Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Bielsa réinvente le mouvement perpétuel

© Getty Images

Tous ceux qui ont suivi le parcours qualificatif chilien savaient qu’il fallait s’attendre à voir une équipe offensive lors de son entrée en lice face au Honduras. Ce n’est pas pour rien si la formation andine a été la plus prolifique du marathon de la CONMEBOL, avec 32 buts en 18 matches.
Cependant, on ignorait encore comment Marcelo Bielsa allait pallier l’absence de Humberto Suazo, le principal artilleur chilien. La réponse a sauté aux yeux dès les premières minutes du match disputé à Nelspruit : en pariant sur la vitesse d’exécution.

"Aujourd’hui, le coach m’a demandé de jouer à la façon d’un attaquant et je trouve que ç’a bien marché", résume en exclusivité pour la FIFA Jorge Valdivia, le milieu de terrain reconverti en avant-centre lors de la victoire 1:0 sur les Catrachos. A vrai dire, ce que l’on a surtout vu ce sont quatre joueurs qui n’ont cessé de permuter, souvent à toute vitesse : Matias Fernández, Jean Beausejour, le buteur du match, Alexis Sánchez et Valdivia. "Suazo est notre principal point d’appui et nous avons essayé de compenser son absence en multipliant les solutions et en ouvrant des espaces. L’idée était de créer des occasions non seulement par les joueurs offensifs, mais aussi par les milieux de terrain et les latéraux."

C’est à la suite d’un jeu à trois auquel a contribué le latéral de service que le but de la victoire a été inscrit. Servi à l’entrée de la surface, Mati Fernández a attendu l’appel de Mauricio Isla pour lui céder le cuir dans la course. Le centre précis de ce dernier a permis au milieu de terrain Beausejour mué en avant-centre d'ouvrir la marque.

"Complètement programmés"
Difficile d’évaluer dans quelle mesure ces changements constants de position sont calculés et maîtrisés, mais Valdivia propose une explication : "Vous savez, nous sommes comme des joueurs de Playstation, complètement programmés", raconte le milieu de 26 ans dans un sourire, manifestement fatigué par une heure et demie de combat avec la défense centrale hondurienne. "Nous jouons ensemble depuis très longtemps et nous nous entraînons beaucoup. C’est pour ça que nous savons toujours qui sera où et ce qu’il va tenter."

Face au Honduras, même si le tableau d’affichage n’a évolué qu’une fois, ce mouvement perpétuel a porté ses fruits. Cela risque fort d’être une constante quelle que soit l’identité de l’adversaire. "Marcelo Bielsa nous demande de toujours aller de l’avant quand on a le ballon et de défendre à onze, comme des guerriers, dès qu’on le perd". La Suisse et l’Espagne sont averties.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA™

Honduras - Chile

16 juin 2010