Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Caballero, une ambition en cage

© Getty Images
  • Le gardien est pressenti comme titulaire contre l'Islande
  • À 36 ans, il a fait ses débuts en sélection en mars
  • "Je ne l'aurais jamais imaginé il y a quelques mois ou quelques années", assure-t-il

Wilfredo Caballero pourrait être un bon joueur de poker ou de truco, jeu de cartes argentin où le bluff est un atout essentiel. Beaucoup misent sur Willy pour défendre les buts argentins face à l'Islande pour les débuts de l'Argentine lors de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018. Mais le portier ne donne aucune piste.

Le gardien expérimenté de 36 ans reste de marbre, lui qui a fait ses débuts en sélection lors d'un match amical contre l'Italie en mars dernier. "Ce serait génial, quelque chose que je n'aurais jamais imaginé il y a quelques mois ou quelques années", confie Caballero à FIFA.com sans hausser la voix. "Ce serait aussi quelque chose dont j'ai rêvé pendant longtemps. Arriver à une Coupe du Monde au sein de cette sélection, avec ces joueurs ... Pouvoir jouer serait comme accomplir un objectif et assouvir une ambition."

© Getty Images

La blessure de Sergio Romero lui a ouvert une porte qui semblait fermée jusque-là, mais le gardien estime mériter cette opportunité, la plus grande de sa carrière. "Son évolution ces dernières années est incroyable. C'est un gardien encore plus complet", affirme Nahuel Guzmán, qui ne tarit pas d'éloges à l'égard d'un de ses concurrents à ce poste en sélection.

Caballero, alors assis à quelques mètres d'El Patón, esquisse un sourire. De bonnes ondes se propagent entre les deux hommes. Il partage également sa chambre avec Franco Armani, son deuxième concurrent. "Nous nous entendons bien. Pendant les entraînements, les rassemblements… Nous sommes en concurrence à ce poste, mais peu importe qui sera le titulaire, les deux autres le soutiendront et l'aideront."

© Getty Images

Des signes encourageants
En dehors de ce sujet, Willy est confiant après les prestations de l'équipe lors des entraînements. "Nous sommes bien, soudés, tous avec un objectif commun. Nous sommes concentrés non seulement pour jouer, mais également pour corriger ce qui ne va pas et nous améliorer. Nous montons tous en puissance", juge le dernier rempart, qui espère que toute l'équipe profitera de l'aura de son capitaine, Lionel Messi. "Ce qu'il provoque et diffuse en ce moment révèle son incroyable professionnalisme. Il transmet sa motivation pour cette Coupe du Monde. C'est un signal fort pour nous et une contagion pour le reste."

A propos du match contre l'Islande :

  • "Cette équipe n'a rien à perdre, mais beaucoup à gagner. Et c'est parfois un avantage."
  • "C'est le premier match, qui est toujours très tendu. Nous savons que leur défense va nous poser des problèmes. En attaque, ils sont dangereux sur les coups de pied arrêtés."
  • "Nous avons nos propres armes, des joueurs avec beaucoup de talent pour pouvoir déstabiliser cette défense."

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Burruchaga : "L’obligation de terminer dans le dernier carré"

13 juin 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

C'est parti pour la Fan Dream Team !

14 juin 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Lopetegui débarqué, remplacé par Hierro

13 juin 2018