83')

Avec un but sur coup franc et deux passes décisives, Lionel Messi s’est enfin décidé à revêtir le costume de héros de l’Argentine, qui a empoché trois points indispensables à domicile, à San Juan. Les *Albicelestes, qui n’avaient plus gagné depuis quatre matches et qui en étaient à 202 minutes sans marquer, ont inscrit trois buts pour la première fois depuis le début de la compétition préliminaire. C’est également la première fois depuis quatre matches qu’elle préservait ses cages.

La Colombie n’a pas trouvé en Radamel Falcao, aligné d’entrée, la solution rêvée pour mettre fin à sa mauvaise série en Argentine, où elle cumule cinq matches sans marquer (1 nul et 4 défaites). "Quand Messi joue à ce niveau, c’est impossible de lutter parce qu’il crée tout seul des différences énormes. À présent, il faut penser à la suite parce que ces éliminatoires seront très équilibrées jusqu’au bout", a estimé José Pekerman, le sélectionneur cafetero.

*Les autres rencontres
*
Le Brésil poursuit sa marche impériale sous la houlette de Tite. Vainqueur 2:0 du Pérou à Lima, il en est à six succès consécutifs dans les qualifications. Gabriel Jesús et Renato Augusto, tous deux après la pause, ont marqué pour la Seleçao, qui ne s’était plus imposée sur le sol inca depuis deux matches (deux résultats nuls). C’est la première fois depuis cinq matches que les protégés de Ricardo Gareca échouent à faire trembler les filets.

Ballotté en première mi-temps, le Chili a arraché un succès 3:1 sur l’Uruguay qui lui permet de retrouver le quinté de tête. Edinson Cavani, auteur de son huitième but (meilleur réalisateur de l’épreuve), a ouvert le score pour les visiteurs. Mais la Roja est parvenue à inverser la tendance grâce à Eduardo Vargas et au doublé d’Alexis Sánchez. Cela fait depuis 2001 (quatre matches) que le pays andin n’a plus perdu à Santiago face à la Celeste. À noter que Claudio Bravo a repoussé un penalty de Luis Suárez.

L’Équateur a mis une heure à trouver le chemin de la victoire face au Venezuela, mais il s’est finalement imposé largement (3:0) à Quito. Si Renato Ibarra a brillé, les buts ont été marqués par Arturo Mina, Miller Bolaños et Enner Valencia, tous après la pause. C’est la septième fois en huit matches que les Équatoriens dominent la Vinotinto à la maison dans le cadre des qualifications, sans jamais encaisser de but. Il s’agit également de la troisième défaite consécutive des Vénézuéliens à l’extérieur sur le chemin de la Russie.

Le premier match de la journée a été remporté par la Bolivie 1:0 sur le Paraguay à La Paz. Gustavo Gómez a marqué contre son camp, après une belle action de Marcelo Martins, le seul but des protégés de Guillermo Hoyos, qui se sont ainsi adjugé les trois points malgré une dernière demi-heure disputée en infériorité numérique après l’exclusion de Gabriel Valverde. Les *Albirrojos *s’inclinent pour la quatrième fois consécutive sur le sol bolivien.

Le joueur
Alexis Sánchez (Chili)

Le Niño Maravilla a été le principal détonateur du Chili, avec le doublé signé contre l’Uruguay. L’attaquant de 27 ans n’avait plus marqué avec la *Roja *en qualifications depuis 13 mois et sept matches, son dernier but remontant à octobre 2015 contre le Pérou. Sánchez est le deuxième artilleur de l’équipe avec six réalisations, une de moins qu’Arturo Vidal.

*Le saviez-vous ?
*
C’est la première fois que le Brésil remporte six matches d’affilée dans une même compétition préliminaire depuis l’adoption de la nouvelle formule, que la CONMEBOL avait proposée en amont de France 1998. C’est en route vers Afrique du Sud 2010 qu’il avait signé sa meilleure performance : une série de cinq succès.

Entendu...
*"Je suis satisfait du contenu, satisfait des joueurs et ravi de figurer parmi les qualifiés potentiels alors que la fin des qualifications approche. C’est un privilège et on espère bien tenir jusqu’au bout" - *
Gustavo Quinteros, sélectionneur de l’Équateur**

Explorer le sujet

Articles recommandés