Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Blatter : "L'esprit de la Coupe du Monde est toujours là"

© Backpagepix

Le Président de la FIFA Joseph S. Blatter et le président sud-africain Jacob Zuma ont définitivement baissé le rideau sur l'édition 2010 de la plus prestigieuse des compétitions, au terme de l'ultime réunion du conseil d'administration du Comité organisateur de la Coupe du Monde de la FIFA 2010 à Johannesburg. Lors d'une conférence de presse organisée à Soccer City, le Président Blatter a remercié l'Afrique du Sud pour "l'excellent travail" réalisé dans le cadre des préparations pour le grand rendez-vous du ballon rond, qui a eu lieu en juin et juillet de cette année. Dans la foulée, il a annoncé la création d'un fonds post-Coupe du Monde de la FIFA 2010 afin que la nation arc-en-ciel profite encore longtemps de l'héritage de cet événement exceptionnel.

"C'est un grand jour pour la FIFA", a déclaré Joseph S. Blatter. "C'est un grand jour pour le football international, pour l'Afrique et pour l'Afrique du Sud. Aujourd'hui, vous avez devant vous un président heureux. Je suis fier. L'esprit de la Coupe du Monde est toujours là mais le comité organisateur n'a plus de raison d'être. Désormais toute l'Afrique va bénéficier de l'héritage de cette Coupe du Monde. Nous avons cru en l'Afrique du Sud et tout le pays a gagné en confiance. Les résultats sont là et ils sont magnifiques. En 2004, quand l'Afrique du Sud s'est vue accorder l'organisation de la Coupe du Monde de la FIFA 2010, il s'agissait encore d'une jeune démocratie. Aujourd'hui, les Sud-Africains sont reconnus partout dans le monde pour leur compétence, leur économie forte et leurs fantastiques réalisations. L'Afrique du Sud a prouvé au monde et au Comité Exécutif de la FIFA que la Coupe du Monde pouvait s'ouvrir à de nouveaux territoires."

Aujourd'hui, nous tournons l'une des plus belles pages de l'histoire de notre pays.

L'héritage de la Coupe du Monde de la FIFA en Afrique du Sud s'élève à 100 millions de dollars US. Vingt millions ont été directement versés à la Fédération sud-africaine de football (SAFA) pour la préparation du tournoi et la construction de la Maison de la SAFA, à proximité de Soccer City. Les 80 millions restants seront affectés à de nombreux programmes centrés autour du développement du football, de l'éducation et de la santé, ainsi qu'à diverses initiatives humanitaires. Le fonds sera géré par Ernst and Young. Les curateurs seront des membres de la FIFA et de la SAFA, le professeur Michael Katz, représentant du secteur privé, et le nouveau ministre sud-africain du sport et des loisirs Fikile Mbalula, pour le compte du gouvernement.  

"Je tiens à remercier les autorités, les bénévoles et tous les Africains", a ajouté le Président Blatter. "Quand je suis arrivé en Afrique du Sud, j'ai été très ému en entendant les gens crier : "Bienvenue ! Ca fait plaisir de vous revoir !" Cela prouve que l'esprit de la Coupe du Monde est toujours vivant en Afrique du Sud. Maintenant, nous nous apprêtons à voyager en Europe de l'Est, pour la première édition de la Coupe du Monde en Russie. Ensuite, nous irons au Moyen-Orient. La Coupe du Monde doit se rendre dans les pays où elle peut apporter un vrai progrès social et faire une différence. Le ministre du tourisme sud-africain nous a révélé que plus de 300 000 personnes étaient venues en Afrique du Sud pour assister à la Coupe du Monde. C'est une excellente nouvelle pour l'économie du pays."

Un héritage et un beau souvenirLe président Zuma a remercié Joseph S. Blatter pour son soutien tout au long de cette période. "Aujourd'hui, nous tournons l'une des plus belles pages de l'histoire de notre pays. Nous le faisons le cœur léger. Notre pays a incontestablement franchi un cap en 2010, grâce à la passion de nos concitoyens et à la détermination de mes deux prédécesseurs, Nelson Mandela and Thabo Mbeki."

"Nous sommes un pays en voie de développement et nous voulions que ce tournoi dépasse le cadre du football pour devenir un événement à l'échelle continentale, que tous les Africains pourraient partager avec nous. De ce point de vue, nous avons rempli nos objectifs. En embrassant l'éducation, nous misons sur l'avenir de nos jeunes. Je suis heureux de voir que le Président de la FIFA partage notre intérêt pour cette question. L'éducation garantira la pérennité de l'héritage de la Coupe du Monde. Les retombées de cet événement sont exceptionnelles. Nous avons prouvé au reste du monde que nous étions dignes de confiance. La Coupe du Monde nous a également permis de prendre conscience de la nécessité d'investir dans la formation pour redevenir compétitifs au plus haut niveau."

La FIFA a acheté les bus Hyundai utilisés par les 32 équipes pendant la Coupe du Monde de la FIFA 2010, ainsi qu'une flotte de véhicules. Ceux-ci seront offerts aux 52 districts qui dépendent de la SAFA. En confiant l'organisation de sa compétition la plus importante à l'Afrique du Sud, la FIFA avait promis que le tournoi ne profiterait pas uniquement au football mais bénéficierait à l'ensemble du continent africain par le biais d'un héritage durable. Le projet "Gagner en Afrique avec l'Afrique", le mouvement *Football For Hope *et la construction de ses 20 centres ou encore les Projets *Goal *s'inscrivent dans cette logique. Le Président de la FIFA a également offert à son hôte un cadeau très spécial : des autographes des 32 équipes qualifiées et des messages rappelant les bons moments passés en Afrique du Sud.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA™

FIFA President Joseph S. Blatter and South Africa'...

13 déc. 2010

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Valcke : "L'Afrique du Sud fait figure de modèle"

23 sept. 2010

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

L'Afrique du Sud vainqueur dans les coeurs

12 juil. 2010

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Blatter : "Le rêve de Mandela s'est réalisé"

12 juil. 2010

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Le tourisme progresse en Afrique du Sud

07 déc. 2010