Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

12 juin - 13 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Bengtson, de surprise en surprise

Honduras' forward Jerry Bengtson  looks at the ball during a training session
© AFP

On joue la 60ème minute à l'Estadio Azteca et le Mexique fait respecter la tradition : il mène sur la plus petite des marges dans une rencontre comptant pour le tournoi hexagonal final de la CONCACAF, qualificatif pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. Mais le destin réserve une énorme surprise. Quinze minutes plus tôt, Jerry Bengtson est entré en jeu. Il allait bientôt être l'auteur d'un exploit qui n'est arrivé qu'une seule fois, 12 ans auparavant, dans l'histoire de la compétition préliminaire.

"Je suis entré en deuxième période. Je m'étais bien échauffé car je sais qu'il est toujours très difficile de jouer à l'Azteca. Quand je suis entré sur le terrain, nous perdions 1:0. Carlo Costly a déclenché un tir, qui a été repoussé. J'ai repris et j'ai marqué. Cette égalisation nous a donné la confiance nécessaire. Un peu plus tard, Carlo a inscrit le but de la victoire", raconte le longiligne attaquant de 27 ans au micro de la FIFA au sujet de cet exploit réalisé par le Honduras le 6 septembre 2013. Jusque-là, dans toute l'histoire des qualifications de la CONCACAF pour la Coupe du Monde, seul le Costa Rica avait réussi à battre le Mexique chez lui. C'était en 2001.

Faim de victoireOutre le fait d'avoir remis le Honduras sur le chemin d'une possible qualification pour Brésil 2014, ce but illustre parfaitement deux caractéristiques de l'attaquant de New England Revolution : la capacité d'inscrire des buts décisifs et celle de se trouver au bon endroit au bon moment pour concrétiser les actions de son équipe.

Après ce succès contre l'un des grands rivaux de la zone Amérique du Nord, centrale et Caraïbes, le Honduras s'est mis à entretenir un rêve encore plus grand : être présent au Brésil. "Nous sommes ici pour être compétitifs, pas seulement pour participer. Nous sommes tous déterminés à réaliser quelque chose de grand au Brésil. Ça va être difficile, mais pas impossible", annonce Bengtson.

À quelques heures du premier match du Honduras au Brésil, l'avant-centre est nerveux, mais pense avant tout à essayer d'écrire un chapitre positif dans l'histoire de son pays : "On s'inquiète toujours, mais en même temps nous avons déjà disputé une phase de groupes. C'est moins de la nervosité que l'impatience de commencer à jouer. La nervosité, je crois que nous savons très bien la gérer", explique-t-il à propos de la confrontation imminente avec la France.

Justement, que pense-t-il de ses futurs adversaires ? "Cette une équipe très forte, avec de bons joueurs et une grande tradition de football. C'est bien de débuter contre eux. Nous nous sommes très bien préparés et notre groupe a suffisamment de qualités pour réussir quelque chose."

Concentré sur l'immédiat, Jerry Bengtson ne veut penser ni aux huitièmes de finale, ni même au nombre minimum de points à prendre. Il n'a qu'une seule chose en tête : le match contre les Bleus. Il se déclare prêt à créer la surprise. "La France va trouver en face d'elle une équipe agressive, qui va jouer pour gagner et se battre pendant tout le match. Ils vont voir que nous avons faim, faim de victoire".

Explorer le sujet

Articles recommandés

Le Honduras devant l'objectif

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Le Honduras devant l'objectif

11 juin 2014

Entrainement du Honduras

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Entrainement du Honduras

29 mai 2014

Brésil 2014 : Le Honduras à la loupe

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Brésil 2014 : Le Honduras à la loupe

05 mai 2014