Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

12 juin - 13 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Armero veut faire danser les Cafeteros

Pablo Armero and Colombia players celebrate
© Getty Images

Le premier à marquer a été Pará. Il a célébré la chose d'une danse du ventre, réalisée avec les mains sur la tête. Ensuite, ce fut le tour de Neymar, qui a opté pour une autre chorégraphie. Mais ce que peu de gens attendaient ce jour-là à l'Estadio Vila Belmiro du Santos, c'est qu'au pays de la samba, le meilleur danseur de la journée vienne de Colombie.

"C'était au cours d'un match entre Santos et Palmeiras. Ils menaient au score. Neymar, Robinho et Ganso ont célébré leurs buts en dansant, mais nous avons égalisé. J'ai centré, mon coéquipier Robert a marqué et nous avons commencé une danse. Les supporters adverses ont commencé à nous chahuter et puis finalement, en voyant notre danse, ils se sont mis à rire." L'Armeration était née.

La danse frénétique de Pablo Armero en ce jour de 2010 a été célébrée comme il se doit par les supporters de Palmeiras. Au vu de ce qui s'est passé lors des premières sorties de la Colombie à Brésil 2014, cette nouvelle danse se porte mieux que jamais. Dans le match des Cafeteros contre la Grèce, Armero a inscrit le premier but. Le latéral de West Ham a fêté ça en effectuant quelques pas de cette Armeration, qui depuis fait le buzz Twitter au Brésil. "C'est sympa de voir que les gens se souviennent", explique Armero tout sourire au micro de **FIFA.com.

La Colombie est l'une des sensations de cette Coupe du Monde de la FIFA™ grâce à son football spectaculaire et à la forme exceptionnelle de James Rodríguez, actuel meilleur buteur de la compétition, mais grâce aussi aux chorégraphies organisées par Armero et réalisées par la plupart des joueurs colombiens à chacun des buts qu'ils marquent.

Une équipe solidaire et motivée
Après être entrée dans l'histoire en battant l'Uruguay et s'être ouvert ainsi pour la première fois de son histoire les portes des quarts de finale d'une Coupe du Monde, le bonheur est plus que jamais présent dans le camp colombien. Mais Armero veut garder les pieds sur terre et rappelle que lui et ses coéquipiers n'ont pas encore atteint leur objectif. "Nous travaillons pour aller le plus loin possible. Depuis le premier match, nous savons que ce sera difficile. Nous ne sommes pas venus ici nous promener. Nous sommes là pour tout donner et décrocher la gloire", garantit-il.

Au prochain match, la Colombie devra se mesurer au pays hôte, le Brésil. "Ce sera un grand match, car ce sont deux équipes qui pratiquent un football de très bonne qualité", explique-t-il. Et même si les hommes de Luiz Felipe Scolari ont dû avoir recours aux tirs au but pour venir à bout du Chili en huitième de finale, Armero voit dans le pays hôte un redoutable adversaire. "Le Brésil n'est pas fragile. Ça se passe avec toutes les sélections qui veulent aller loin et nous le voyons depuis le début du Mondial. Toutes les équipes veulent gagner et personne ne se cache. Et puis, il ne faut pas oublier que le Chili est très fort lui aussi. Il a de très grands joueurs dans ses rangs."

Face au Brésil, l'une des clés sera de bien défendre face à une vieille connaissance d'Armero. "Pour neutraliser Neymar, toute l'équipe devra aider les joueurs chargés de le marquer", confie-t-il, rappelant ainsi que l'une des principales qualités de cette Colombie est la solidarité. "Nous devons rester unis, sans jamais nous déconcentrer. Nous sommes une équipe compacte et nous savons que le meilleur moyen d'obtenir le résultat que nous souhaitons est de rester unis", affirme-t-il avec conviction.

Pendant les années qu'il a passées à Palmeiras, Armero a battu plusieurs fois Neymar, en particulier ce jour où est né l'Armeration. À cette occasion, le Verdão s'était imposé 4:3, à l'issue d'un match où le latéral colombien avait surpassé l'actuel attaquant du Brésil, aussi bien sur le plan footballistique qu'artistique. Maintenant, reste à savoir qui dansera après le coup de sifflet final, le 4 juillet prochain à l'Estadio Castelao de Fortaleza.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Goalkeeper Faryd Mondragon of Colombia acknowledges the fans

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

L'éternel Mondragon dépasse le Vieux Lion

25 juin 2014