Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™

Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™

21 novembre - 18 décembre

Qatar 2022 - Maldives

Ashfaq marque les buts et l'histoire des Maldives

Maldives top-striker Ali Ashfaq looks on
© Others
  • Ali Ashfaq est le meilleur buteur de l’histoire des Maldives, avec 53 réalisations
  • En 18 ans de carrière, il a inscrit 14 buts en qualifications pour la Coupe du Monde
  • Il est récemment revenu en sélection pour participer aux préliminaires de Qatar 2022

Les Maldives sont connues pour leurs eaux turquoise et leurs paysages luxuriants. Pour ce qui est du football en revanche, la nation insulaire, qui compte moins d’un demi-million d'habitants, n’a que rarement l’occasion de briller sur la scène internationale. Mais en 2013, la Fédération internationale Histoire et statistiques (IFFHS) annonçait pourtant que le Maldivien Ali Ashfaq était officiellement "le deuxième meilleur buteur mondial" de l’année.

Ce classement de est établi à partir des buts inscrits dans les compétitions internationales de clubs. Avec 23 unités cette année-là, Ashfaq occupe bien la deuxième place, à deux longueurs de Cristiano Ronaldo, et cinq points d’avance sur Zlatan Ibrahimovic et huit sur Lionel Messi. Ashfaq fait également mouche à 14 reprises en sélection. Ses dix frappes victorieuses en Championnat de la SAFF 2013 lui valent de terminer meilleur buteur du tournoi. À cette excellente moisson, il faut ajouter neuf buts avec New Radiant, en Coupe de l’AFC.

"J’ai sans doute réalisé l’une des meilleures saisons de ma carrière", reconnaît l’attaquant de 34 ans au micro de FIFA.com. "Quand j’ai vu mon nom au milieu de tous ces champions d’exception, je n’en croyais pas mes yeux. Cet exploit est le fruit d’un dur labeur, non seulement de ma part, mais aussi de la part de tous mes coéquipiers en sélection et à New Radiant. À l’époque, nous avions une équipe extraordinaire dans ce club, emmenée par un entraîneur de génie en la personne de Velizar Popov", se remémore Ashfaq, auteur de 44 réalisations toutes compétitions confondues avec son club en 2013. "En l’espace de 12 mois, nous avons tout gagné au niveau national. Nous avons remporté le championnat en restant invaincus et nous avons atteint les quarts de finale de la Coupe de l’AFC."

Dribbles et regrets

Considéré comme le meilleur joueur de l’histoire du pays. Pourtant, sa relation avec le football a commencé un peu par hasard. Ashfaq n’a que neuf ans lorsque son frère aîné, Ashfan, est sélectionné dans l’équipe de son école. Un jour, un élève manque à l’appel et Ashfaq propose ses services pour le remplacer. "Les enfants du quartier ont été mes premiers entraîneurs. Nous sommes toujours amis aujourd’hui et nous nous réunissons de temps en temps", se souvient-il.

Malgré ses origines modestes, Ashfaq nourrit très vite de grandes ambitions. À 16 ans, il rejoint Valencia, l’un des plus grands clubs du pays. Au fil du temps, il affine son jeu, et devient un attaquant réputé. Il marque une centaine de buts en l’espace de quatre saisons avec l’équipe de la capitale, avant de multiplier les expériences, notamment à PDRM FA, l’un des ténors du championnat maldivien. Pendant près de deux décennies, Ashfaq fait preuve d'une remarquable constance dans le dernier geste.

En sélection, il totalise 53 buts en 80 matches. Dix-huit ans après ses débuts internationaux, il est aujourd’hui le meilleur buteur historique des Rouges et Verts. Rapide et agile, Ashfaq possède également un bon sens du dribble, notamment pour éviter les sorties des gardiens adverses. "J’ai toujours adoré dribbler, dès mon plus jeune âge", confirme cet admirateur de Diego Maradona. "Quand j’esquive un gardien, je ressens une montée d’adrénaline. Il n’y a rien de tel pour doper la confiance d'un attaquant. J’aime surprendre mes adversaires. Avant, je faisais tout du pied gauche mais, j’ai beaucoup travaillé pour perfectionner mon pied droit. Je veux disposer d'un maximum d'options pour marquer."

Benfica, Porto et Bursaspor s’intéressent tour à tour à son profil. Pourtant, il rejette toutes les offres. "J’ai été contacté par des clubs en Europe et en Asie. Je dois dire que la proposition de Benfica m’a fait sérieusement réfléchir", admet-il avec regret. "C’était une occasion que j’aurais dû saisir car j’aurais pu évoluer avec quelques-uns des meilleurs joueurs de la planète."

Ali Ashfaq (R) competes for the ball
© Others

La Coupe du Monde d'une manière ou d'une autre

En qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA™, Ashfaq a déjà marqué à 14 reprises lors des différentes campagnes auxquelles il a participé. Deux de ces buts remontent à l’année dernière sur la route de Qatar 2022, lors d’une défaite 2-1 face à la Syrie puis à l’occasion d'une victoire 3-1 sur Guam. "J’ai toujours eu envie de prendre part à la Coupe du Monde d’une façon ou d’une autre, même si je dois me contenter de la compétition préliminaire", confie-t-il. "Les Maldives sont un petit pays, mais nous avons de grands rêves. Un jour, nous espérons être du voyage en phase finale."

Avec deux victoires en cinq matches, les Maldives comptent actuellement une longueur de retard sur la RP Chine et les Philippines, qui se partagent la deuxième place. Les insulaires peuvent donc encore espérer faire partie des meilleurs deuxièmes s’ils venaient à remporter leurs trois prochains matches. "C’est un groupe relevé, mais tout le monde, à l’exception de Guam, peut encore y croire. Nous n’avons pas renoncé. Si nous nous préparons sérieusement et que nous donnons le maximum, tout peut arriver", se prend-il à rêver, refusant au passage d'évoquer la retraite, même en cas d'échec. "Je me sens bien. Je travaille deux fois plus dur qu’avant pour maintenir ma forme et rester performant. Je veux encore jouer pendant deux ou trois ans en club et en sélection", conclut-il. "Franchement, si je ne jouais pas au football, je ne saurais pas quoi faire de ma vie..."

Explorer le sujet

Articles recommandés

 Singapore forward Ikhsan Fandi celebrates after scoring a goal

Qatar 2022 - Singapour

Fandi marche sur les traces de son père

08 juil. 2020

Afghanistan defender Zohib Islam Amiri poses for a photo

Qatar 2022 - Afghanistan

Amiri, record de capes et cap à franchir

03 juin 2020

Indonesia and Persija Jakarta forward Osvaldo Haay(L) in action

Qatar 2022 - Indonésie

Haay, la lueur de l'espoir indonésien

08 avr. 2020